AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le sapin pectiné, sapin blanc ou sapin des Vosges (Abies alba)

Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]Page éditée

PhotosPhotos

Sapin pectiné. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Sapin pectine. 389 a b c : sapin pectiné. Cliquer pour agrandir l'image.Le sapin pectiné, ou sapin blanc, est une espèce à croissance rapide, pouvant atteindre 30 à 50 m de hauteur, ce qui le classe parmi les plus grandes espèces indigènes. Le plus grand exemplaire que l’on ait mesuré atteignait une hauteur de 68 m.

Le sapin blanc peut vivre jusqu’à 600 ans.

Son écorce est gris argenté et écailleuse.

Les cônes sont dressés et poussent surtout à la hauteur de la cime. Lorsque les graines sont mûres, les cônes se désagrègent sur les branches, ce qui explique pourquoi on ne trouve pas de cônes entiers sous les sapins blancs.

Les aiguilles sont planes, arrondies au bout (contrairement à l’épicéa) et possèdent deux bandes longitudinale blanches sur la face inférieure. Elles sont disposées en peigne et dans un seul plan sur le rameau. Les sapins blancs préfèrent un climat humide et des sols riches en substances nutritives.

Les sapins des Vosges poussent surtout entre 400 et 2000 m d’altitude.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division : gymnospermes (Gymnospermae)
Classe : pinatés (Pinatea)Sous-classe : pinidés (Pinidae)Ordre : pinales (Pinales)Sous-ordre :
Famille : pinacées (Pinaceae)Sous-famille :Genre : sapins (Abies)Sous-genre :
Espèce : Abies pectinata [(Lam.) DC.], Abies alba [Miller, 1768]Variété :Nom commun : sapin pectinéNom populaire : sapin, sapin commun, sapin blanc, sapin des Vosges, sapin argenté

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneWeißtanne, EdeltanneAngleterreEuropean silver-firArménie
Pays basqueizeiaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsughjalgu, ghjalicuCroatie
Danemarkalmindelig ÆdelgranGaeidhligEspagneabeto común, pina beta, abeto blancoEstonie
FøroysktFinlandesaksankuusi, eurooppalainen jalokuusiFrançaissapin pectinéFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceελατο
Hongriejegenyefenyö, közönséges jegenyefenyõIrlandeIslandeevrópuþinurItalieabete bianco
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègevanleg edelgranOccitan
Pays-BasdennenPolognejodła pospolitaPortugalabeto brancoRoumaniebrad
RussieSerbieSlovaquiejedľa bielaSlovéniebela jelka
SuèdesilvergranTchéquiejedľa biela, jedle bílá bìlokoráUkraïneEmpire romainAbies alba

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Abies pectinata (du mot Abin, nom grec de l’arbre).

Abies vient du verbe latin « abire » qui signifie « éloigné de la vue ».

Étymologie françaiseÉtymologie française
Sapin pectiné. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin vient du latin « sappinus », croisement avec le latin « pinus » et du gaulois « sappus ».

Pectiné fait référence à mes aiguilles disposées en forme de peigne, du latin pectinata.

Le nom de sapin blanc se rapporte tant à la couleur de l’écorce qu’à celle du bois.

Identification du végétalIdentification

ConnaissancesGénéralités
Sapin pectiné. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Seule espèce de sapin spontanée en Europe occidentale, le sapin pectiné est un arbre de grande taille.

Sa couleur est d’un vert foncé avec des reflets argentés dus à la couleur de la face inférieure des aiguilles.

Sapin pectiné. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Le sapin pectiné est un grand arbre montagnard qui est souvent confondu avec l’épicéa dont il se distingue par plusieurs caractères. Son écorce est grise. Les cônes sont dressés et perdent leurs écailles alors que l’axe reste sur l’arbre. Les rameaux sont étalés horizontalement. Les aiguilles sont disposées sur deux rangs et montrent deux lignes claires sur leur face inférieure.

Catégorie de planteCatégorie de plante
Arbre à feuilles persistantes.
PortPort de la plantePort conique
Sapin pectiné.Sapin pectiné. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Le sapin blanc a un port conique puis tabulaire.

Tronc droit, cylindrique.

Jeune, le sapin pectiné (Abies alba) a une silhouette pyramidale, régulièrement ramifiée.

Les branches horizontales sont disposées en verticilles étagés et les rameaux sont grisâtres pubescents.

