Menu de ce site

Le bourdon des arbres (Bombus hypnorum)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Culture] [Statut] [Vidéos] [Autres sujets]

[Monde animal] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotoPhotos

Boudon des arbres. Allagnat. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)
Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement :
Super-classe : hexapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)
Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Super-ordre : mécoptéroïdes (Mecopteroidea)Ordre : hyménoptères (Hymenoptera)
Sous-ordre : apocrites (Apocrita)Groupe : aculéates (Aculeata), « porte-aiguillon »
Super-famille : apoïdés (Apoidea)Famille : apidés (Apidae)
Sous-famille : bombinés (Bombineae)
Genre : bourdons (Bombus)Sous-genre : (Pyrobombus)
Espèce : Bombus hypnorum [Linné]Sous-espèce :
Nom commun : bourdon des arbresNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneBaumhummelAngleterretree bumblebeeArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkhushumleGaeidhligEspagneEstonietalukimalane
FøroysktFinlandekartanokimalainenFrançaisbourdon des arbresFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslanderauðhumlaItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègetrehumleOccitan
Pays-BasboomhommelPolognetrzmiel parkowyPortugalRoumanie
Russieшмель городскойSerbieSlovaquieSlovéniedrevesni čmrlj
SuèdehushumlaTchéquiečmelák rokytovýUkraïneджміль дупловийEmpire romainBombus hypnorum

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
hypnorum : du grec hypnos, mousse d’arbre.
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
MâleFemelleLe bourdon des arbres a une tête arrondie ; sa trompe est courte. Son thorax et son abdomen sont couverts de poils.
LongueurLongueurLa reine mesure de 17 à 20 mm de longueur.

Les ouvrières sont souvent petites et ont de 8 à 18 mm de longueur.

Les mâles sont nettement plus gros que les ouvrières et ont de 14 à 16 mm de longueur.

EnvergureEnvergureLa reine a une envergure de 35 à 38 mm, les ouvrières de 19 à 32 mm, les mâles de 28 à 32 mm.
HauteurHauteur
PoidsPoids
ColorisColoris
Bourdon des arbres (Dessin d'identification). Cliquer pour agrandir l'image.Le bourdon des arbres a une tête noire, un thorax couvert de poils de couleur brun-orange, et un abdomen couvert de poils noirs ; la pointe de l’abdomen est toujours couverte de poils blancs.

La couleur des poils du thorax est souvent comparée à la couleur du gingembre, mais il arrive que certains individus aient un thorax plus foncé allant jusqu’au noir. Chez les ouvrières, le premier tergite, c’est-à-dire le dessus du premier des trois segments de l’abdomen, est à poils noirs, mais une partie des mâles peut avoir des poils gingembre mêlés à des poils noirs, à la fois sur la face et sur le premier tergite abdominal.

LarveLarves
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarqueRemarques
Espèce semblableEspèces semblables
Les espèces proches du bourdon des arbres, sur le plan génétique, sont le petit bourdon des landes (Bombus jonellus) et le Bombus sichelli.

Chant ou criCri et chant

Chant d'insecteChant

VolVol

Description

HabitudeHabitudes

DescriptionMœurs matutinauxMœurs diurnes
Le bourdon des arbres vit en colonies de 80 à 400 individus, en moyenne 150 ; ces colonies sont organisées en castes. L’appartenance à une caste est déterminée par la quantité de nourriture que la larve reçoit au cours de son développement. Il existe trois castes d’ouvrières dans une colonie : des ouvrières dominantes, des ouvrières subalternes et des ouvrières butineuses. Les ouvrières dominantes sont agressives envers les autres ouvrières, en attaquant et parfois même en mordant les autres ouvrières ; elles peuvent montrer cette domination sans se battre mais en dégageant une certaine odeur qui ressemble à celle de la reine.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Le bourdon des arbres a un cycle de reproduction court. Les nids sont commencés par des reines célibataires en mars ; ces reines produisent un couvain d’ouvrières, puis des reines et des mâles. Le premier cycle s’achève de la mi-mai au début juillet, selon les années. Une deuxième génération moins nombreuse est produite à la fin de l’été les années favorables. Les plus grandes colonies ont des reines plus lourdes.
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
L’accouplement comporte deux phases : l’approche et la copulation ; il y a d’abord la phase d’approche où le mâle inspecte la femelle ; le mâle s’approche d’une reine puis plane dans les airs pendant quelques secondes en utilisant ses antennes pour inspecter la femelle. Si ce mâle est de la même espèce, il atterrit et continue l’inspection à l’aide de ses antennes. Le mâle monte la reine en utilisant ses pattes avant sur son abdomen puis monte par l’arrière, puis il essaie de copuler avec elle. Les femelles ont une glande mandibulaire qui libère une phéromone à laquelle les mâles réagissent afin qu’ils connaissent leur réceptivité. Les mâles utilisent leurs pattes pour tapoter sur l’abdomen de la femelle pendant quelques secondes à intervalles de dix secondes. Les bourdons des arbres copulent pendant environ 20 à 40 min.

