Le coprin noir d’encre (Coprinus atramentarius)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Coprin noir d'encre. Cliquer pour agrandir l'image.Coprin noir d'encre. Cliquer pour agrandir l'image.Coprin noir d'encre. Cliquer pour agrandir l'image.Coprin noir d'encre. Cliquer pour agrandir l'image.Coprin noir d'encre. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : agaricales (Agaricales)Sous-ordre :
Famille : coprinacées (Coprinaceae)Sous-famille :
Genre : coprins (Coprinus)Sous-genre :
Espèce : Coprinus atramentarius [(Bulliard : Fries) Fries]Sous-espèce :
Nom commun : coprin noir d’encreNom populaire : coprin encrier

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreinkey cap, alcohol inkey, tippler’s baneArménie
Pays basqueurbeltz gorritzaileaBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscoprin noir d’encreFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPologneczernidłak pospolityPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainCoprinus atramentarius

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Coprin noir d'encre.atramentarius : noir d’encre (latin atramentum : encre).

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Espèces semblablesEspèces semblables
Confusions possibles :

Coprin chevelu (Coprinus comatus)

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
1,15 ± 0,35 cm.
Diamètre du piedDiamètre du pied
11,0 ± 6,0 cm.
Forme du piedForme du pied
Pied en fuseau, élancé, généralement un peu aminci vers le haut, souvent le tiers inférieur un peu renflé et entouré d’une zone annuliforme.
Couleur du piedCouleur du pied
Blanchâtre et lisse au-dessus, brun grisâtre et plus ou moins écailleux en dessous.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Coupe du piedCoupe du pied
Creux, cassant et se séparant facilement du chapeau.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Possédant une zone annuliforme : anneau fugace sous forme de bourrelet tout à la base du pied.
Voile du champignonVoile provisoire
Voile général laissant de fines écailles sur le chapeau et quelques fois une volve rudimentaire à la base du pied. Voile partiel laissant une zone annuliforme fibrilleuse ou écailleuse, fugace, dans la partie inférieure du pied.
Base du champignonBase du pied
Rétréci à la base.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
5,0 ± 2,0 cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeau
Rond ou ovale au début, quelques fois un peu pointu au sommet, devenant campanulé ou conique de plus en plus ouvert en vieillissant. À maturité, ses bords s’écartent et se fendent, lui donnant une forme en cloche évasée, striée.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Couleur blanchâtre au début, puis devenant brun grisâtre sur le disque, dégradant vers le grisâtre en se déplaçant vers la marge.

Sommet moucheté de squames brunes éparses.

Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Sec, lisse ou couvert d’une poussière grisâtre de fibrilles ou de petites écailles brunes et soyeuses, apprimées, surtout au centre, qui disparaît à maturité.
Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
À marge ondulée ou irrégulièrement plissée, initialement droite, devenant noire, déliquescente et retroussée avec l’âge.
DessousFace inférieure
Lamelles noirâtres déliquescentes.
Taille des lames ou pores
Larges.
Forme des lames ou pores
Libres ou presque.
Couleur des lames ou pores
Blanches au début, puis brun rougeâtre, finalement noires de jais et déliquescentes (comme de l’encre).
Espacement des lames ou pores
Très serrées.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 7 à 11 par 4 à 6 µm.
Forme des spores
Ellipsoïdes, lisses, avec un pore germinatif central.
Couleur de la sporée
Sporée brun noirâtre.

ChairChair

Aspect de la chair
Chair mince.
Consistance de la chair
Chair assez ferme.
Colorations
Blanchâtre, puis grise et noire.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur faible.
SaveurGoût
Saveur faible.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Du printemps à l’automne.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Le plus souvent en touffes serrées.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPrésChampignons sur souches
Dans les endroits ombragés, cultivés ou gazonnés, riches en matière organique – pelouses, jardins, parcs, bords de chemin, au pied des vieilles souches, etc.

Bois clairs ou en lisière, sur le bois en décomposition, humus.

SolsSols
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesToxiqueNon comestibleComestible
C’est un bon comestible lorsqu’il est jeune et que ses lames sont encore pâles. Par contre il est recommandé de ne pas le consommer avec de l’alcool (pendant au moins 72 heures) car il peut provoquer une légère intoxication qui se manifeste par une vasodilatation intense responsable d’un rougissement du visage, par une accélération du rythme cardiaque et une hypotension, des suées, un larmoiement abondant et d’autres inconvénients bénins mais désagréables. La similitude est frappante avec les troubles déclenchés par certains médicaments utilisés dans la désaccoutumance à l’alcool.

Cette intoxication, souvent sans conséquence, peut avoir des répercussions dramatiques dans de rares cas et même entraîner la mort.

Si après avoir fait cuire vos coprins vous les incorporez à une sauce blanche, vous aurez la surprise de voir la petite quantité de spores matures présentes, donner à votre sauce une forte coloration violette !

Economiques
On fabriquait autrefois de l’encre en faisant bouillir les chapeaux noircissants des champignons parvenus à maturité.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Il contient une substance, la coprine, qui serait responsable d’un effet dit antabuse lorsqu’elle est absorbée avec de l’alcool.

Cette substance a des effets similaires à ceux des médicaments de désintoxication pour traiter l’alcoolisme chronique.

StatutStatut

Rareté
Commun.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le coprin chevelu (Coprinus comatus)
Le coprin faux pied-de-lièvre (Coprinus lagopides)
Le coprin impatient (Coprinus impatiens)
Le coprin micacé (Coprinus micaceus)
Le coprin pie (Coprinus picaceus)
Le coprin noir d'encre (Coprinus atramentarius)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les coprins (Coprinus)
Les panéoles (Panaeolus)
Les psathyrelles (Psathyrella)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.