AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La chartreuse de Valldemossa à Majorque

[Sujet parent] [Sujet suivant] [Minorque] [Majorque] [Ibiza] [Formentera] [Cabrera] [Accueil] [Site Home] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Logo de la Chartreuse de Valldemossa
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageCet ancien monastère fut fondé en 1399 par les moines chartreux, et habité par eux jusqu'en 1835, date de leur expulsion par un gouvernement espagnol.

Depuis sa sécularisation au XIXe siècle, le monastère de Valldemossa a hébergé plusieurs hôtes éminents dont les plus célèbres furent le pianiste-compositeur polonais Frédéric Chopin et l'écrivain français George Sand durant l'hiver 1838-1839.

SituationSituation

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Plan de Valldemossa - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - La Serra de Tramuntana vue depuis la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse domine la petite ville de Valldemossa située au pied de la Serra de Tramuntana à Majorque.

VisitesVisites

MonastèreLa Chartreuse Royale de Valdemosa (Reial Cartoixa de Valldemossa / Real Cartuja de Valldemosa)
Les musées de la Chartreuse de Valldemossa abritent le legs historico-artistique des Chartreux, des manuscrits et des souvenirs du couple romantique de Frédéric Chopin et George Sand, et des témoignages de l'art et de la culture du XXe siècle. La majeure partie de l'ancien ensemble monumental est actuellement ouverte aux visites.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse de Valldemossa - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
ÉgliseL'Église
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageL'église de la Chartreuse de Valldemossa est de style néo-classique ; sa construction fut commencée en 1751 sur l'emplacement d'une première église érigée en 1446. Cette église abbatiale fut consacrée en 1812 et est toujours en fonction.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Façade obturée de l'église - Cliquer pour agrandir l'image

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Nef de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Nef de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageL'église adopte un plan en forme de croix latine, avec voûte en berceau et coupole sur croisées d'ogives.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Rosace de l'église - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Plafond de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Plafond de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - chœur de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - chœur de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageL'intérieur est stuqué et décoré de fresques de Fray Manuel Bayeu, beau frère de Goya et élève d'Eugène Delacroix, et de peintures de Fray Joaquín Juncosa.

L'artiste Adrián Ferrán est l'auteur des sculptures de saint Bruno et de saint Jean-Baptiste, qui sont actuellement dans la chapelle du Saint-Sacrement de la Cathédrale de Palma ; celles que l'on peut voir sont des copies conformes aux originales du sculpteur Limés.

Sur le maître-autel, une Mater Dolorosa avec le corps de Jésus et la croix de la descente. L'ensemble est couronné par une image de « Santa Catalina Tomás », sainte de Valldemossa très vénérée par les Pères Chartreux.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Carreau de faïence à sainte Catherine Thomas - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - chœur de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Carreau de faïence à sainte Catherine Thomas - Cliquer pour agrandir l'image
Les stalles du chœur et les restes de carrelages qui composaient en d'autres temps le superbe sol de l'église sont aussi dignes d'intérêt.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - chœur de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - chœur de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - chœur de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Sacristie de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa sacristie possède aussi des objets de culte fort intéressants, en particulier un pupitre et un siège abbatial, en fine marqueterie, propre au début du XIXe siècle.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Sacristie de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Clocher de l'église de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLe double clocher de l'église de la Chartreuse, dont l'une des élégantes tours se distingue par son revêtement d'azulejos vert émeraude qui contraste avec sa tour jumelle restée inachevée, est le témoin muet des travaux d'agrandissement entrepris en 1715 et abandonnés après l'expulsion de 1835.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Clocher de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Clocher de l'église de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
PharmacieL'Ancienne Pharmacie
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Corridor de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageEn sortant de l'église on rencontre d'abord, à gauche sur un côté du cloître, l'ancienne pharmacie fondée par les moines au début du XVIIIe siècle, la troisième plus ancienne pharmacie d'Espagne. Les Chartreux cultivaient les herbes médicinales dans leur petit jardin.

Cette très belle pharmacie a été conservée telles qu'étaient les anciennes pharmacies de cette époque. Elle présente une belle collection de pots et bocaux à pharmacie remplis de médicaments d'autrefois, bouteilles de verre, cornues et calebasses, balances, mortiers, piluliers, coffrets et cetera. Sur les étagères, une collection de 135 pots de céramique catalane (XVIIe et XVIIIe siècles) à décors bleus, avec figures et motifs végétaux et animaux. Ces récipients avaient la double fonction de contenir des médicaments solides (onguents et extraits) et de servir d'ornements à la boutique. Une collection de récipients de verre soufflé, fabriqués à Majorque, conservent encore aujourd'hui des restes d'huiles, de sirops et de philtres.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Ancienne pharmacie de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Ancienne pharmacie de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Ancienne pharmacie de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Ancienne pharmacie de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageSur le mur de gauche, un tableau représentant les saints médecins Côme et Damien préside la pharmacie.

Cette pharmacie soigna les douleurs de la communauté religieuse et, de façon simultanée et bien longtemps après, jusqu'en 1896, celles des habitants de Valldemossa. Elle est décrite par George Sand dans son livre « Un hiver à Majorque ».

