L’aconit tue-loup (Aconitum lycoctonum)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : magnolidés (Magnoliidae)Ordre : ranunculales (Ranunculales)
Famille : renonculacées (Renonculaceae)Sous-famille :
Genre : aconits (Aconitum)Sous-genre :
Espèce : Aconitum lycoctonum [Linné], Aconitum vulparia [Reichenb.], Aconitum lycoctonum [Linné] subsp. vulparia [(Reichenb.) Nyman]Variété :
Nom commun : aconit tue-loupNom populaire : aconit jaune, coqueluchon jaune, étrangle-loup, herbe-aux-loups

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegelber Eisenhut, Wolfs-EisenhutAngleterrewolf’s-bane, wolfbane, wolfsbaneArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognetora blanca, matallops grocChyprioteCorsuCroatie
Danemarknordisk stormhat, ulve-stormhat, gul stormhat, gul venusvognGaeidhligEspagneEstoniekollane käoking, põhja-käoking
FøroysktFinlandelehtoukonhattuFrançaisaconit tue-loupFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeþórshjálmurItalieaconito giallo
LettonieLithuanieLëtzebuergëschgielen EisenhuttMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègetyrihjelmOccitan
Pays-BasPolognetojad lisiPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénieozkočeladasto preobjedo
Suèdenordisk stormhattTchéquieoměj vlčí morUkraïneEmpire romainAconitum lycoctonum

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
vulparia vient du latin vulpes, renard = qui tue les renards.
Étymologie françaiseÉtymologie française
Autrefois, on avait l’habitude de tremper dans son suc les appâts pour les loups et les renards ; de là son nom de tue-loup.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
L’inflorescence est jaune mais très lâche. Les feuilles ne sont découpées que jusqu’au tiers de leur longueur. Tige dressée, velue sur le haut.
Catégorie de planteCatégorie de plante
Plante herbacée vivace velue.
PortPort de la plante
Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.
HauteurHauteur de la plante
De 30 à 150 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables
Aconit tue-loup, Aquarelle. Cliquer pour agrandir l'image.Souvent rencontré auprès d’Aconitum napellus mais plus rare, c’est une grande plante à fleurs jaune pâle formant de longues grappes minces. Le « casque » est beaucoup plus allongé que celui d’A. napellus.

Ne pas confondre avec l’Aconit Anthora qui a aussi des fleurs jaunes mais semblables à celles de l’Aconit Napel.

RacineRacines

Description de la racine
Souche tubéreuse épaisse, charnue et fibreuse.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Aconit tue-loup. Planche d'identification Jacquin. Cliquer pour agrandir l'image.Tige robuste, dressée, velue surtout en haut, à rameaux étalés.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles radicales, alternes.

Feuilles profondément palmées en 5-7 lobes larges jusqu’au tiers de leur longueur.

Feuilles inférieures à pétioles longs.

Feuilles cunéiformes.

Ses 5 à 7 folioles sont elles-mêmes découpées et incisées.

Aconit tue-loup. Planche d'identification Oltmanns. Cliquer pour agrandir l'image.Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Fleurs regroupées en panicule lâche, simple, au sommet de la tige, ou à rameaux dressés écartés de la tige.

Fleurs zygomorphes, à pédoncules étalés.

Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.Calice à 5 sépales pétaloïdes jaune pâle, le sépale supérieur en forme de casque cylindro-conique long et étroit, bien plus haut que large, étranglé près du sommet.

L’intérieur étroit et jaune est garni d’étamines brunes.

Aconit tue-loup. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Fleurs d’une longueur de 2 cm, trois fois plus hautes que larges.
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleurs jaunes pâle.
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
Seuls les bourdons à longue trompe peuvent polliniser les fleurs de l’aconit tue-loup. Le pétale qui forme le casque dressé est assez souvent déchiré par des insectes appartenant à d’autres groupes et avides de nectar auquel ils accèdent ainsi directement.
FloraisonFloraison
Floraison en juillet et août.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.Fruit : 5 follicules.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
Les aconits dépendent du bourdon à longue trompe pour leur fécondation et ne peuvent donc se développer qu’aux endroits où existe ce type d’insecte.
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisInsectesChampignons
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillusPrésPâturages
Aconit tue-loup. Cliquer pour agrandir l'image.Forêts humides et ombragées, prairies humides, rocailles.
SolsSols
Aime les sols riches en substances nutritives et en humus.
ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
AltitudesAltitudesÉtage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Plante de montagne.

Entre 1300 et 1 800 m.

Espèce associéeEspèce associée

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
France : rare. Vosges, Jura, Alpes, Massif central, Corse, Pyrénées, Lorraine (assez rare comme dans une partie de la Bourgogne).

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesMortelToxiqueUtilisations médicinales
Aconit tue-loup. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.La plante contient des alcaloïdes qui la rendent très toxique.

Dès l’antiquité, elle était employée dans la fabrication de poison pour flèches.

Ses racines séchées contiennent des substances calmant la douleur (non utilisée en médecine).

Il est fortement déconseillé de l’utiliser dans la médecine familiale.

Les racines servaient autrefois de poison contre les loups et les renards après avoir été mélangées à de la viande.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Cet aconit ne contient pas d’aconitine qui est remplacée par deux autres alcoloïdes que sont la lycaconitène et la mioctonine, la plante est tout aussi vénéneuse que l’aconit napel.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
La racine servait à la confection d’appâts empoisonnés destinés aux loups.
MythesMythes
On retrouve l’aconit tue-loup dans la mythologie : Grecs et Romains la dédièrent à la reine de l’Ade dans le jardin de laquelle elle foisonnait. Cerbère, furieux d’avoir été transporté aux Enfers par Hercule, aurait transformé sa bave en aconit lorsqu’elle toucha la terre.

StatutStatut

Rareté
Assez rare.
Protection
Aucun statut. À protéger.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'aconit Napel (Aconitum napellus)
L'aconit tue-loup (Aconitum lycoctonum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les aconits (Aconitum)
L'ancolie cornette (Aquilegia vulgaris)
Les anémones (Anemone)
La clématite des haies (Clematis vitalba)
Les hellébores (Helleborus)
L'isopyre faux-pigamon (Isopyrum thalictroides)
Le populage des marais (Caltha palustris)
Les pulsatilles (Pulsatilla)
Les renoncules (Ranunculus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.