La région de l’Attique (Attikí) en Grèce

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale

SituationSituation

La région de l’Attique  en Grèce. Situation de la région de l'Attique (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

Point d’intérêtLes attractions touristiques de l’Attique
Le département d’Athènes-Centre :
  • L’Acropole.

    L’accès à l’Acropole est ouvert dès 8 h du matin ; c’est la bonne heure pour la visiter.

    • En montant à l’Acropole on peut observer le théâtre d’Hérode Atticus.
    • Les Propylées.
    • Le temple d’Athéna Niké.
    • Le Parthénon.
    • L’Érechthéion et ses Cariatides.
    • Le théâtre de Dionysos.
    • Le musée de l’Acropole, situé au pied de l’Acropole, au sud.
  • Le quartier d’Anafiotika.
  • La colline de l’Aréopage (Άρειος πάγος / Áreios págos), la Cour suprême d’Athènes à l’époque classique, située à l’ouest de l’Acropole.
  • La colline de Pnyx (Πνύκα / Pnýka), où se tenait l’assemblée des citoyens d’Athènes, située à l’ouest de l’Aréopage.
  • Le quartier de la Plaka (Πλάκα / Pláka).

    La Plaka est la vieille ville d’Athènes, un dédale pittoresque de ruelles, de placettes et de terrasses reliées par des escaliers ; située au nord-est de l’Acropole, la Plaka est devenu le quartier touristique, avec de nombreux cafés et boutiques de souvenirs.

    • L’église Agios Nikolaos Rangavas (Αγιος Νικόλαος Ραγκαβάς), du XIe siècle.

  • Le quartier de Thissio (Θησείο / Thiseío).
    • La stoa d’Attale.
    • L’agora grecque.
    • Le temple d’Héphaïstos.
  • Le quartier de Monastiraki (Μοναστηράκι / Monastiráki).
    • Le Marché aux Puces.
    • Le musée des instruments de musique grecque populaire.
    • Le forum romain.
    • La Tour des Vents (Πύργος των Ανέμων / Pýrgos tou Anémon), une tour octogonale qui était une horloge hydraulique antique.
    • La cathédrale orthodoxe (Μητροπόλεως / Mitropóleos).
    • L’église Notre-Dame de Kapnikaréa (Παναγία Καπνικαρέα / Panagía Kapnikaréa).
  • Le quartier de Céramique (Κεραμεικός / Kerameikós).
    • L’ancien cimetière.
  • Le quartier de la place Syntagma (Πλατεία Συντάγματος / Plateía Syntágmatos).

    La place Syntagma est la place centrale d’Athènes : la ligne de métro de l’aéroport a un arrêt sur la place ; de même que le bus express en provenance de l’aéroport.

    •  Devant le Parlement on peut assister à la relève de la Garde sur la tombe du soldat inconnu.
  • Le quartier du Zappéion (Ζάππειο / Záppeio).
    • La porte d’Hadrien.
    • Le temple de Zeus.
    • Le monument du Zappéion.
    • Le jardin du Zappéion, avec un café-restaurant et cinéma en plein air, l’Aegli Zappiou.
    • Le jardin national d’Athènes, oasis de fraîcheur et de calme dans la ville trépidante, avec un petit zoo et des restaurants en plein air.
  • Le quartier de Kolonaki (Κολωνάκι / Kolonáki).

    Kolonaki est le quartier le plus chic d’Athènes, avec de bons cafés et restaurants.

    • Le musée Benaki, un musée d’histoire de la Grèce.
    • Le musée des Arts cycladiques, consacré à la civilisation égéenne.
    • Le musée d’Art byzantin et chrétien.
  • La colline de Lycabette (Λυκαβηττός / Lykavittós).

    On accède au sommet de la colline au moyen d’un funiculaire, mais on peut y grimper à pied pour mériter la superbe vue sur la capitale grecque et sur la côte, jusqu’au Pirée.