En sortant à gauche, on traverse le cloître pour se diriger vers la cellule du Prieur.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Ancienne pharmacie de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Ancienne pharmacie de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image

MonastèreLe Cloître
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cloître de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cloître de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
Le Corridor
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Corridor de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Corridor de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Corridor de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
ChapelleLa Chapelle
Le Prieur célébrait la messe dans cette petite chapelle que protège une harmonieuse statue de la Vierge et de l'Enfant Jésus, de style baroque.

La chapelle présente aussi des souvenirs de « Santa Catalina Tomàs ».

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chapelle de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chapelle de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chapelle de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
CelluleLa Cellule du Prieur
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageC'est la cellule qu'habitait le Prieur, ou Père Supérieur, de la Chartreuse. Elle est plus vaste que les autres et présente de splendides céramiques.

Sur la gauche figure la liste des Pères Prieurs qui habitèrent cette cellule.

BibliothèqueLa Bibliothèque
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Bibliothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa bibliothèque était le lieu de réunion des Chartreux lors de la demi-heure hebdomadaire durant laquelle leur règlement leur permettaient de parler. C'est ici que se réunissait la Communauté, présidée par le Père Prieur, pour y débattre les affaires d'intérêt général. Selon la tradition, ils se réunissaient le jeudi après-midi, durant une demi-heure, une des rares occasions qui leur étaient offertes au cours de la semaine, selon les règles de l'Ordre, de pouvoir parler entre eux.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Bibliothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Bibliothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa bibliothèque recueille les livres et manuscrits des Chartreux. Chaque moine pouvait y prendre un maximum de trois livres à emporter à sa cellule.

Remarquer un excellent triptyque, d'une peintre flamand, du XVIe siècle, un autre en ivoire du XVe siècle qui représente le mariage de Marie de Montpellier (fleur de lys) avec Pedro II d'Aragon, Comte de Barcelone (barres catalanes), père du roi Jaume Ier, le Conquérant de Majorque.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Bibliothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageSur les étagères, des collections de pots de pharmacie, des statuettes de saints, des sphères armillaires que les Chartreux utilisaient dans leurs études d'astronomie.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Bibliothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Bibliothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageSur les murs, trois collections de céramiques espagnoles :

  • céramiques d'Alcora (Castellon),
  • céramiques de Catalogne du XVIIIe siècle (plats de barbier),
  • céramiques de Teruel.
La Salle des Audiences
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Salle des audiences de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageDans la salle des Audiences le Prieur recevait les visites, qui devaient être très nombreuses du fait que cet Ordre recevait de vastes biens des dons royaux, de particuliers et d'autres organismes, ce qui signifiait des rapports constants avec des fonctionnaires, des administrateurs, des métayers, et cetera.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Salle des audiences de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageAu fond de la salle se trouve le siège du Prieur.

On remarque dans la vitrine du centre :

  • une lettre de change datée de 1835,
  • des livres de Ramón Llull, dont l'un est un incunable,
  • des livres de comptes en majorquin,
  • des livres de Chartreux, des textes d'astronomie,
  • d'autres incunables dont l'impression remonte jusqu'à 1505,
  • des bulles pontificales du pape Benoît XIII (Pedro de Luna), le dernier pape (« antipape ») d'Avignon,
  • une lettre royale de Philippe IV octroyant l'exemption d'impôts aux biens de ce Monastère.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Salle des audiences de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageDans la vitrine, une ébauche du groupe sculptural « La Piété » du retable de l'Église.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Salle des audiences de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageParmi les tableaux :

  • un Jacopo Bassano qui représente la « Fuite des Israélites d'Égypte »,
  • le « Martyre de saint Étienne », de Lucas,
  • en face, un « Saint André », peint par Francisco de Herrera, dont le pied de l'effigie se dirige toujours vers le visiteur qui contemple la toile,
  • un petit tableau à l'huile de l'atelier du Greco.

Sur le chevalet, un « Saint Bruno », fondateur de l'Ordre des Chartreux dont le siège principal est à la Grande Chartreuse, près de Grenoble, (où l'on fabrique la fameuse liqueur des Chartreux).

Le mobilier est de style majorquin.

Jardin d'agrémentLe Jardin du Prieur
Dans le jardin du Prieur, deux magnoliers, en février, revêtent des fleurs exotiques aux tons blancs et violacés.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin du Prieur de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
Le jardin du Prieur est un magnifique point de vue sur la campagne environnante.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Vue depuis la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Vue depuis la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Vue depuis la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
Sur le mur figure une inscription qui fait allusion à la pose de la première pierre du nouveau Monastère au XVIIIe siècle.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Première pierre de la nouvelle Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageD. O. M. (Dieu, Infiniment Bon, Infiniment Grand). À Jésus de Nazareth est dédiée cette pierre taillée et posée depuis l'époque antique de 1399, étant roi d'Aragon Don Martín. Cette maison majorquine des Chartreux commença à s'édifier sous le pontificat de Clément XI et le règne de Philippe V rejaillit de ses fondations avec cette première pierre posée par les mains de Son Excellence Don Juan de Acuña, Marquis de Casafuerte et le gouverneur des Baléares, en l'année du Seigneur 1717.

