La vesse de loup pyriforme (Lycoperdon pyriforme)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Vesse de loup pyriforme. Cliquer pour agrandir l'image.Vesse de loup pyriforme. Cliquer pour agrandir l'image.Vesse de loup pyriforme. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : gastéromycètes (Gasteromycetideae)
Ordre : lycoperdales (Lycoperdales)Sous-ordre :
Famille : lycoperdracées (Lycoperdraceae)Sous-famille :
Genre : lycoperdons (Lycoperdon)Sous-genre :
Espèce : Lycoperdon pyriforme [Schaeffer : Persoon], Lycoperdon saccatum [Pers.], Langermannia pyriformeSous-espèce :
Nom commun : vesse de loup pyriformeNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterrepear-shaped puffballArménie
Pays basqueastaputz uradekaraBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognepet de llop piriformeChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagnebejin piriformeEstonie
FøroysktFinlanderyhmätuhkeloFrançaisvesse de loup pyriformeFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
Russieдождевик грушевидныйSerbieSlovaquieSlovénie
Suèdegyttrad röksvampTchéquieUkraïneEmpire romainLycoperdon pyriforme

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Vesse de loup pyriforme. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Vesse de loup pyriforme.Champignon dont la fructification, en forme de poire finement granuleuse, est souvent mamelonnée au sommet.

Ces petits champignons caractéristiques, blancs à l’état jeune, font surtout la joie des enfants qui s’empressent d’écraser les individus desséchés pour en faire sortir un petit nuage brun : ce sont les spores matures, prêtes à germer.

Espèces semblablesEspèces semblables

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
Occupe le tiers ou la moitié de la hauteur.
Diamètre du piedDiamètre du pied
Forme du piedForme du pied
Le pied est court, un peu atténué et l’on distingue souvent des cordonnets mycéliens blancs à la base (rhizomorphes).
Couleur du piedCouleur du pied
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
À la base partent des cordonnets blancs qui s’enfouissent dans le bois, l’humus, ou encore se relient à des individus adjacents.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
Jusqu’à 7 à 8 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
En forme de poire, piriforme ou subglobuleuse, souvent déformée par la pression latérale des fructifications adjacentes, parfois plissée vers la base.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
La surface du champignon est blanche dans la jeunesse puis ocracée pour terminer dans les tons brun clair.

Glèbe blanche et ferme au début, puis jaune-olive et finalement poudreuse et brun-olive.

Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Revêtu d’innombrables petites verrues qui tombent avec l’âge pour laisser une surface parfaitement lisse.

L’endopéridie (couche interne) est membraneuse, blanchâtre puis brunâtre et s’ouvre au sommet par un orifice qui laisse échapper les spores.

À enveloppe externe ornée de granulés ou de fines verrues brun rougeâtre sur fond blanchâtre au début, puis beige pâle, ocracé, ou brun pâle, brun marron à la fin, l’enveloppe externe disparaissant graduellement avec l’âge révélant la couche interne presque lisse, au sommet de laquelle s’ouvre lentement un pore apical pour permettre la dispersion des spores.

Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
DessousFace inférieure
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Espacement des lames ou pores

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 3,5 à 5 µm.
Forme des spores
Rondes, globuleuses, lisses ou presque, sans pédicelle.
Couleur de la sporée
Sporée brun olivâtre.

La gléba (masse contenant les spores) est blanchâtre quand le champignon est jeune, se teinte par la suite en brun olivâtre et devient pulvérulente à maturité.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair finement compartimentée (celluleuse).
Consistance de la chair
Colorations
Demeure longtemps blanche pendant que la glèbe tourne au jaune-olivâtre.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
SaveurGoût

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
D’août à octobre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Pousse en formant des touffes très denses.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillusChampignons sur souches
La vesse-de-loup pyriforme se rencontre communément en automne, dans les litières des sous-bois de feuillus et de conifères ou sur les souches en décomposition et les débris ligneux.
SolsSols
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)

RépartitionDistribution géographique

Présent en AuvergneAuvergne
Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

Médicinales
La vesse-de-loup fut utilisée dès le XVIe siècle dans la pharmacopée pour sa quantité impressionnante de spores. On leur prêtait le pouvoir de guérir les rhumes, les angines, les crises de foie, les brûlures, et même de dessécher les ulcères.
CulinairesComestible
De consistance ferme, de saveur douce, l’espèce est comestible à l’état jeune lorsque l’intérieur est blanc et ferme, mais de qualité médiocre.

Selon Arora, ce serait une des meilleures vesses-de-loup.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La vesse de loup fétide (Lycoperdon foetidum)
La vesse de loup géante (Langermannia gigantea)
La vesse de loup hérisson (Lycoperdon echinatum)
La vesse de loup perlée (Lycoperdon perlatum)
La vesse de loup pyriforme (Lycoperdon pyriforme)
Sujets plus larges
Page d'accueil
La boviste plombée (Bovista plumbea)
Les géastracées (Geastraceae)
Les lycoperdons (Lycoperdon)
Les phallales (Phallales)
Les sclérodermes (Scleroderma)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.