Le gyromitre comestible (Gyromitra esculenta)

Gyromitre comestible[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Crapaud. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : ascomycètes (Ascomycotina)
Classe : hyménoascomycètes (Hymenoascomycetes)Sous-classe : pézizomycétidées (Pezizomycetideae)
Ordre : pézizales (Pezizales)Sous-ordre :
Famille : helvellacées (Helvellaceae)Sous-famille :
Genre : gyromitres (Gyromitra)Sous-genre :
Espèce : Gyromitra esculenta [(Pers.: Fr.) Fr.]Sous-espèce :
Nom commun : gyromitre dit « comestible »Nom populaire : fausse-morille

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneGiftlorchel, Frühjahrslorchel, SpeiselorchelAngleterrebrain mushroom, edible gyromitra, false morel, turban fungusArménie
Pays basquemitra muinaBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognemúrgula bordaChyprioteCorsuCroatie
Danemarkspiselig stenmorkelGaeidhligEspagneboneteEstonie
FøroysktFinlandekorvasieniFrançaisgyromitre comestibleFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongrieredös papsapkagombaIrlandeIslandeItaliefalsa spugnola, giromitra esculenta, spongino
Lettonieparastā bisīte, murķelisLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègesandmorkelOccitan
Pays-BasvoorjaarskluifzwamPolognepiestrzenica kasztanowataPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieušiak obyčajnýSlovéniepomladanski hrček
SuèdestenmurklaTchéquieucháč obecnýUkraïneEmpire romainGyromitra esculenta

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Son nom scientifique, Gyromitra esculenta signifie « mitre ronde » Gyromitra, et « comestible » esculenta.

Du grec « gùros » = rond et de « mitra » = mitre, mitre ronde.

Du latin « esculentus » = comestible.

Étymologie françaiseÉtymologie française
Gyromitre comestible

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Le gyromitre comestible est un champignon proche de la véritable morille.

Son chapeau est caractéristique : il ressemble à une cervelle dans la forme de ces replis ; il est de couleur brune voire même noirâtre en fonction de son exposition.

Son pied est blanc et complètement creux comme son chapeau ; il peut mesurer jusqu’à une quinzaine de centimètres.

Gyromitre comestible. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Espèces semblablesEspèces semblables
Morille et gyromitre. Cliquer pour agrandir l'image.Confusions possibles :

Gyromitre et morille. Cliquer pour agrandir l'image.Morilles

RacineMycélium

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
De 2 à 4 cm de hauteur.
Diamètre du piedDiamètre du pied
De 1 à 3 cm de diamètre.
Forme du piedForme du pied
Pied également irrégulier, court et épais, moins tourmenté que le chapeau, il est de forme irrégulière plissée et fortement sillonnée à la base.

Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.

Gyromitre comestible. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur du pied
Plus clair que le chapeau, de couleur blanche pruineuse, la plupart du temps parfois lavé de rose.
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Intérieur farci ou creux.

Gyromitre comestible. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
Plus large (de 5 à 7 cm) que haut (de 3 à 5 cm).
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Chapeau difforme, subglobuleux, bosselé et sinueux, creusé de plis arrondis, sinueux et lisses donnant l’aspect d’une cervelle (cérébriforme), avec des crêtes sinueuses très épaisses et des alvéoles peu profondes.

Il est soudé au pied en différents points d’une manière très irrégulière.

Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.

Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Les gyromitres sont de couleur variable, allant du châtain ocré au brun rouge plus ou moins sombre, voire presque noirâtre, selon l’espèce exacte.
Gyromitre comestible.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.
Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
DessousFace inférieure
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Dessous glabre, blanc crème à roux carné pâle.
Taille des lames ou pores
Forme des lames ou pores
Couleur des lames ou pores
Espacement des lames ou pores

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 21 à 28,5 par 9,5 à 14 µm.
Forme des spores
Spores. Cliquer pour agrandir l'image.Elliptiques mais assez variables de formes, hyalines, contenant deux gouttelettes.
Couleur de la sporée
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Blanc crème à ocracé pâle.

ChairChair

Aspect de la chair
Consistance de la chair
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Tendre, crémeuse et cassante.
Colorations
Blanche.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur douce, léger parfum fruité.
SaveurGoût
Saveur douce.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Le gyromitre pousse au début du printemps (de mars à juin).

Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Son mode de vie est saprophyte (humo) terricole.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifères
On trouve le gyromitre comestible surtout en montagne sous les conifères, prés des vieilles souches dans les bois de sapins ou sous les pins dans les landes à bruyères, mais il apprécie aussi les tas de bois récemment coupés, elle pousse au milieu des écorces et des branchages ; on peut aussi le trouver dans les fossés le long des routes et des chemins forestiers.
Gyromitre comestible. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
Gyromitre comestible. Cliquer pour agrandir l'image.Le gyromitre affectionne les terrains aérés, acidophiles sablonneux.
AltitudesAltitudesÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Le gyromitre ne se rencontre pratiquement qu’en montagne (jusqu’à 1 800 à 2 000 m).

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Pays Scandinaves, Europe centrale. Le gyromitre est un champignon abondant en Europe de l’Est et en Europe centrale - en Pologne notamment - où il vient souvent en abondance, peu après la période des Morilles.

On la récolte dans les Pyrénées, les Alpes, mais il n’est pas rare dans l’Est, le centre et le midi de la France.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesMortelToxique
Insistons sur le fait que le gyromitre « comestible » est un champignon très dangereux s’il est consommé frais. Il est conseillé de laisser sécher le champignon au moins 10 jours avant de pouvoir le consommer sans crainte. On peut alors le ré-hydrater en la plongeant dans un verre d’eau tiède.

Comestible après cuisson, mais pas à l’étouffée (casserole avec couvercle) car la gyromitrine qui s’évapore repasse dans l’eau de cuisson.

Le gyromitre comestible a provoqué en Europe de l’Est, centrale et aussi plus récemment en France des intoxications graves, voire mortelles. Ces empoisonnements se caractérisent par des troubles gastro-intestinaux, et, lors de consommations répétées ou abondantes, par des troubles hépatiques et neurologiques. Les espèces mycologiques principalement mises en cause sont : Gyromitra esculenta, Gyromitra fastigiata et Gyromitra gigas ; cependant, il n’est pas exclu que d’autres espèces parmi les Ascomycètes présentent aussi de telles propriétés toxiques. Les toxines responsables sont la gyromitrine et ses homologues supérieurs. Leur mode d’action semble être celui des hydrazines.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Gyromitrine. Cliquer pour agrandir l'image.Cette espèce, interdite au commerce, contient des hydrazines, substances toxiques responsables d’accidents graves.

Il contient une toxine, la gyromitrine, transformable en monométhylhydrazin, un composé dangereux qui entre souvent dans la composition du carburant à fusée. La MMH est détruite a 87,5 °C, raison pour laquelle les gyromitres sont beaucoup plus dangereux crus que cuits. Quoi qu’il en soit, des gens ont déjà été gravement malades après avoir consommé des gyromitres cuits, certains sont même morts. Ceci indique qu’il reste toujours un peu de toxine dans le champignon même après la cuisson. On sait aussi que certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à la toxine, et que cette dernière se trouve en quantité variable dans les spécimens selon l’endroit d’où ils proviennent.

StatutStatut

Rareté
Le gyromitre comestible est le plus commun des gyromitres.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le gyromitre comestible (Gyromitra esculenta)
La gyromitre géante (Gyromitra gigas)
La gyromitre en turban (Gyromitra infula)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les gyromitres (Gyromitra)
Les helvelles (Helvella)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.