En date du 26 novembre 1717, étant Prieur de cette Chartreuse de Jésus de Nazareth, le Père Don Dionisio Fábregues, et après avoir célébré un office solennel chanté par la maîtrise de musique classique de la Cathédrale de Majorque, les fidèles se dirigèrent en procession au lieu destiné à la pose de la première pierre du nouveau bâtiment. Cette pierre était située dans la partie inférieure du mur de soutien du jardin de cette Cellule du Prieur. Le 26 mai 1970, elle fut transportée en ce lieu avec l'intervention de la Direction Générale des Beaux Arts et de la Mairie de cette Ville.

Chambre à coucherLa Chambre
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chambre à la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageEn continuant par le jardin du Prieur, on atteint la chambre, qui présente un mannequin en habit de religieux. Le tour qui permettait de faire la demande du pain nécessaire a été conservé. Dans la vitrine, des objets des Chartreux, parmi lesquels une intéressante horloge, une lampe à huile, des cilices, des disciplines pour la mortification pénitentielle et un horaire des moines.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chambre à la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chambre à la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image

Salle à mangerLa Salle à Manger
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Salle à manger de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLes Chartreux mangeaient seuls, dans leur cellule. Leur diète était constituée essentiellement de légumes verts, de laitages et de poisson, accompagnés de pain et de vin avec de l'eau. Ils ne pouvaient jamais manger de viande. En cas de maladie, ils pouvaient prendre de la soupe de tortue, riche an protéines. On leur servait les repas par des guichets qui donnaient sur le couloir. Ils pratiquaient de longs jeûnes tout au long de l'année, et, en certaines occasions, se limitaient à un repas par jour. Grâce à ce sévère et sain régime alimentaire, la longévité des Chartreux devint proverbiale.

Cette salle à manger était à la disposition de visiteurs illustres qui étaient reçus dans la Salle des Audiences. Ceux-ci, du fait des moyens de communication rudimentaires de l'époque, devaient prolonger leur séjour dans le monastère, où, dans ce cas, un repas leur était servi.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Salle à manger de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageSur la table et sous la vitre, des documents relatifs à l'histoire de ce lieu, la carte des Chartreuses édifiées à la date de 1785, avec des photographies éditées par les Monastères Chartreux qui existent encore en Espagne.

Sur les murs, une autre carte avec les Chartreuses actuelles, et des collections de valeur de plats hispano-arabes aux reflets métalliques. Dans les vitrines, des céramiques de Savone (Arbisola, Gênes) et catalanes des XVe et XVIIIe siècles, des rosaces polychromées. Deux documents préservés : à gauche, la cédule de la donation par le roi Martín Ier de l'Alcázar Real de Valldemosa aux Chartreux, et, à droite, la facture du sculpteur Adrian Ferrán pour les Saints qu'il sculpta dans l'Eglise.

En sortant dans le corridor, par le petit vestibule, on peut y admirer une « bergère divine ». Ces vestibules qui existent dans toutes les cellules sont appelés « Ave Maria », en raison de la coutume des moines de s'agenouiller et de prier un Ave Maria chaque fois qu'ils entraient dans leur cellule.

Dans ce corridor, la seconde porte sur la gauche est celle de la cellule numéro 2, l'une des cellules qu'ont occupées Frédéric Chopin et George Sand.

CelluleLes Cellules des Moines
Après la spoliation du monastère des Chartreux en 1835, les cellules ont été vendues à des particuliers qui les louèrent à des visiteurs.

C'est ainsi que l'écrivain français George Sand et son amant, le compositeur polonais Frédéric Chopin, ont loué deux cellules au cours de l'hiver 1838. Dans les cellules 2 et 4, des lettres, des partitions originales et autres objets personnels rappellent les éminents visiteurs.

Cela vaudra à la petite ville de Valldemossa sa grande popularité : malgré la brièveté du séjour des deux célébrités, plus de 100 000 touristes visitent chaque année les lieux où vécurent Chopin et Sand.

CelluleLa Cellule N° 2 de Frédéric Chopin et George Sand
La pièce principale est décorée de meubles et de tableaux des Chartreux.
Dans une niche, une collection de lettres originales autographes de Frédéric Chopin dont celle adressée à Julian Fontana le 28 décembre 1838 :
« Ma cellule en forme de grand cercueil a une énorme voûte poussiéreuse. Face à la fenêtre (…) un lit de camp ».
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Piano majorquin, cellule n° 2 de Chopin et Sand - Cliquer pour agrandir l'imageCette cellule conserve des partitions originales et le piano majorquin de Frédéric Chopin. Le 28 décembre 1838, treize jours après son arrivée à Valldemossa, George Sand écrit à la comtesse Marliani :
« Chopin joue sur un pauvre piano majorquin ».
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Piano majorquin, cellule n° 2 de Chopin et Sand - Cliquer pour agrandir l'imageChopin composera sur ce piano l'une de ses œuvres les plus emblématiques : le prélude intitulé « La Goutte d'Eau ».

Dans la vitrine, une collection de partitions originales autographes de Frédéric Chopin, parmi lesquelles les Etudes et Nocturnes, et quelques souvenirs personnels du musicien ; peigne en ivoire, mèche de cheveux et coffret à bijoux. Des décorations et des diplômes décernés par les gouvernements de Pologne et de France à la Société Chopin de Varsovie ainsi que d'autres entités.

