La spathulaire jaune (Spathularia flavida)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Spathulaire jaune.Aux Roches. Cliquer pour agrandir l'image.Aux Roches. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : ascomycètes (Ascomycotina)
Classe : hyménoascomycètesSous-classe : pézizomycètidées (Pezizomycetideae)
Ordre : léotiales (Leotiales)Sous-ordre :
Famille : géoglossacées (Geoglossaceae)Sous-famille :
Genre : spathulaires (Spathularia)Sous-genre :
Espèce : Spathularia flavida [Persoon:Fries], Spathularia clavataSous-espèce :
Nom commun : spathulaire jauneNom populaire : spathulaire jaunâtre

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisspathulaire jauneFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquielopatička kyjovitáSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainSpathularia flavida

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Spathularia : relatif aux spatules.

flavidus-a : jaune, jaunâtre.

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
10 cm de hauteur.
Diamètre du piedDiamètre du pied
De 0,4 à 0,6 cm d’épaisseur.
Forme du piedForme du pied
Cylindrique ou un peu aplati, affiné vers la base, épais et plus ou moins irrégulier.

Le pied atteint presque le sommet de la spatule et celle-ci l’entoure sans toutefois le recouvrir.

Couleur du piedCouleur du pied
Blanchâtre puis jaunâtre mais toujours plus pâle que le chapeau.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Lisse ou pulvérulent.
Coupe du piedCoupe du pied
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
De 1 à 3 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Partie supérieure en massue aplatie, ondulée ou boursouflée, comme un éventail qui enserre la partie supérieure du pied.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Ocre ou jaune orangé.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Bords irréguliers.
DessousFace inférieure
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Espacement des lames ou pores

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
Forme des spores
Couleur de la sporée
Sporée blanche.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair mince et fragile.
Consistance de la chair
Chair élastique.
Colorations
Chair jaunâtre.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Pas d’odeur particulière.
SaveurGoût
Pas de saveur particulière.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Été et automne.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructificationChampignon mycorhizien
Terricole.

La spathulaire jaune forme des cercles ou de petites troupes sur la mousse ou sur les aiguilles humides dans les forêts de pins ou d’épicéas.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifères
Sous les conifères, parmi les aiguilles ; plus rare sous les hêtres.
SolsSols
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
En montagne.

RépartitionDistribution géographique

Présent en AuvergneAuvergne
Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

CulinairesNon comestible
Sans intérêt alimentaire, car peu charnue et de consistance élastique.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

La spathulaire jaune contient en moindre quantité la même toxine que le gyromitre « comestible ».

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les bulgaries (Bulgaria)
La ciboire des amentifères (Ciboria amentacea)
Les léotiacées (Leotiaceae)
La léotie visqueuse (Leotia viscosa)
Le microglosse vert (Microglossum viridae)
La mitrule des marais (Mitrula paludosa)
La sclérotinie tubéreuse (Dumontinia tuberosa)
La spathulaire jaune (Spathularia flavida)
Le trichoglosse hirsute (Trichoglossum hirsutum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
La cloque du pêcher (Taphrina deformans)
Les léotiales (Leotiales)
Les pézizales (Pezizales)
La pourriture des agrumes (Penicillium digitatum)
Les sphaériales (Sphaeriales)
La tavelure de la pomme (Venturia inaequalis)
Les truffes (Tuber)
La truffe des cerfs (Elaphomyces granulatus)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.