La cardère sylvestre (Dipsacus silvestris)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Cardère sylvestre. Fleur, Villars. Cliquer pour agrandir l'image.Cardère sylvestre. Fleur, Villars. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : astéridés (Asteridae)Ordre : dipsacales (Dipsacales)
Famille : dipsacacées (Dipsacaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Dipsacus silvestris [Miller], Dipsacus silvester [Hudson], Dipsacus fullonum [Linné]Variété :
Nom commun : cardère sylvestre, cardère commune, cardère des boisNom populaire : cabaret-des-oiseaux, lavoir-de-Vénus, cardère sauvage, bain-de-Notre-Dame, fontaine-aux-oiseaux, peigne-de-loup, cardère à foulon

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnewilde Karde, wilde Distel, KardendistelAngleterrecommon teazle, Fuller’s teasel, common teasel, teasel, venuscup teasle, card thistleArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatiešumska češljugovina
DanemarkkartebolleGaeidhligEspagnecardencha, cardo de cardarEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscardère silvestreFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItaliecardo dei lanaioli, cardo, verga di pastore, cardaccione, lattugone, scardaccione
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoineвампирска трева
MalteMoldovenestevarga ciobanului fulonicăNorvègeOccitan
Pays-Baswilde kaardebol, grote kaardenbolPologneszczeć pospolita, szczeć leśnaPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdekarväddTchéquiestětka planáUkraïneEmpire romainDipsacus silvestris

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Dipsacus silvestris : du mot grec dipsa, soif, apaise la soif par l’eau qui est retenue dans les feuilles.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
La cardère sylvestre, que l’on confond quelquefois avec les chardons à cause de ses feuilles piquantes, a des tiges dressées, raides, pouvant atteindre un mètre et demi, et croît dans les endroits incultes, dans les fossés ou sur les talus. Elle est remarquable par ses feuilles opposées qui (dans la partie moyenne de la plante) se réunissent entre elles à la base pour former une cuvette où l’eau peut demeurer assez longtemps après la pluie ; d’où le nom vulgaire de Cabaret-des-oiseaux.
Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
De 90 à 200 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tige épineuse, glabre.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles crénelées, glabres au bord.

Feuilles sessiles, soudées par 2 à la base, glabres ou épineuses au bord.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Fleurs en capitule blanchâtre.
Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrés
Cardère sylvestre. Cliquer pour agrandir l'image.Chemins, talus, décombres, lisières des bois et buissons.
SolsSols
Cardère sylvestre. Colonie, Côtes de Clermont. Cliquer pour agrandir l'image.Aime les sols calcaires, azotés, un peu caillouteux.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
AltitudesAltitudes

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
On cultive parfois une espèce voisine, la cardère à foulons, dont les têtes sont employées pour peigner et carder les draps.

Fleurs recherchées par les abeilles, fournissant un bon miel.

StatutStatut

Rareté
Fréquente.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La cardère sylvestre (Dipsacus silvestris)
La knautie des champs (Knautia arvensis)
La scabieuse colombaire (Scabiosa columbaria)
La succise des prés (Succisa pratensis)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les apocynacées (Apocynaceae)
Les astéracées (Asteraceae)
Les boraginacées (Boraginaceae)
Les campanulacées (Campanulaceae)
Les caprifoliacées (Caprifoliaceae)
Les dipsacacées (Dipsacaceae)
Les gentianacées (Gentianaceae)
Les lamiacées (Lamiaceae)
Le liseron des champs (Convolvulus arvensis)
Les oléacées (Oleaceae)
Les plantaginacées (Plantaginaceae)
Les rubiacées (Rubiaceae)
Les scrofulariacées (Scrophulariaceae)
Les solanacées (Solanaceae)
Les valérianacées (Valerianaceae)
Les verbénacées (Verbenaceae)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.