La cime a tendance à s’aplatir avec l’âge. L’aplatissement de la cime est dû au fait que les pousses latérales croissent davantage que la pousse centrale.

Chez les sujets centenaires, la pousse terminale s’arrête de s’allonger, la cime s’arrondit ou s’aplatit formant une « table ».

HauteurHauteur de la plante
Jusqu’à 50 m de haut et 2 m de diamètre.
Espèces semblablesEspèces semblables
Le « sapin » de Douglas lui ressemble un peu mais ses aiguilles sont plus molles, sans ligne blanche en dessous et les cônes tombent entiers.

RacineRacines

Description de la racine
Le sapin blanc a un enracinement assez profond. Il est par conséquent mieux ancré dans le sol que les autres conifères et résiste mieux aux tempêtes.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Sapin pectiné. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Le sapin pectiné a un tronc droit et cylindrique.

Ses cernes d’accroissement sont très visibles.

Le sapin pectiné a une écorce mince, longtemps lisse, qui ne s’écaille que tardivement, sur les troncs imposants.

L’écorce est d’abord lisse et argentée, avec des ampoules de résine, gris argenté, à odeur de térébenthine.

Elle devient rugueuse, crevassée et foncée et s’écaille en plaques en vieillissant, après 40 ans.

Branches verticillées et horizontales.

Bourgeons rarement résineux, brun châtain.

Rameau de un an lisse, beige verdâtre, glauques, à pubescence roussâtre ou noirâtre.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige
Écorce gris clair.

Sur les sujets âgés, elle est noirâtre.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Sapin pectiné. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Rameau. Cliquer pour agrandir l'image.Feuillage persistant.

Aiguilles solitaires, pectinées, spiralées, aplaties, échancrées à l’extrémité, non piquantes.

Sapin pectiné. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Les aiguilles sont disposées sur les branches en brosse ; elles tendent vers l’extérieur et vers le haut. Les aiguilles sont insérées en spirale sur les rameaux, mais, à cause de la torsion des bases, elles se présentent en deux séries opposées dans un même plan. Les aiguilles s’étalent horizontalement de chaque côté du rameau.

Sapin pectiné. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Les aiguilles sont le plus souvent arrondies à l’extrémité. Apex échancré sur les rameaux stériles et en disposition subdistique, et pointu sur les rameaux fertiles.

L’aiguille à l’embase en forme de disque.

Les rameaux portent de fins poils noirâtres clairsemés.

Les bourgeons ovoïdes et bruns, sont gluants non résineux.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Les aiguilles atteignent de 1,5 à 3 cm de longueur, les aiguilles supérieures étant un peu plus courtes que celles du bas.
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Sapin pectiné. Feuille. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles sont d’un vert foncé et brillant à la face supérieure.

Sapin pectiné. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.À la face inférieure, elles sont cireuses et ornées de deux lignes de stomates blanc argenté dessous.

VégétationVégétation
Les feuilles restent sur l’arbre 7 à 11 ans.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Les fleurs du sapin argenté sont unisexuées, monoïques.

Les fleurs mâles sont réunies en chatons courts et ovoïdes dans la partie inférieure des jeunes rameaux, à l’aisselle des aiguilles de l’année précédente.

Les fleurs femelles sont moins nombreuses, allongées en forme de cône, solitaires, sessiles et dressées, en chaton isolé à l’extrémité des rameaux courts en cime.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Les fleurs mâles sont jaunes, verdâtres vers la base du rameau.

Les fleurs femelles sont rouge violacé.

Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Ses fleurs paraissent en avril et mai.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Sapin pectiné. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Les pommes poussent verticalement sur les branches auxquelles elles sont attachées par un court pétiole.

Sapin pectiné. Cônes. Cliquer pour agrandir l'image.Cône dressé, cylindrique, à bractées sorties et réfléchies.

Ses fruits ont des écailles minces à bractées aiguës, saillantes avec une pointe recourbée vers le bas, à bord entier et à face externe courtement velue, qui se détachent une à une.

Il ne tombe pas de pommes de Sapin au pied de de l’arbre. Les cônes (ou pommes de pin) restent dressés sur les plus hautes branches. À l’automne, les écailles tombent lorsque les graines sont à maturité et il ne reste sur la branche que l’axe central, semblable à une chandelle, qui persiste 1 ou 2 ans sur le rameau.