  • Le quartier de Psiri (Ψυρρή / Psyrrí).

    Psyri est un quartier animé et plutôt chic.

    • Au nord de Psyri se trouve le marché municipal central puis la place Omonia (Ομόνοια / Omónoia).
  • Le quartier d’Exarchia (Εξάρχεια / Exárcheia).

    Exarchia est un quartier animé mais plutôt estudiantin.

    • Le musée archéologique national se trouve au nord-ouest du quartier d’Exarchia ; c’est l’un des plus riches musées du monde, consacré à l’art antique : masques en or, bijoux, sculptures et cetera. Le musée dispose d’un café en plein air.
  • Le monastère de Kessariani (Μονή Καισαριανής / Moní Kaisarianís).

    Situé sur les flancs du mont Hymette, dans un paisible jardin, ce petit monastère date du du XIe siècle.

Le département d’Athènes-Nord :
Le département d’Athènes-Sud :
Le département d’Athènes-Ouest :
Le département du Pirée :

On peut facilement rejoindre le port du Pirée par le métro, par exemple depuis la place Syntagma.

  • L’île de Salamine.

    L’île de Salamine est la plus septentrionale des îles Saroniques mais elle fait partie du département du Pirée et non du département des Îles. Cette île est célèbre pour la bataille qui opposa, dans ces parages, la flotte grecque à la flotte perse en 480 avant JC. On peut se rendre sur Salamine depuis le port du Pirée jusqu’au port de Paloukia (Παλούκια).

    • Le monastère de Fanéroménis (Μονή Φανερωμένης), datant du XVIIe siècle.
Le département de l’Attique orientale :
  • La ville de Marathon (Μαραθών / Marathón).
    • Petit musée consacré à la course du marathon évoquant la course légendaire que fit un athénien de Marathon à Athènes pour annoncer la victoire des Grecs sur les Perses en 490 avant JC.

  • Le parc zoologique Attica près de l’aéroport Venizélos à Spata.
  • Le site archéologique de Brauron (Βραυρών) et son sanctuaire d’Artémis.
  • Le cap Sounion (Άκρον Σούνιον / Ákron Soúnion).

    Le promontoire sacré d’Athènes selon Homère.

    • Les ruines majestueuses du temple de Poséidon sur un promontoire, face à la mer Égée. De préférence au coucher du soleil.
    • Le parc national de Sounion qui recèle une riche végétation méditerranéenne.
  • Le parc national du Parnès (Εθνικός δρυμός Πάρνηθας / Ethnikós drumós Párnithas).

    À 40 km au nord d’Athènes, à cheval sur l’Attique et la Grèce centrale, le parc de Parnitha présente une flore exceptionnelle.

Le département de l’Attique occidentale :
  • La ville d’Éleusis (Ελευσίνα / Elefsína).

    Éleusis est située à 20 km à l’ouest d’Athènes.

    • Les ruines du sanctuaire de Déméter.
    • Le monastère de Daphni (Δαφνί), un monastère byzantin du XIe siècle.
  • Le village de Porto Germino (Πόρτο Γερμενό).
    • La forteresse d’Égosthène (Αιγόσθενα).
Le département des Îles :

Le département des Îles de la région de l’Attique comprend les îles Saroniques, proches de la côte orientale du Péloponnèse, et l’île de Cythère, située à la pointe sud du Péloponnèse et traditionnellement classée comme une des îles Ioniennes ; la municipalité de Trézène, dans l’est du Péloponnèse fait également partie de ce département.

  • L’île d’Égine.

    À 35 min de traversée depuis Le Pirée l’île d’Égine est très fréquentée par les Athéniens. L’île produit les meilleures pistaches de Grèce, reconnues par une Appellation d’Origine Contrôlée.

    • Le temple d’Aphaïa, un des mieux conservés de Grèce, offre en outre un vue exceptionnelle sur les îles Saroniques.
  • La commune de Trézène (Τροιζήνα / Troizína).