Dans la vitrine posée sur la table, un album contenant 114 dessins et aquarelles de Maurice Sand, le fils de l'écrivain. Sont aussi exposés des portraits originaux de Delacroix, Scheffer, Kwiatkowski, et cetera.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Hommage à Chopin - Cliquer pour agrandir l'imageSiège du Festival International Chopin (dans le cloître en août), cette cellule reçoit des pianistes de renommée mondiale.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 2 de Chopin et Sand - Cliquer pour agrandir l'image

La dernière pièce présente des souvenirs de George Sand : des documents et souvenirs donnés aux fondateurs de cette cellule par Aurore Sand, petite-fille de l'écrivain :
  • le manuscrit autographe de son récit « Un Hiver à Majorque », où elle raconte son voyage et son séjour en compagnie de ses enfants et de Frédéric Chopin (1838-1839). Trois éditions de ce récit, publiées en 1841, 1842 et 1855.
  • une collection de lettres autographes de George Sand concernant leur séjour à la Chartreuse.
  • un couple de paysans, acheté par George Sand, premier souvenir de la Majorque touristique.
  • des portraits de George Sand, originaux de Guillaume Dubufe et Nadar, « La Chartreuse », une peinture à l'huile de Bartomeu Ferré, fondateur du musée avec Anne M. Boutroux.

C'est ici que George Sand rédigea son « Spiridion ».

Jardin d'agrémentLes Jardins des Moines (Cellule N° 2)
Les cellules des moines offrent une jolie vue sur les jardins. Le jardin a été aménagé selon les dessins de Maurice Sand.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Plaque commémorative - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin des moines de la cellule n° 2 - Cliquer pour agrandir l'imageDes cellules où habitèrent George Sand et Frédéric Chopin, d'agréables vues s'offrent sur les plantations de caroubiers, d'oliviers et d'amandiers qui entourent le village.
CelluleLa Cellule N° 4 de Frédéric Chopin
La disposition de la cellule est identique à celle du temps de Frédéric Chopin.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageDans la pièce de gauche — qui était la chambre — on admire le piano Pleyel, reconnu de façon historique et officielle comme étant celui de Chopin, utilisé lors de son séjour à la Chartreuse et attendu avec tant d'impatience ; on avait eu beaucoup de mal à le faire venir de France :
« Mon piano n'est pas encore arrivé… Je rêve de musique, mais je ne peux pas en faire car, ici, il n'y a pas de piano. C'est, de ce point de vue là, un pays sauvage »

écrit Chopin à son ami Camille Pleyel le 21 novembre 1838. C'est avec ce piano qu'il composa les Préludes opus 28, la Ballade opus 38, le Scherzo opus 39, la Polonaise opus 40.

Face au piano, la lettre de Chopin à Camille Pleyel :

« Cher ami, je vous envoie enfin mes préludes, que j'ai pu terminer sur votre piano qui est arrivé dans les meilleures conditions… »

Un document de la maison Pleyel authentifiant le piano. La lettre de recommandation et de crédit illimité du banquier Canut que George Sand apporta de Paris et la lettre manuscrite et autographe de Frédéric Chopin envoyée de Marseille au banquier Canut qui acheta, pour la somme de 1200 francs, le piano Pleyel. Derrière le piano, le drapeau de Pologne donné par l'ambassade de ce pays en Espagne au nom de la société Chopin de Varsovie.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Plaque commémorative du séjour de Chopin - Cliquer pour agrandir l'imageDans la pièce centrale ― qui était le bureau ―, et dans la vitrine sont conservés des documents relatifs au séjour de Frédéric Chopin et George Sand et le livre de caisse de la banque Canut où figure le compte personnel de Madame Sand. Plusieurs portraits de Chopin, sa famille et la maison de sa naissance.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image

Dans la pièce de droite — qui était la cuisine-salle à manger — on peut voir :
  • une mèche de cheveux de Chopin ;
  • le masque mortuaire de Chopin et une photographie du moulage de sa main gauche, dont les originaux sont à Paris ;
  • les mémoires manuscrites (originales) de Madame Hélène Choussat, épouse du banquier Canut, racontant les vicissitudes pour trouver acquéreur, comment et pourquoi le piano Pleyel de Chopin fut acquis et est toujours resté a Majorque ;
  • la reproduction de la pierre tombale de Chopin, ainsi que le tableau du peintre Claudio Torcigliani du mausolée de Chopin, au cimetière parisien du Père Lachaise ;
  • une reproduction du dessin de Maurice Sand, représentant la cellule qu'ils habitèrent dans la Chartreuse.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Photographie du moulage de la main de Chopin - Cliquer pour agrandir l'image
Jardin d'agrémentLes Jardins des Moines (Cellule N° 4)
Le jardin actuel fut en son temps le potager des moines chartreux.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Vue depuis la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardin de la cellule n° 4 de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
MuséeLe Musée Municipal (Museo Municipal)
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Corridor de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageAprès les cellules où habitèrent Frédéric Chopin et George Sand, on visite le Musée Municipal qui compte quatre sections : l'ancienne imprimerie Guasp, le Musée de l'Archiduc Louis-Sauveur, la pinacothèque et le Musée d'Art Contemporain.
L'Ancienne Imprimerie Guasp
Fondée à Palma en 1579 par Gabriel Guasp, l'imprimerie Guasp fut en activité sans interruption et en relation avec la famille Guasp pendant trois siècles et demi. En 1950, l'implantation de la linotypie la rend obsolète, et elle est mise à la vente. Tomás Capllonch la récupéra pour le patrimoine de Majorque et la déposa dans la cellule du Musée Municipal en 1960.

