AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le criocère du lis (Lilioceris lilii)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Criocère du lis. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe :
Super-ordre :Ordre : coléoptères (Coleoptera)Sous-ordre :Groupe :
Super-famille : chrysoméloïdes (Chrysomeloides)Famille : chrysomélidés (Chrysomelideae)Sous-famille : criocérinés (Criocerinae)
Genre : criocère (Lilioceris [Reitter, 1912])Sous-genre :
Espèce : Lilioceris lilii [Scopoli, 1763], Attelabus lilii [Scopoli, 1763] , Chrysomela stercoraria [Linné, 1767], Crioceris liliorum [Thomson, 1866], Crioceris amurensis [Pic, 1916]Sous-espèce :Nom commun : criocère du lisNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneLilienhähnchenAngleterrelily leaf beetleArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkliljebladbillerGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeliljakukkoFrançaiscriocère du lisFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItaliecriocera del giglio
LettonieLithuanielelijinis lapgraužisLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeliljebille, rød liljebilleOccitan
Pays-BasleliehaantjePologneposkrzypka liliowaPortugalRoumanie
Russieлилиевый жукSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeliljebaggenTchéquieliliovnicek liliovyUkraïneEmpire romainLilioceris lilii

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française
Criocère : du grec κρίος, « bélier » et κερας, corne.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Criocère du lis. Chamalières. Cliquer pour agrandir l'image.
Criocère du lis. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleLe pronotum se rétrécit vers le milieu de sa longueur.

Des ponctuations alignées en rangs réguliers marquent les élytres.

Ailes antérieures coriaces ou élytres et ailes postérieures grandes et membraneuses, repliées au repos et seules aptes au vol.

Le mâle et la femelle sont semblables.

Mâle
Femelle
LongueurDe 7 à 8 mm.Envergure
HauteurPoids
ColorisColoris
Tête, pattes et antennes noires.

Corselet (pronotum) et élytres rouges.

LarvesLarves
Criocère du lis. Larves et excréments. Cliquer pour agrandir l'image.Les larves sont jaune-orange et ont la tête et les pattes noires, semblables à des limaces.

On peut détecter sur les feuilles une substance « baveuse » de couleur brun noirâtre qui est en fait les excréments des larves dans lesquels elles se protègent de leurs prédateurs.

L'anus de la larve est situé sur la face dorsale du corps.

Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Semblable au Lilioceris merdigera [Linné, 1758] de taille similaire (8 mm), aux pattes rouges et articulations noires, et aux antennes noires.

Chant ou criCri et chant

Chant d'insecteChant
Le criocère du lis adulte émet un son lorsqu'on le pince ou qu'il se sent menacé. Le criocère peut en effet émettre une stridulation en frottant l'extrémité des élytres cornées sur son abdomen. Plusieurs petites dents ornent en effet le dessous des élytres du coléoptère, qui les frotte rapidement sur la paire de plaques striées se trouvant à l'extrémité de son abdomen. Ce signal sonore servirait à éloigner ses ennemis.

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs matutinauxMœurs diurnesMœurs crépusculairesMœurs nocturnes
En cas de danger, le criocère se laisse tomber à terre et fait le mort.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Criocère du lis. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.
Criocère du lis. Accouplement. Cliquer pour agrandir l'image.Tôt au printemps, le criocère quitte son abri pour s'accoupler. Pour ce faire, le mâle grimpe sur la femelle. Les insectes peuvent garder cette position durant des heures.
Site de ponte
Le criocère femelle fixe les œufs en bandes sur le dessous des jeunes feuilles de lis, le long de la nervure médiane. Une substance visqueuse leur permet de tenir en place.
NidNid
Ponte
Criocère du lis. Oeufs. Cliquer pour agrandir l'image.La femelle fécondée pond environ 300 œufs.
Œufs
Criocère du lis. Oeufs. Cliquer pour agrandir l'image.
Criocère du lis. Oeufs. Cliquer pour agrandir l'image.Les œufs ont la forme d'un cylindre arrondi aux extrémités et mesurent environ 1,5 mm de longueur.

Leur couleur varie de jaune à rouge, en passant par l'orangé.

