AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Les rapaces nocturnes

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Fientes] [Empreinte] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Les Rapaces, ou Oiseaux de Proie, se nourrissent de la chair des autres animaux. Il n'est pas possible de parler des chouettes sans parler des hiboux. Ces deux super-familles font partie du même groupe : les rapaces nocturnes ou Strigiformes. En règle générale, ils vivent la nuit et dorment le jour (la chevêchette et la chevêche peuvent s'activer la journée).

En France, on fait une distinction entre les hiboux et les chouettes : les hiboux portent des aigrettes ou oreilles (qui ne jouent aucun rôle dans l'audition) sur la tête tandis que les chouettes non. En Grande Bretagne et en Allemagne un seul nom désigne les deux espèces (owls en anglais et Eulen en allemand.)

Comme tout rapace qui se respecte, ils sont dotés d'un bec crochu, de serres recourbées et puissantes, et d'une excellente vue. Mais malgré leurs ressemblances physiques et leur façon de chasser commune, les rapaces diurnes et nocturnes n'ont aucun lien de parenté.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : oiseaux (Aves)Sous-classe : néornithes (Neornithes)Groupe : rapacesSous-groupe : rapaces nocturnes

Sous-classificationSous-classification

Sous-taxonsSous-taxons
La systématique reconnaît deux familles, les Tytonidés ou Effraies et les Strigidés. L'usage, basé sur des caractères extérieurs superficiels, distingue les Hiboux, munis d'aigrettes, des Chouettes, à la tête ronde.

Les strigiformes (Strigiformes)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneEulenAngleterreowlsArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisrapaces nocturnesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romain

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
MâleFemelleLes rapaces nocturnes ont une structure très différente de celle des rapaces diurnes.

Leurs yeux sont, chez les rapaces nocturnes, très grands, placés de face et entourés de plumes raides formant un disque facial concentrant la lumière.

Placés sur le devant de la tête, ils sont ronds, gros et presque immobiles. l'oiseau compense ce défaut par des tours de tête de 3/4 (270°) ! La vision nocturne est très bonne (sauf de près et dans l'obscurité absolue).

Rapaces nocturnes. Vue

Les rapaces ont les yeux situés sur le devant de la tête, ce qui est indispensable pour garder à vue leur proie. Ayant une zone de vision binoculaire importante, qui leur donne la sensation tridimensionnelle du relief, ils peuvent également mieux apprécier les distances. Leurs yeux ont un champ visuel de 110° et un champ binoculaire de 70° ; cette réduction du champ de vision est largement compensée par des tours de tête de 3/4 !

PlumageLes rapaces nocturnes volent silencieusement : en effet, leur plumage est moelleux et le bord des plumes des ailes est pourvu de sourdines (c'est à dire taillées en forme de dentelure) qui permettent l'assourdissement du bruit des ailes. Cela permet donc à l'oiseau de mieux entendre les proies éventuelles qui se laissent surprendre.
Forme de becLes vibrisses recouvrent le becLe bec est court et crochu. Il est partiellement recouvert de vibrisses (petites plumes raides et fine) qui aide l'oiseau à repérer sa proie au toucher, sa vue de près étant mauvaise.
PatteDes serres puissantesElles sont équipées de griffes acérées (les serres) recourbées et puissantes permettant de capturer les proies. Les doigts sont recouverts de petites plumes parfois très serrées. Le 4ème doigt des pattes peut être tourné vers l'avant ou vers l'arrière : d'ailleurs souvent quand le rapace est sur une branche, ses 2ème et 3ème doigts sont en avant, et les 2 autres vers l'arrière.
LongueurEnvergure
HauteurPoids
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
Les hiboux et les chouettes sont les oiseaux qui ont l'ouïe la mieux développée ; ils sont capables de capturer leur proie sans même se servir de leurs yeux. Les trous auditifs sont cachés derrière les disques faciaux presque au niveau des yeux.

Rapaces nocturnes. Ouie. Cliquer pour agrandir l'image.Localisation des sons

Les oreilles sont placées asymétriquement, ce qui augmente le décalage entre l'arrivée du son à chaque oreille et permet ainsi à l'oiseau d'en repérer l'origine. Les aigrettes n'ont aucune fonction auditive.

