AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le cuivré de la bistorte (Helleia helle)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Cuivré de la bistorte. Femelle. Cliquer pour agrandir l'image.Cuivré de la bistorte. Mâle reflexion. Cliquer pour agrandir l'image.Cuivré de la bistorte. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.
Cuivré de la bistorte. FemelleCuivré de la bistorte. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : lycénidés (Lycaenidae)Sous-famille : lycéninés (Lycaeninae)Tribu : (Lycaenini)
Genre : (Lycaena [Fabricius, 1807])Sous-genre :
Espèce : Helleia helle, Lycaena helle [Denis & Shiffermüller, 1775]Sous-espèce :Nom commun : cuivré de la bistorte, azuré de la bistorteNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscuivré de la bistorteFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainHelleia helle

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

Identification du papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
MâleFemelleLe fond des ailes supérieures est orangé brillant taché de noir, recouvert d'un glacis violet intense chez le mâle, sans glacis chez la femelle. Les ailes postérieures sont brun foncé bordées d'une bande externe orangé vif et recouvertes chez le mâle du glacis violet.
Au revers des ailes antérieures on retrouve les points noirs mais plus petits et ocellés de blanc sur fond orangé ; les ailes postérieures sont jaunâtre terne ornées de petits points noirs et bordées de rouge orangé vif.
Mâle
Femelle
LongueurEnvergureDe 19 à 23 mm d'envergure
ColorisColoris
ChenilleChenille
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
On le découvre parfois en nombre, se posant à l'extrémité des plantes basses, ailes étalées pour profiter au maximum du rayonnement solaire ; très héliophile, il cesse de voler dès la disparition du soleil.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de ponte
Nid
Ponte
La femelle pond ses œufs, un par un, sur les feuilles de bistorte ou de parelle ; l'éclosion de la chenille se produira quelques jours plus tard et son développement se prolongera jusqu'au mois d'août, période à laquelle s'effectuera la nymphose.
Nombre de pontes
Œufs
Éclosion
LarveLarve
Chrysalide
Cycle annuel
Le Cuivré de la bistorte apparaît en mai et juin.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
C'est au stade nymphal que l'espèce passera l'hiver, la chrysalide suspendue à une brindille près du sol.
Prédateurs
Araignées
LongévitéLongévité

NourritureNourriture

Description

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Pelouses de montagneMarais
Il fréquente exclusivement les prairies tourbeuses où croissent ses plantes nourricières, oseilles et bistortes ; Relicte glaciaire, il habite les tourbières froides en altitude et sa date d'apparition précoce permet de le voir voler dans un milieu où les autres espèces et la végétation sont à peine écloses.
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
La répartition géographique du Cuivré de la bistorte est essentiellement boréale; elle occupe la péninsule scandinave et les régions baltes jusqu'au cercle polaire; plus au sud, la distribution se morcelle en ilots disjoints où les tourbières favorables au maintien de l'espèce existent encore : Pologne, Autriche, Bavière, Jura, Massif-Central, Pyrénées-Orientales.
Présent en auvergneAuvergne
Dans la région forézienne, seule une petite population subsiste dans les monts de la Madeleine aux confins du département de la Loire et de l'Allier.

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
ProtectionMenaces
Protection

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
L'azuré de l'ajonc (Plebejus argus)
L'azuré de la badasse (Glaucopsyche melanops)
L'azuré des coronilles (Plebejus argyrognomon)
L'azuré des cytises (Glaucopsyche alexis)
L'azuré frêle (Cupido minimus)
L'azuré du genêt (Plebejus idas)
Le cuivré de la bistorte (Helleia helle)
Le cuivré commun (Lycaena phlaeas)
Le cuivré des marais (Lycaena dispar)
Le thécla de l'acacia (Satyrium acaciae)
Le thécla du coudrier (Strymonidia pruni)
Le thécla des nerpruns (Satyrium spini)
Le thécla de l'orme (Satyrium w-album)
Le thécla de l'yeuse (Satyrium ilicis)
Sujets plus larges
Racine
Les lycéninés (Lyceninae)
Les polyommatinés (Polyommatinae)
Les théclinés (Theclinae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.