Collection de 1584 gravures sur bois ou xylographies du XVIe siècle au XIXe siècle et une presse à main, datée de 1622. L'un des ensembles les plus riches et mieux conservés d'Europe en iconographie religieuse, géographie, astrologie, histoire, jeux, héraldique et abécédaires. Dans les vitrines sont exposés le globe de Volpelio et Girava, le jeu de l'oie, les jeux de cartes, et cetera. Sur les murs, tirages de gravures exécutés sur l'ancienne presse, sur des matrices xylographiques de la collection.

MuséeLe Musée Archiduc Louis Sauveur
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Buste de l'archiduc Louis Sauveur - Cliquer pour agrandir l'imageLouis-Sauveur de Habsbourg-Lorraine et Bourbon était un voyageur impénitent ; il fut l'auteur de plus de soixante œuvres, parmi lesquelles la monumentale « Die Balearen » que l'on peut contempler dans cette salle.
MuséeLa Pinacothèque
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Pinacothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageDe la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours, une série des plus importants peintres majorquins, espagnols (surtout catalans) et étrangers ont adopté la « Serra de Tramuntana », au centre de laquelle se trouve Valldemossa, comme source d'inspiration. Parmi les majorquins se trouvent Ricardo Anckermann, A. Fuster, A. Ribas, B. Ferrá, A. Gelabert, P. Montaner, Fuster Valiente, J. Sureda, C. Pizà, Juli Ramis et cetera. Parmi les catalans, on doit citer Mir, Rusiñol, Meifrén, Galwey, Junyer, Fibla, Bergnes, Joan Junyer, Gimeno, Anglada et Coll Bardolet, sans oublier que les espagnols Sorolla, Ochoa et Osés travaillèrent aussi ici. Parmi les étrangers, Vuillier, Hubert, Sargent, Brugnot, Sweeney, Werner Weber, Cittadini, Bemareggi, Aligi Sassu, Bruno Zupan et Nils Burwitz.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Pinacothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Pinacothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Pinacothèque de la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
MuséeLe Musée d'Art Contemporain
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Peinture de la rosace par Nils Burwitz - Cliquer pour agrandir l'imageCette section occupe tout l'étage supérieur du Musée Municipal et abrite une collection de peintures et gravures des peintres européens les plus notables du XXe siècle. Cette section a été conçue autour de la figure du plus important des peintres majorquins entre 1930 et 1980 : Juli Ramis (1909-1990) et la peinture européenne du XXe siècle avec une référence spéciale à Joan Miró et Pablo Picasso.

Dans la salle d'entrée, une série d'œuvres de Ramis entre 1930 et 1960, qui montre le déroulement de son développement d'artiste. Suivie d'une grande nef avec des œuvres de Ramis, en compagnie de celles de ses compagnons à Paris : Parra, W. Lam, Nicola de Staël, Hans Hartung, Poliakoff, Fautrier, ainsi que quelques peintures du groupe El Paso (Saura, Miralles) et d'autres noms internationaux (W. Faber, K. Appel, Doménico Gnou).

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Musée d'Art Contemporain - Cliquer pour agrandir l'imageLes vitrines centrales et le mur du fond de cette grande salle se consacrent à la mémoire de Joan Miró. En continuant la visite, on trouve une série de gravures de Pablo Picasso correspondant à son livre, lui aussi exposé, « L'enterrement du comte d'Orgaz ».

La visite se termine avec une salle dédiée à la présence, au travers de gravures et de lithographies, de quelques-uns des noms les plus importants de notre siècle (Francis Bacon, Henry Moore, M. Ernst, R. Matta, W. Lam, Zao-Wou-Ki, A. Masson et cetera).

PalaisLe Palais du Roi Sanche (Palau del Rei Sanxo, Palacio del Rey Sancho)
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Palais de roi Sanche - Cliquer pour agrandir l'imageDepuis le Musée Municipal, la visite continue en revenant sur ses pas, tout au long du corridor, jusqu'à l'extrême opposé de la rosace, pour finalement sortir, par un escalier de quatre marches, sur la place de la Chartreuse et accéder au Palais du Roi Sanche, en passant devant le studio du peintre Coll Bardolet.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Palais de roi Sanche - Cliquer pour agrandir l'imageJaume II, premier monarque de la Maison Royal de Majorque, fit construire ce palais pour son fils Sanche qui régna de 1311 a 1324.

Une fois le royaume de Majorque annexé à la Couronne d'Aragon, « Martin el Humano » céda toutes ses propriétés de Valldemossa aux Chartreux, qui habitèrent le vieux palais à partir de 1399 ; c'est en 1717 que commencèrent les travaux d'agrandissement.

De 1801 à 1802, Don Gaspar Melchor de Jovellanos, éminent ministre de Charles IV, fut emprisonné dans la tour ; il fut plus tard transféré au château de Bellver.