Les œufs sont dissimulés par des excréments.

Éclosion
L'éclosion a lieu après une à deux semaines, selon les conditions climatiques.
LarveLarve
Criocère du lis. Larves et excréments. Cliquer pour agrandir l'image.
Criocère du lis. Larves et excréments. Cliquer pour agrandir l'image.La larve se cache dans ce qui ressemble à une petite boule de boue : un manteau de mucus et d'excréments qu'elle agrandit au cours de sa croissance. La larve se déplace avec cet abri ; camouflée dans son abri d'excréments, la larve du criocère du lis passe souvent inaperçue.

Ce manteau protecteur est fabriqué grâce à des mouvements rythmiques de l'intestin de la larve qui poussent les excréments de son anus dorsal vers l'avant de son corps. Cette coque pourrait servir à régulariser la température du corps de l'insecte et à le protéger du soleil et des prédateurs.

La larve mue deux fois avant d'atteindre sa taille maximale, soit autour de 9 mm de longueur.

Le développement larvaire, particulièrement rapide, s'étale sur environ trois semaines.

Nymphe
Avant de se transformer en nymphe, la larve se laisse tomber au sol ou descend le long de la tige de sa plante hôte. Elle s'enfouit sous quelques centimètres de terre après s'être débarrassé de son enveloppe d'excréments. La larve fabrique un nouvel abri en mélangeant de la salive et des particules de sol. C'est dans ce cocon qu'elle se transforme en nymphe. L'insecte séjourne dans sa coque nymphale durant quatre ou cinq semaines.
Période de vol
Les adultes sont visibles assez tôt dans l'année, d'avril à aôut.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Imago
Phase d'hibernation
Les criocères adultes passent l'hiver sous terre. Ils commencent à s'abriter dans le sol pour passer l'hiver dès la fin de juillet, et sont rares sur la végétation dès la fin d'août.
Prédateurs
Les larves sont immangeables pour les oiseaux.
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
HerbesFleurs
Criocère du lis. Chamalières. Cliquer pour agrandir l'image.
Criocère du lis. Chamalières. Cliquer pour agrandir l'image.Le criocère du lis se nourrit sur le lis cultivé et autres liliacées, et sur les fritillaires.

Les adultes comme les larves dévorent les feuilles, les bourgeons, les fleurs et les fruits.

Criocère du lis. Larves et excréments. Cliquer pour agrandir l'image.Les très jeunes larves s'alimentent d'abord sur la face inférieure des feuilles, près de l'endroit où elles ont émergé des œufs.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Pelouses de montagneTerrains vaguesJardins
Jardins et friches sur différentes liliacées ; en montagne sur le lis martagon.
SouchesGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Criocère du lis. Chamalières. Cliquer pour agrandir l'image.En Eurasie, sauf au nord, jusqu'à l'est de la Sibérie.

Moyen-Orient et Afrique du Nord.

En France, dans le sud et le centre.

Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
Très commun sur les liliacées.
DégatsDégâts et nuisances
Criocère du lis. Chamalières. Cliquer pour agrandir l'image.Le criocère est un nuisible qui peut se montrer dévastateur pour les cultures florales. Les boutons floraux attaqués présentent de profondes cavités.
MenacesMenaces
Protection

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La chrysomèle du peuplier (Melasoma populi)
Le crache-sang (Timarcha tenebricosa)
Le criocère du lis (Lilioceris lilii)
Le cryptocephalus bipunctatus (Cryptocephalus bipunctatus)
Le cryptocephalus sericeus (Cryptocephalus sericeus)
L'oreina menthastri (Oreina menthastri)
Sujets plus larges
Racine
Les cantharidés (Cantharidae)
Les carabidés (Carabidae)
Les cérambycidés (Cerambycidae)
La cétoine dorée (Cetonia aurata)
Les coccinellidés (Coccinellidae)
Les chrysomélidés (Chrysomelidae)
Les élatéridés (Elateridae)
Le méloé violacé (Meloe violaceus)
L'oedemera nobilis (Oedemera nobilis)
Le pyrochroa serraticornis (Pyrochroa serraticornis)
Les scarabéoïdés (Scarabaeoidea)
Les silphidés (Silphidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.