Dimension des fruitsDimension des fruits
Cône de 10 à 15 cm, sur 3 à 4 cm.
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
Cône brun rougeâtre avec exsudations de résine.
GrainesGraines
Sapin pectiné. Graines.Les graines brun roux, triangulaires, à aile longue et assez large qui fait le double de leur longueur, résineuses, riches en térébenthine (ça colle) ne sont abondantes que tous les 2 à 6 ans.

21 000 graines / kg.

FructificationFructification
Mûr en septembre - octobre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
PlantationPlantation
À l’automne ou au printemps.
MultiplicationMultiplication
Par semis. Les jeunes pousses sont sensibles aux gelées printanières.
CroissanceCroissance
Sapin pectiné. Jeune plant, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Jeune plant. Cliquer pour agrandir l'image.Le sapin des Vosges a une croissance rapide.

Sapin pectiné. Jeune plant. Cliquer pour agrandir l'image.Lente les 10 premières années, moyenne par la suite.

Durant les premières années, les jeunes sapins ne poussent que lentement. Ils peuvent patienter très longtemps à l’ombre des autres arbres. Mais dès qu’un arbre âgé meurt et que la lumière les atteint, ils se développent jusqu’à devenir des arbres imposants.

RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisInsectesChampignons
Les causes du dépérissement du sapin se trouvent dans le secteur des racines. La formation de balais de sorcières indique une attaque du chancre du sapin (Melampsorella caryophyllacearum) et des tumeurs chancreuses sur le tronc « dorge ou chaudron » sont dues à la pourriture rouge (Heterobasidion annosum) qui est le plus important agent pathogène de pourriture.

Pouvant être aussi sujet à l’armillaire (Armillaria sp.) qui donne le coup de grâce aux sapins maladifs.

Sensible aussi aux araignées rouges et pucerons.

 

Sapin pectiné, Parasité par sesia cephiformis, planche ratzeburg 37. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné, Parasité par sesia cephiformis, planche ratzeburg 38. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné, Parasité par tortrix histrionana, planche ratzeburg 34. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné, Parasité par tortrix nigricana et par tinea abietella, planche ratzeburg 35. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité
Le sapin pectiné peut vivre plus de 200 ans, à l’état naturel 500 ans.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifères
Sapin pectiné. Jeune sapin dans la neige. Cliquer pour agrandir l'image.Le sapin pectiné a besoin d’humidité et d’abri dans ses premières années. Il accepte les sols pauvres et frais.

Rustique, mais sensible aux premiers gels.

SolsSols
Pauvre ou fertile.

Aime le terrain calcaire ou siliceux, du moment qu’il est assez profond, assez humide et bien drainé.

ClimatsClimatsClimat ombréClimat pluvieuxClimat humide
Ombre de préférence ou mi-ombre.

Hygrométrie élevée.

Craint les fortes gelées.

On le retrouve donc sur les versants peu ensoleillés orientés au Nord (ubacs).

AltitudesAltitudesÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
De 400 à 1900 m.
Espèce associéeEspèce associée
Le sapin des Vosges est associé au Hêtre et à l’Épicéa en montagne.

Meconopsis du pays de Galles, if, dentaire digitée, saxifrage des lieux ombragés (endémique), aspérule odorante, gesse jaune, scille lis-jacinthe, néottie nid d’oiseau, ail des ours

Origine géographiqueOrigine

Originaire du centre et du sud de l’Europe, le sapin pectiné atteint 60 m de hauteur.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Sapin pectiné. Répartition. Cliquer pour agrandir l'image.Europe, en Europe centrale et méridionale jusqu’en Asie Mineure, Amérique du Nord.

France : son aire naturelle se limite aux régions montagneuses et à une petite zone en Normandie dans la plaine de l’Aigle.

Spontané dans les Vosges, Jura, Alpes du Nord plus rare dans les Alpes du Sud, Pyrénées, partie du Massif Central, Corse, Normandie.

Surface : 566 696 ha

BoisBois

Généralités
Propriétés du boisPropriétés du bois
Le bois de sapin a de très bonnes propriétés : bois peu nerveux, élastique et tendre qui se travaille très facilement.

Rétractabilité : modéré. peu nerveux, hormis bois à veines rouges (bois de compression).

Stabilité : bonne, tendance à se fissurer et à se voiler, travaille moyennement.

Sensibilité aux insectes : extrêmement sensible.

Sensibilité aux champignons : élevée. Sensible au bleuissement.