En 1906 et 1913, ces murs accueillirent le grand poète nicaraguayen Rubén Darío, qui revêtait l'habit de moine pour trouver l'inspiration.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Palais de roi Sanche - Cliquer pour agrandir l'imageParmi les éléments d'architecture dignes d'intérêt, on trouve :

  • l'escalier de l'Ave Maria, avec son pont-levis et le médaillon de saint Bruno (Jaume Blanquer, 1623) ;
  • le cloître de Sainte Marie ; la tour de défense des « Hostes » avec ses mâchicoulis et ses meurtrières ;
  • les anciennes cellules occupées par Rubén Darío, Unamuno, Azorín, Santiago Rusiñol et cetera ;
  • le tour de réception des aliments.
Jardin d'agrémentLes Jardins
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de cyprès - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de cyprès - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de buis - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de buis - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de buis - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de buis - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Allée de buis - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'imageLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Jardins de la chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image

ConnaissancesHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
Il est établi que les rois de Majorque séjournaient à Valldemossa en été à cause du climat agréable de la ville qu'ils appréciaient. Au début du XIVe siècle le roi Jacques II (Jaume II) y fit construire un palais pour son fils et successeur, Sanche Ier (Sancho I), dans l'espoir de soulager l'asthme dont il souffrait. Le roi Sanche passa dans ce palais la plus grande partie de son temps jusqu'à sa mort en l'an 1324.
C'est à cette époque que le mystique et philosophe Ramon Llull vivait dans cette région de Majorque.

En 1399, l'Alcazar de Valldemossa fut donné par le roi d'Aragon, Martin Ier, à la Chartreuse de Tarragone, qui transforma le palais en un monastère de Chartreux, la Chartreuse de Jésus de Nazareth (Cartuja de Jesús Nazareno).

Après avoir adapté la construction existante aux nouveaux usages religieux, de nouveaux bâtiments furent édifiés autour d'une église et d'un cloître gothiques qui ont aujourd'hui disparu, bien que d'autres éléments architecturaux de l'époque soient encore conservés.

De 1399 à 1767, l'Ordre Monastique de saint Bruno habita seulement ce vieil édifice. Mais à partir de 1767, les Chartreux occupèrent la partie nouvelle du monastère qui comprend le cloître et les cellules.

Les bâtiments actuels datent en grande partie du XVIIIe siècle ; en 1717, eut lieu un premier agrandissement avec la construction d'une nouvelle église et d'un cloître baroque, autour duquel furent construites de grandes cellules.

Le monastère devait être remplacé par un autre dont l'étendue comprenait la totalité de ce que l'on conserve aujourd'hui, plus trois autres ailes de cellules, ce qui intégrait l'église, les cloîtres et les jardins dans un ensemble aux dimensions magnifiques. Cependant une partie seulement du projet fut exécuté.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Chartreuse de Valldemossa (Carte postale de 1925) - Cliquer pour agrandir l'imageEn effet, en 1835, suite à la politique du « désamortissement » (Desamortización Eclesiástica) du gouvernement anticlérical du franc-maçon Juan Álvarez Mendizábal, le monastère fut confisqué par l'État espagnol, à l'exception de l'église et d'autres bâtiments qui resteront publics. Les Chartreux furent expulsés par les pouvoirs publics et déclarés indésirables à Majorque.

Le reste du bâtiment historique, les cellules des moines et autres dépendances, fut divisé en neuf lots et vendu par appartement à des propriétaires privés. Depuis, la structure de la propriété a conservé ce modèle.

Le bâtiment a depuis accueilli des invités de marque. Parmi ceux-ci le compositeur polonais Frédéric Chopin et l'écrivain français George Sand (nom de plume d'Aurore Dupin, baronne Dudevant).

Aujourd'hui les cellules individuelles et les pièces du monastère abritent différents musées.

PersonnagePersonnages
Frédéric Chopin et George Sand à la Chartreuse de Valldemossa
Hiver 1838 : George Sand et ses deux enfants, Maurice et Solange, partent pour l'île de Majorque, accompagnés de Frédéric Chopin. Le couple, formé en 1838, souhaite s'offrir une lune de miel et recherche un climat plus clément que Paris pour passer l'hiver.
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Statue de Frédéric Chopin - Cliquer pour agrandir l'imageIls arrivent à Palma, la capitale de Majorque, en novembre 1838, et louent la villa Son'Vent au señor Gomez. Ils restent quelques temps à Palma pour saisir l'ensemble de ses merveilles. À son ami Julian Fontana resté à Paris, le compositeur écrit le 15 novembre depuis Palma :
« Je me trouve à Palma, sous des palmes, des cèdres, des aloès, des orangers, des citronniers, des figuiers et des grenadiers. Le ciel est en turquoise, la mer en lapis-lazuli, les montagnes en émeraudes. L'air est tout juste comme au ciel… Tout le monde s'habille comme en été… et la nuit on entend partout des chants et des guitares… »

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Statue de Frédéric Chopin - Cliquer pour agrandir l'imageCependant Majorque mérite aussi qu'on sorte de la ville, qu'on s'égare dans ses chemins, que l'on grimpe les versants de ses collines et que l'on découvre d'adorables villages. C'est dans une de ses bourgades retirées, au pli d'une montagne que l'auteur et le musicien posent leurs valises.

« Je vais probablement habiter un cloître merveilleux dans le plus beau site du monde : j'aurai la mer, les montagnes, des palmiers, un vieux cimetière, une église de croisés, les ruines d'une mosquée, des oliviers millénaires. Ah! ma vie, je vis davantage… Je suis près de ce qu'il y a de plus beau au monde. Je me sens meilleur. »
, écrit le musicien à son ami Julian Fontana.

