Le silène enflé (Silene vulgaris)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Silene enfle.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : caryophyllidés (Caryophyllidae)Ordre : caryophyllales (Caryophyllales)
Famille : caryophyllacées (Caryophyllaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Silene vulgaris [Garcke], Silene inflata [Sm.]Variété :
Nom commun : silène enfléNom populaire : behen-blanc

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsucioculiCroatie
DanemarkGaeidhligcoirean nam balganEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaissilène enfléFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceσιλινή η κοινή
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainSilene vulgaris

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Silène, divinité grecque, était représenté comme un personnage bedonnant, compagnon de Bacchus ; le calice de la fleur est gonflé, comme le ventre de Silène.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Silene enfle.Plante de 20 à 50 cm, glabre, grisâtre.
Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Le silène enflé est une plante de 30 à 50 centimètres de hauteur.
Espèces semblablesEspèces semblables

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles opposées, lancéolées.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Silene enfle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Silene enfle. Cliquer pour agrandir l'image.Fausse ombelle lâche de fleurs penchées. Les pétales blancs sont divisés en 2 lobes. Le calice renflé en ballon, grossit encore après la floraison et possède 20 nervures ramifiées en réseau et des dents larges.

En examinant le calice de la fleur, on voit souvent qu’il est percé d’une ou plusieurs ouvertures sur le côté: ces trous ont été pratiqués par les bourdons sauvages, qui trouvent plus commode de venir pomper le liquide sucré de la fleur de cette manière qu’en écartant les pétales.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Floraison d’avril à août.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
Le silène enflé sécrète un abondant nectar. Ses fleurs s’ouvrent le soir et sont pollinisées par les papillons de nuit.
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrés
Plante commune dans toute la région, souvent sur les talus, les rocailles ou les sols secs.
SolsSols
Préfère les sols calcaires.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
AltitudesAltitudes
S’élève en altitude jusqu’à 1 700 m.
Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Fait partie de la soupe aux herbes.
Utilisations ornementalesUtilisations ornementales
On cultive dans les jardins diverses espèces de Silènes, notamment des espèces à fleurs rosés.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le compagnon blanc (Silene alba)
Le compagnon rouge (Silene dioica)
Le gypsophile des murs (Gypsophila muralis)
Le lychnis fleur-de-coucou (Lychnis flos-cuculi)
Les oeillets (Dianthus)
La saponaire officinale (Saponaria officinalis)
Le silène enflé (Silene vulgaris)
La stellaire holostée (Stellaria holostea)
La stellaire des bois (Stellaria nemorum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les caryophyllacées (Caryophyllaceae)
Les polygonacées (Polygonaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.