Résistance aux intempéries : De moyenne à faible. le garder à l’abri.

Bois Aspect
Sapin pectiné. Bois. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné.Sapin. Bois.Blanc veiné orange, jaunâtre ou rosé léger, mat, aubier indistinct.

Structure grossière à longues fibres.

Sans aubier distinct et sans canaux résinifères.

Coupe longitudinaleCoupe tangentielleCoupe radiale
Sapin pectiné. Sapin pectiné coupe longitudinale du bois. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Sapin pectiné coupe tangentielle du bois. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Sapin pectiné coupe radiale du bois. Cliquer pour agrandir l'image.
Densité du boisDensité du bois
Dureté : bois d’été tendre et léger, tout de même un peu plus dur que celui de l’épicéa.

Densité : bois léger : 0,55 ± 0,10 kg/dm³.

Travail du boisTravail du boisTranchageSciageClouagePeinture
Usinage : délicat. Se casse facilement (plus que l’épicéa), fissile.

Facile à peindre, à enduire et à teinter. Assez résistant, il se scie facilement avec tendance à l’arrachement des fibres.

Séchage sans difficulté et rapide. Un peu fissile au clouage. Collage et finition aisés.

Bois peu durable et difficilement imprégnable.

Remarques:

  • Une fois secs les nœuds du sapin tombent facilement. Il convient de les éliminer et de reboucher.
Utilisation du boisUtilisationUtilisation du bois en lutherieUtilisation du bois en menuiserieUtilisation du bois en charpenterieUtilisation du bois pour les jouets Utilisation du bois en papeterieUtilisation du bois pour le chauffage
On l’emploie plus ou moins pour les mêmes fins que le bois d’épicéa, c’est-à-dire comme bois de construction et pour la fabrication de caisses, de contre-plaqué et d’instruments de musique (par ex. tuyaux d’orgues)..
  • Excellent bois de menuiserie : placages, meubles.
  • Bois de bâti, bois de construction (planches d’échafaudage), de charpente légère et de grande portée, il est utilisé pour les charpentes lamellées-collées, les coffrages
  • Menuiserie intérieure (huisserie, plinthes, lambris, moulures), parquets,
  • La caisserie, les jouets, la papeterie, les récipients pour produits chimiques, poteaux, papeterie.
  • Les meilleurs choix sont employés avec l’épicéa dans la construction aéronautique (planeurs).
  • Le bois de qualité exceptionnelle provenant de sapin âgé et à croissance lente, est utilisé pour la fabrication des fonds de violons et des bois de résonance pour les pianos.

Bois identiques :

  • Le sapin de Nordmann. La différence entre l’épicéa et le sapin (souvent confondus) est que l’un est pourvu de canaux sécréteurs (le sapin) tandis que l’autre ne l’est pas.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
À partir des aiguilles on obtient une huile essentielle (obtenue par distillation à la vapeur d’eau, à très basse pression) qui a des propriétés : antiseptique, anti-inflammatoire (voies respiratoires) et diurétique.

Les bourgeons sont usités dans les affections catarrhales des bronches.

La résine, ou « térébenthine des Vosges », est expectorante, balsamique et antiseptique.

Utilisations culinairesCulinaires
  • jeunes pousses additionnées aux salades,
  • gelée de pousses de sapin,
  • truffes au sapin,
  • en desserts (mousses, ganaches, …).
  • Au Moyen Âge, on brassait une « bière de sapin » en faisant fermenter les aiguilles.
Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
La térébenthine des Vosges ou de Strasbourg ou d’Alsace est recueillie après incision « gemmage » de l’écorce. La sève recueillie contient 70 % de résine et environ 30 % de térébenthine, ainsi que du pinène, du camphène et des terpènes, ayant des propriétés antiseptiques utilisées pour le traitement des affections respiratoires.

Les abeilles récoltent en abondance du miellat sur les feuilles de Sapin. Les miellats visqueux, riches en sucre, rejetés par les pucerons sont butinés par les abeilles qui nous donnent le miel de sapin.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire
On cherche souvent une explication dans la tendance du Christianisme ancien à reprendre des usages « païens » existants pour les incorporer à la nouvelle religion. Les arbres sempervirents symbolisent le renouveau de la vie. On le voit par exemple sur d’anciennes fresques où le dieu grec Dionysos, dieu du vin et de la fertilité masculine, revient triomphalement d’Inde en portant sur son dos un conifère se terminant en cône. Pourtant, si on parle de renouveau de la vie, le choix d’un arbre sempervirent n’est pas non plus évident. Il symbolise éventuellement la survie, mais, pour le renouveau, on songerait plutôt à des arbres qui fleurissent en hiver. C’est par exemple le cas en Grande-Bretagne, où un rameau fleuri de « Glastonbury Thorn » orne chaque année la table de Noël de la reine. Cette variété de Crataegus oxyacantha est en effet remarquable en ce qu’elle fleurit aux alentours de la Noël.