De Palma à la Chartreuse royale de Valldemossa, leur itinéraire révèle une richesse culturelle imposante dans un sublime décor.

Ils s'installent à Valldemossa au cœur d'une Chartreuse presque abandonnée dont les ruines stimulent les délires fantasmagoriques :

« Car, on s'en défendrait en vain, ces demeures sinistres, consacrées à un culte plus sinistre encore, agissent quelque peu sur l'imagination. »
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Portrait de Frédéric Chopin - Cliquer pour agrandir l'imageMalheureusement, les rêves de Chopin vont vite tourner au cauchemar : pendant deux mois, l'écrivain et Frédéric Chopin éprouvent un séjour difficile, loin de la tranquille quiétude qu'ils venaient chercher. Les habitants de Majorque sont en effet hostiles à ce couple aux mœurs inhabituelles pour l'époque et les regardent comme « des païens ». Se heurtant à la rigueur monacale des habitants, le couple ne parvient pas à se familiariser avec les coutumes locales. Pour couronner le tout, la saison est exceptionnellement pluvieuse cette année-là et le monastère est humide.

Le piano Pleyel demandé par Chopin n'arrive que deux mois après le début du séjour.

« Un pays diabolique en ce qui concerne les Postes, les hommes et le confort. » « Ma cellule a la forme d'un grand cercueil ». « On peut hurler… toujours le silence. »
, voilà ce qu'écrit le musicien.

À peine remis, Chopin se remet à composer. Le climat angoissant de la Chartreuse agit de façon catastrophique sur son moral.

« Supportant la souffrance avec assez de courage, Chopin ne pouvait vaincre l'inquiétude de son imagination. Le cloître était pour lui plein de terreurs et de fantômes, même lorsqu'il se portait bien. »
dira plus tard George Sand dans son autobiographie « Histoire de ma vie ».

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Portrait de George Sand par Nadar - Cliquer pour agrandir l'imageGeorge Sand affirme que plusieurs des préludes sont nés de ces angoisses. Il y en a un, dit-elle « qui lui vint par une soirée de pluie ». C'est à la Chartreuse que le musicien composa ses fameux Préludes, en particulier le Prélude opus 28 n° 15 en ré bémol, dit « La goutte d'eau ».

La santé de Chopin reste précaire. Les pluies tombent sans cesse ; leurs vêtements moisissent sur eux. Les difficultés deviennent insupportables et l'argent commence à manquer.

Chopin achève pourtant la ballade en fa majeur, deux polonaises, la sonate en si bémol, et il travaille au troisième scherzo. Son état ne cesse d'empirer.

Un jour où George était sortie avec Maurice, pour se rendre à Palma, la pluie se mit à tomber, les torrents débordèrent. Ils mirent six heures pour rejoindre la chartreuse. Lorsque George trouva Chopin, celui-ci avait les yeux hagards et était pâle comme un mort.

Il se leva brusquement et s'écria: « Ah! Je le savais bien que vous étiez morts ». Chopin prend maintenant Majorque en horreur.

À la Chartreuse la vie devient insupportable : plus personne ne consent à servir « le poitrinaire » ; la domestique les quitte en criant qu'ils sont pestiférés.

Chopin écrit à Paris pour régler ses affaires et changer d'appartement ; le retour se précise. Il n'aspire qu'au « repos du travail ».

Chopin et Sand retournent précipitamment en France en février 1839. George, Maurice et Frédéric plient bagage, mais se voient refuser une voiture à Palma.

Chopin peut à peine respirer. Le soir il se met à cracher le sang de façon épouvantable. Ils réussissent à embarquer sur un bateau transportant des cochons. Le lendemain Frédéric crache le sang à pleine cuvette. Leur lune de miel finissait sur un épouvantable fiasco. Chopin est hospitalisé et le médecin parvient à arrêter l'hémorragie.

Ils se reposent huit jours à Barcelone. Quelques jours plus tard ils débarquent tous les trois à Marseille. George écrit à Mme Marliani :

« Un mois de plus et nous mourions en Espagne, Chopin et moi ; lui de mélancolie et de dégoût, moi de colère et d'indignation… ils ont percé d'épingles un être souffrant… » « Si j'écris sur eux ce sera avec du fiel.. ».
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Portrait de Frédéric Chopin - Cliquer pour agrandir l'imageL'atmosphère de Majorque n'a cependant pas altéré la qualité des compositions de Chopin durant cet hiver. Bien au contraire, il est probable que Chopin a traduit en musique et sublimé ces lieux douloureux.

Le compositeur rapporte à Paris deux Polonaises opus 40 et les Préludes opus 28, œuvre déjà entamée l'hiver précédent.

On ne peut s'empêcher de rapprocher le Prélude opus 28 n° 15 (dit « La goutte d'eau ») des sentiments que Chopin a dû éprouver au cours de ce séjour.