Les reines de bourdon des arbres peuvent être polyandres. L’accouplement multiple n’est pas courant chez les bourdons. Chez cette espèce, il est lié à des accouplements courts, éventuellement avec peu de spermatozoïdes transférés. En raison de l’accouplement multiple, les sœurs d’une même colonie peuvent avoir des pères différents.

Site de ponte
Le nid du bourdon des arbres n’est pas enterré ; il est toujours construit au-dessus du sol, dans des troncs d’arbres creux, de vieux nids d’oiseaux, des nichoirs, des tas de paille dans des étables ou des granges, des cavités dans des constructions ou dans des rochers et d’autres cavités situées au-dessus du sol.
NidNid
Les nids de bourdon des arbres comprennent des cellules claires et des cellules foncées. Les cellules claires renferment des cocons avec des nymphes ; les cellules ouvertes ont déjà donné naissance à un bourdon, et servent désormais de réserve de pollen. Les cellules foncées contiennent des larves et du pollen.
Ponte
Œufs
Éclosion
LarveLarve
Chaque larve est nourrie individuellement. Le développement des larves en reine ou en ouvrière est déterminé par la quantité de nourriture qui leur a été donnée. Les ouvrières ont un temps de développement plus court que les reines. Les reines ont une quantité plus élevée d’hormones juvéniles que les ouvrières sous forme de larves.
Nymphe
Période de vol
La reine du bourdon des arbres vole à partir de la mi-avril, les ouvrières en mai, et les mâles et les nouvelles reines en juillet.
Mois123456789101112
Imago
Phase d’hibernation
La reine fécondée entre en hivernage dès le mois d’août.
PrédateursOiseau insectivoreAraignée
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

DescriptionFleur
Le bourdon des arbres. Mâle (auteur André Karwath). Cliquer pour agrandir l'image.La langue des bourdons est deux fois plus longue que celle des abeilles ; elle peut atteindre 16 mm de longueur chez les reines. Cela permet de mieux polliniser les fleurs à corolle tubulaire, telles que les labiées ou les légumineuses. De plus, par leur poids et leur force supérieure, les bourdons peuvent écarter les pétales et mieux accéder au nectar.

Par rapport à d’autres types de bourdons, le bourdon des arbres a une préférence pour des arbres à fleurs tels que l’aubépine (Crataegus monogyna) et le prunellier (Prunus spinosa) ; c’est aussi un visiteur important du framboisier (Rubus idaeus), de la ronce des bois (Rubus fruticosus), des myrtilles (Vaccinium species), des muscaris (Muscari species).

HabitatHabitats

MilieuMilieuxForêt de feuillusForêt de conifèresForêt de montagne
Dans la nature sauvage le bourdon des arbres vit dans des forêts clairsemées ou à l’orée des forêts ; il préfère des habitats délaissés, ce qui permet au bourdon des arbres de polliniser les fleurs dans des zones inaccessibles que beaucoup d’autres espèces n’atteignent pas.

Dans les zones urbanisées ce bourdon vit souvent dans les parcs et jardins, à proximité des établissements humains, et habite souvent des nichoirs à oiseaux ou des fissures de murs, mais aussi dans des tas de débris dans les greniers.

SoucheGîte
AltitudeAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Le bourdon des arbres se rencontre dans toute l’Europe, sauf l’Europe méditerranéenne, et dans le nord de l’Asie, jusqu’au Kamtchatka à l’est, mais seulement à des altitudes plus élevées dans le sud de l’Europe. Depuis le début du XXIe siècle, il s’est répandu en Grande-Bretagne et en Islande.

StatutStatut

Rareté
Le bourdon des arbres est une espèce commune.
DégatsDégâts et nuisances
Les bourdons des arbres ont un aiguillon venimeux et peuvent piquer pour se défendre ou défendre leur nid ; ils sont en général plutôt placides mais ils se montrent agressifs quand on vient les déranger et si l’on s’approche du trou d’envol. Leur aiguillon étant dépourvu de barbes, les bourdons peuvent piquer plusieurs fois ; leur piqûre peut être très douloureuse.
MenacesMenaces
Le bourdon des forêts (Bombus sylvestris) ou bourdon-coucou (Fernaldaepsithyrus sylvestris [Lepeletier, 1832]) parasite les populations de bourdons des arbres, de bourdons des prés (Bombus pratorum), de bourdons des jardins (Bombus hortorum), de bourdons terrestres (Bombus terrestris) et de bourdons des saussaies (Bombus lucorum).

Protection

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Animaux > Arthropodes > Insectes > Insectes ailés > Hyménoptères > Apidés > Bourdons > Bourdon des arbres
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le bourdon des arbres (Bombus hypnorum)
Le bourdon élégant (Bombus mesomelas)
Le bourdon des champs (Bombus pascuorum)
Le bourdon des pierres (Bombus lapidarius)
Le bourdon terrestre (Bombus terrestris)
Sujets plus larges
Monde animal
L'abeille domestique (Apis mellifera)
L'abeille charpentière (Xylocopa violacea)
L'anthophora plumipes (Anthophora plumipes)
Les bourdons (Bombus)
Naviguer sur ce Site
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Monde animal] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.