Une autre explication de la naissance du sapin de Noël remonte à saint Boniface, qui aurait essayé d’expliquer la Sainte Trinité aux Germains à l’aide d’un conifère. Il s’efforçait ainsi d’incorporer plus pacifiquement au Christianisme l’usage païen consistant à faire, au milieu de l’hiver, des offrandes d’animaux mâles et d’esclaves pendus à des arbres (presque comme une sorte de décoration).

Quoi qu’il en soit, l’usage actuel du sapin de Noël ne peut pas être relié directement à une tradition païenne. On rencontre pour la première fois le sapin de Noël actuel au XVI e siècle, en Allemagne. Un petit sapin était décoré de pommes, de noix, de dates, de petits cadeaux et de fleurs en papier dans la maison de la Guilde. Le jour de Noël, les enfants des membres de la guilde pouvaient « cueillir » ces petits présents. Le même usage se retrouve aussi, à peu près au même moment, chez les apprentis-tailleurs de Bâle. L’usage se généralise au cours du XVIIe siècle et les premiers arbres de Noël font leur apparition dans les maisons. Un prêtre de Strasbourg, Johann Konrad Dannerhauer, le regrette beaucoup, car il estime que cela détourne le message divin. Il ne pourra pourtant pas empêcher le sapin de Noël de trouver sa place, au XIXe siècle, dans la maison de ceux qui peuvent se le permettre.

TraditionsTraditions
Sapin pectiné. Sapin de Noël. Cliquer pour agrandir l'image.Sapin pectiné. Timbre.En Alsace, le sapin de Noël est mentionné dès 1521 dans les archives de la ville de Sélestat. Grâce aux Alsaciens expatriés après le conflit de 1870, cette coutume se répand en France. Aujourd’hui la plupart des sapins de Noël sont en fait des épicéas, des douglas… ou autres !

Le sapin entre dans divers rites et superstitions prouvant les vertus de protection qu’on lui accorde : en Allemagne, on en plantait devant les lieux de mariage et les jeunes mariés en tenaient quelques branches tandis que dans la partie nord de ce pays, c’est la dernière vache du troupeau conduit pour la première fois au pâturage qui portait un rameau de sapin, probablement en souhait de fécondité.

En Silésie, les rameaux de sapin sont attachés aux portes des étables pour faire prospérer les vaches.

En Tchéquie (monts Sudètes), les jeunes filles, le dimanche de la Passion, pour porter chance aux récoltes et aux entreprises, se livraient à une petite cérémonie, appelée « annonces de l’été » et qui consistait à promener des branches de l’arbre sur lesquelles étaient attachés des rubans et des coquilles d’œufs.

Selon une superstition anglaise, une branche de sapin accrochée au-dessus d’une porte empêche un mort de revenir dans sa maison, mais que la foudre touche un sapin et c’est l’annonce de la mort du propriétaire du lieu où l’arbre est planté.

ReligionsReligions
Selon Pline, le sapin était associé à la mort.

StatutStatut

MenacesMenaces
Les sapins blancs sont surtout menacés par le gibier herbivore et la pollution de l’air. Les chevreuils et les cerfs apprécient particulièrement les jeunes sapins blancs, qu’ils mutilent souvent considérablement.

L’espèce est particulièrement menacée par la pollution de l’air, car ses aiguilles restent très longtemps sur l’arbre (de 8 à 11 ans), ce qui les expose d’autant plus longtemps aux polluants.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les pins (Pinus)
Le douglas vert (Pseudotsuga menziesii)
L'épicéa commun (Picea abies)
Le mélèze commun (Larix decidua)
Le sapin pectiné, sapin blanc ou sapin des Vosges (Abies alba)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Clé de détermination des résineux
Les cupressacées (Cupressaceae)
Les pinacées (Pinaceae)
Les taxacées (Taxaceae)
L'arbre aux quarante écus (Ginkgo biloba)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.