La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Édition d'« Un Hiver à Majorque » - Cliquer pour agrandir l'imageGeorge Sand écrivit un récit de ce séjour dans « Un hiver à Majorque », décrivant leur séjour sur l'île en 1838-1839 et louant sa beauté naturelle, mais critiquant ce qu'elle considérait comme les préjugés et les vices des indigènes.
« Pourquoi voyager quand on n'y est pas forcé ? Aujourd'hui, (…) je m'adresse la même réponse qu'autrefois au retour de Majorque : C'est qu'il ne s'agit pas tant de voyager que de partir : quel est celui de nous qui n'a pas quelque douleur à distraire ou quelque joug à secouer. »
C'est en ces termes que George Sand, quatre ans après son périple aux Baléares, débute son récit.

Malgré un séjour mouvementé pour l'écrivain en compagnie d'un Chopin souffrant, son récit de voyage rend compte du fidèle attachement qu'elle portera à cette terre. La beauté des paysages, la force de la nature et la multitude des panoramas apaisent l'auteur qui se laisse charmer par les lieux. L'écrivain affirme ainsi que :

« tout ce que le poète et le peintre peuvent rêver, la nature l'a créé en cet endroit ».
Dans son récit, elle se plaît à comparer les panoramas de l'île aux compositions végétales et autres peintures de ses contemporains : Jules Dupré, Rousseau, Corot… Elle s'épanche alors, murmurant à l'oreille d'Eugène Delacroix :
« Mais c'est vous, Eugène, mon vieux ami, mon cher artiste, que j'aurais voulu mener la nuit dans la montagne lorsque la lune éclairait l'inondation livide. »
Enivrée par les splendeurs de l'île, George Sand leur rendra hommage à maintes reprises.
« Jamais le spectacle de la nature ne m'a saisie davantage »
, écrit-elle avec passion, revivant ses souvenirs.
« Ici, la flore éclate avec majesté. Même en hiver quand les 117.000 amandiers de l'île éclosent timidement à la fin janvier, nappant la campagne d'un manteau blanc et rose. Les couleurs des feuilles du caroubier, de l'olivier, du chêne vert et du cyprès se mêlent sous les traits d'un invisible pinceau formant un « véritable abîme de verdure ». On y tombe alors avec délectation, jugeant le bleu du ciel et de la mer comme autant de divines promesses. » « Quand la vue des boues et des brouillards de Paris me jette dans le spleen, je ferme les yeux, et je revois comme dans un rêve cette montagne verdoyante, ces rochers fauves et ce palmier solitaire perdu dans un ciel rose ».

Comme le dira plus tard Guy de Pourtalès à propos de la lune de miel des deux artistes à la Chartreuse :

« […] on pouvait se demander si la Chartreuse n'était pas une sorte de purgatoire, d'où Sand explorait les enfers tandis le malade se sentait déjà monter vers le Ciel ».
Frida Boccara enregistra une chanson qui évoque le séjour de Sand et Chopin à Valdemosa :
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Dessin de la Chartreuse de Valldemossa par Joseph BonaventureLa Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Dessin de la Chartreuse de Valldemossa par Joseph BonaventureLa chartreuse hébergea d'autres illustres personnages comme, entre autres, Gaspar M. Jovellanos durant son exil, Joseph Bonaventure Laurens, Rubén Darío, Sorolla, Azorín, Eugeni d'Ors, Unamuno ou encore Borges.

Plus tard, le poète nicaraguayen Rubén Darío fut l'hôte de la famille Sureda y Montaner propriétaire du domaine de la Chartreuse. Pour lutter contre ses propres cauchemars Rubén Dario avait l'habitude de dormir en habit de moine, mais sa consommation d'alcool causa une rupture avec ses hôtes privés et son départ de l'ancien monastère et de Majorque.

InformationsInformations pratiques

Information généraleInformation générale
Festival Chopin
Tous les ans au mois d'août, un festival international de musique a lieu à l'intérieur du cloître. De grands pianistes y interprètent surtout des œuvres de… Chopin tous les dimanches à 22 h. Consultez la programmation sur : www.festivalchopin.com.
Heures de visiteHeures de visite
La Chartreuse de Valldemossa à Majorque - Accès à la Chartreuse - Cliquer pour agrandir l'image
Visite de la Chartreuse :

Adresse : Plaça de la Cartoixa, s/n

Horaires d'été (de mars à octobre) : du lundi au samedi, de 9 h 30 à 18 h 30. Le dimanche, de 10 h à 13 h.

Horaires d'hiver (de novembre à février) : du lundi au samedi, de 9 h 30 à 16 h 30. Fermé le dimanche.

Téléphone : 00 34 696 405 992

Site sur la Toile : www.celdadechopin.es

Prix : 7,50 € pour les adultes, 3 € pour les étudiants et gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.

Coordonnées géographiques : 39º 42' 33,27" N ; 2º 37' 20,74" E

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Baléares > Majorque > Comté de la Serra de Tramuntana > Valldemossa > Chartreuse de Valldemossa
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La chartreuse de Valldemossa à Majorque
Le village de Port de Valldemossa à Majorque
Sujets plus larges
Accueil
La ville de Sóller à Majorque
La ville d'Escorca à Majorque
La ville d'Andratx à Majorque
La ville de Banyalbufar à Majorque
La ville de Bunyola à Majorque
La ville de Deià à Majorque
La ville de Fornalutx à Majorque
La ville de Pollença à Majorque
La ville de Valldemossa à Majorque
La ville d'Esporles à Majorque
La ville d'Estellencs à Majorque
La ville de Calvià à Majorque
Sujet parent ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.