    Trézène se trouve sur la côte orientale du Péloponnèse mais fait partie de la région de l’Attique.

    • Le village conserve des vestiges de monuments archaïques et un pont romain qui franchit une gorge spectaculaire, le « Pont du Diable ».
    • On trouve sur la commune un grand bois de citronniers (Λεμονοδάσος / Lemonodásos).
    • La presqu’île de Méthana (Μέθανα / Méthana).

      Méthana est l’extrémité occidentale de l’arc volcanique qui traverse la mer Égée depuis l’île de Kos, en passant par les îles de Nissyros, Santorin et Milos ; le volcan le plus important de Méthana est le volcan d’Héphaïstos. Dans le village on peut voir un ancien établissement thermal aux eaux sulfureuses.

  • L’île de Poros (Πόρος / Póros).

    L’île de Poros se trouve à peu de distance (200 m) de la côte de Trézène, en face du village de Galatas. L’île comprend en réalité deux îles, séparées par un canal, Kalavria et Sphéria.

    • Le village de Poros, sur Sphéria.
      • Du sommet du promontoire, où s’élève un beffroi, on a une très belle vue sur la rade de Poros.
    • Le monastère de Zoodochos Pigi (Μονή Ζωοδόχου Πηγής), au milieu d’une pinède de l’île de Kalavria.
    • Les ruines du sanctuaire de Poséidon, du VIe siècle avant JC, avec une vue superbe.
  • L’île d’Hydra (Ύδρα / Ýdra).

    L’île d’Hydra a la particularité d’être interdite aux véhicules automobiles ; les transports se font à dos d’ânes et de mulets.

    • La ville d’Hydra est construite en amphithéâtre de part et d’autre d’une rivière torrentielle dont les eaux ont creusé une profonde baie.
    • Le port d’Hydra et ses maisons d’armateurs.
    • La cathédrale de la Dormition de la Vierge, sur le port.
    • Le monastère de Profitis Ilias.
    • Le monastère d’Agia Eupraxias.
  • L’île de Spetsès (Σπέτσες / Spétses).

    Sur l’île de Spetsès, la circulation en voiture automobile est réservée aux résidents ; cependant la tranquillité légendaire de l’île est, de nos jours, troublée par les innombrable scooters qui sillonnent les petites rues du village. Le reste de l’île est presque désert, couvert de pins.

    • Le musée de Laskarina Bouboulina (Μπουμπουλίνα Λασκαρίνα), l’héroïne de la guerre d’indépendance grecque.
    • La plage de Zogéria (Παραλία Ζωγεριάς), au nord-ouest de l’île, est accessible à travers la pinède.
  • L’île de Cythère (Κύθηρα / Kýthira).

    Cythère se trouve au large de la presqu’île de Molai (Μολάοι / Moláoi) en Laconie, dans le sud du Péloponnèse ; l’île est située entre la mer Égée, le mer Ionienne et la mer Méditerranée, mais fait partie de la région de l’Attique.

    • Les ruines de Paléohora (Παλαιόχωρα / Palaióchora) dans le nord-est de l’île.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Attique
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La région de l'Attique (Attikí) en Grèce
La région du Péloponnèse (Pelopónnisos) en Grèce
La région de la Grèce occidentale (Dytikí Elláda)
La région de la Grèce centrale (Stereá Elláda)
La région de la Thessalie (Thessalía) en Grèce
La région de l’Épire (Ípiros) en Grèce
Les îles Ioniennes en Grèce
La mer Égée en Grèce
Sujets plus larges
Grèce
La Grèce (Elláda)
Carte interactive de la Grèce
Informations touristiques sur la Grèce
Table des Matières
Engins de recherche sur le site
La flore et la faune de la Grèce
La translittération de l'alphabet grec en alphabet latin
[Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.