Rapaces nocturnes. Crane de chouetteOn voit nettement sur ce crâne de rapace nocturne le décalage des orifices auditifs.

RemarquesRemarques
Clés de déterminationClés de détermination
Rapaces nocturnes. Pelotes. Cliquer pour agrandir l'image.Les Strigiformes, ou rapaces nocturnes, avalent souvent leurs proies entières. En outre, leurs enzymes digestives sont moins puissantes que celles des Accipitriformes et Falconiformes, ou rapaces diurnes. On trouve ainsi dans les pelotes de rapaces nocturnes beaucoup plus d'os, non abîmés.

Pelotes de réjection de chouette chevêche (en haut), chouette effraie (en bas à gauche), chouette hulotte (en bas au milieu), et hibou moyen-duc (en bas à droite).

Chant ou criCri et chant

Cri d'oiseauCri
Appel d'oiseauAppel
Chant d'oiseauChant

FienteFientes

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VolVol

Description

ComportementHabitudes

Description
Mœurs nocturnes

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Première nidificationPremière nidification
Période de nidificationPériode de nidification
ReproductionParade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de nidificationSite de nidification
NidNid
NichoirNichoir
Nombre de couvéesNombre de couvées
PontePonte
ŒufsŒufs
IncubationIncubation
ÉclosionÉclosion
NourrissageNourrissage
EnvolEnvol
SevrageSevrage
ÉmancipationÉmancipation
Plumage juvénilePlumage juvénile
Période de muePériode de mue
Prédateurs
MaladiesMaladies
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
MouchesInsectesFourmisPapillons de nuitPassereauxRatsCampagnolsSourisÉcureuilsSerpentsGrenouilles
Les rapaces nocturnes se nourrissent de petits vertébrés (rongeurs, oiseaux, chauve-souris) mais aussi de petits reptiles, batraciens, insectes.. Ils leur arrivent de stocker la nourriture, surtout à l'époque de la nidification.

Le repérage de ces oiseaux, essentiellement nocturnes, se fait par leurs cris mais aussi par leurs pelotes de réjection, constituées des matières indigestes (os, poils, …) de leurs proies.

Rapaces nocturnes. PelotesLe plus souvent, chouettes et hiboux avalent leurs proies entières si elles sont assez petites. Plus grosses, ils les dépècent. Dans l'estomac, les sucs digestifs attaquent les chairs et laissent poils, plumes et os intactes ; ce sont ces restes non digérés qui sont rejetés par le bec après la digestion sous formes de boulettes plus ou moins arrondies : les pelotes de réjection.

Selon l'endroit où sont retrouvées ces pelotes, selon leur forme et leur taille, on peut arriver à savoir quel rapace l'a recraché et où il s'est installé pour la digestion. En disséquant ces pelotes, on arrive à connaître le menu de l'oiseau.

MangeoireMangeoires

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Territoire
GîteGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Légende de la carte de répartition
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Histoire et traditionsHistoire, traditions, légendes, mythes, symboles …

StatutStatut

Rareté
Menaces
Protection
Pendant longtemps, ils ont été victimes de superstitions liées aux peurs de la nuit mais l'analyse de leurs pelotes de réjection les a complètement réhabilités. Ils se nourrissent principalement de micro-mammifères et jouent un rôle très important dans la limitation des espèces dévastatrices des récoltes. Ils sont, à l'heure actuelle, complètement protégés.

VidéosVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Les oiseaux (identification des oeufs)
Les ansériformes (Anseriformes)
Les apodiformes (Apodiformes)
Les charadriiformes (Charadriiformes)
Les ciconiiformes (Ciconiiformes)
Les columbiformes (columbiformes)
Les coraciiformes (Coraciiformes)
Les galliformes (Galliformes)
Le grand cormoran (Phalacrocorax carbo)
Les cuculiformes (Cuculiformes)
Les gruiformes (Gruiformes)
Le guêpier d'Europe (Merops apiaster)
Les passériformes (Passeriformes)
Les piciformes (Piciformes)
Les podicipédiformes (Podicipediformes)
Les rapaces diurnes
Les rapaces nocturnes
Sujets plus larges
Racine
Les amphibiens
Les mammifères (Mammalia)
Les oiseaux (Aves)
Les reptiles (Reptilia)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.