Le clitocybe orangé (Hygrophoropsis aurantiaca)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Mycélium] [Pied] [Chapeau] [Spores] [Chair] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Utilisations] [Constituants] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : champignons (Mycota)
Division : (Amastigomycota)Sous-division : basidiomycètes (Basidiomycotina)
Classe : homobasidiomycètes (Homobasidiomycetes)Sous-classe : agaricomycètes (Agaricomycetideae)
Ordre : bolétales (Boletales)Sous-ordre :
Famille : hygrophoropsidacées (Hygrophoropsidaceae)Sous-famille :
Genre : clitocybes (Clitocybe)Sous-genre :
Espèce : Hygrophoropsis aurantiaca [(Wulfen:Fries) Maire, 1921] (SMF), Clitocybe aurantiaca [(Wulfen:Fries)], Cantharellus aurantiacaSous-espèce :
Nom commun : fausse girolle (SMF), clitocybe orangéNom populaire : fausse chanterelle

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnefalscher Pfifferling, falscher EierschwammAngleterrefalse chanterelleArménie
Pays basquezizahori faltsuaBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognerossinyol bordChyprioteCorsuCroatie
Danemarkorangekantarel, brunfiltet orangékantarelGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandevalevahvero, ruskovahveroFrançaisclitocybe orangéFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongrienarancsvörös tölcsérgombaIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognelisówka pomarańczowaPortugalRoumanie
Russieлисичка ложнаяSerbieSlovaquieSlovénie
Suèdenarrkantarell, falsk kantarell, brandgul kantarellTchéquielištička pomerančováUkraïneEmpire romainHygrophoropsis aurantiaca

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Cette petite espèce vivant en troupes importantes se repère facilement aux multiples taches orangé vif dont elle ponctue la litière des conifères.

Clitocybe orangé. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Son allure rappelle au premier abord la Chanterelle (Cantharellus cibarius), avec laquelle on peut la confondre, mais elles n’ont pas exactement la même morphologie : le Clitocybe orangé est mois charnu. Il est aussi plus tardif n’apparaissant qu’à l’automne.

Clitocybe orangé. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.
RemarquesRemarques
Fausse chanterelle, fausse girolle, pas mal de dénominations populaires pour désigner ce champignon, qui voudrait passer pour le sosie de la noble girolle. Et pourtant, bon, c’est vrai, de loin la méprise reste possible, mais au fur et à mesure que l’on se rapproche, la certitude s’estompe.
  • Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Le clitocybe orangé, d’où son nom, porte des tons orangés assez soutenus y compris la chair qui n’est jamais blanche, peu épaisse et molle. Les lames, même si elles sont peu larges, sont de vraies lames bien nettes. Quant à la marge, elle est assez régulière et enroulée dans la jeunesse.
  • La chanterelle a des tonalités plus ternes, ne possède que des plis rudimentaires et sa chair est blanche, ferme, épaisse et dégage une forte odeur agréable. La marge est sinueuse, lobée, crispée et concolore.
Espèces semblablesEspèces semblables
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Le clitocybe orangé, ou fausse girolle, ressemble beaucoup à la girolle, bon comestible, mais celle-ci n’a pas de lames, mais des plis, et sa chair n’est pas souple, mais friable. Les lamelles de la fausse girolle sont régulièrement fourchues, alors que les plis de la girolle sont irrégulièrement ramifiés. De plus, la fausse girolle vient en groupes sous les résineux, ce qui est inhabituel pour la vraie girolle.

Confusion possible avec le pleurote de l’olivier (Omphalotus illudens), toxique sévère, et la chanterelle en tube.

Si le clitocybe orangé a la particularité de posséder, généralement, un pied s’éclaircissant vers la base, ce critère n’est pas garanti : certains spécimens peuvent arborer un pied plus foncé. Le risque de confusion avec le pleurote de l’olivier forcera à la plus grande prudence lors de sa récolte !

Risque de confusion avec certaines pholiotes (Gymnopilus) hallucinogènes.

Ce champignon n’a de clitocybe que le nom d’ailleurs, et tout comme les paxilles dont il est très proche, il a été classé dans les bolétales qui, outre les champignons à pores, regroupent aussi certaines familles de lamellées comme les paxillaceae, gomphidiaceae, omphalotaceae.., pour différentes affinités anatomiques et chimiques.

PiedPied

Hauteur du piedHauteur du pied
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.3,5 ± 1,5 cm.
Diamètre du piedDiamètre du pied
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.0,55 ± 0,25 (1,5) cm.
Forme du piedForme du pied
Clitocybe orangé. Pieds. Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Court, mince et grêle, s’évasant sous les lames, s’affinant vers la base, relativement tenace. Central ou un peu excentrique, généralement un peu coudé.

Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur du piedCouleur du pied
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.De la même couleur que les lames, s’éclaircissant généralement vers la base.
Revêtement du piedRevêtement du pied
Finement velouté.
Coupe du piedCoupe du pied
Élastique et plein, mais creux avec l’âge.
Anneau du champignonAnneau, collerette, cortine
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Sans anneau ni volve.
Voile du champignonVoile provisoire
Base du champignonBase du pied
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Sans volve et pointu.

ChapeauChapeau

Diamètre du chapeauDiamètre du chapeau
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.5,0 ± 3,0 (10) cm.
Forme du chapeau du champignonForme du chapeauChapeau convexeChapeau platChapeau infundibuliforme
Convexe, puis aplati, pour finir en forme de coupe, déprimée en entonnoir.

Mince, peu charnu et mou.

Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Chapeau. Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur du chapeau du champignonCouleur du chapeau
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Revêtement. Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.De couleur allant du jaune orangé au fauve orangé ou orangé brunâtre, souvent avec le centre beaucoup plus foncé, parfois brun foncé.

Jeune et humide, la fausse girolle est d’un orangé lumineux, sinon il est jaune terne.

Clitocybe orangé. Var pallida [peck]. Cliquer pour agrandir l'image.La variété pallida est plus pâle.

Surface du chapeau du champignonSurface du chapeau
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.La surface est veloutée ou finement feutrée et très sèche, et devient glabre par la suite.

Cuticule séparable, fragile, sèche, jamais grasse, finement feutrée, d’une couleur pouvant aller du jaune pâle à l’orange vif.

Marge du chapeau du champignonMarge du chapeau
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.La marge est mince et largement enroulée au début puis étalée, parfois lobée, ondulée ou irrégulière, et floconneuse dans sa jeunesse, plus claire que le centre.
DessousFace inférieure
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Lames.
Taille des lames ou pores
Plutôt étroites.
Forme des lames ou poresHyménophore décurrent
Clitocybe orangé. Plis. Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.Lamelles épaisses, assez serrées, flasques, faciles à séparer, très décurrentes sur le pied, 3 à 4 fois fourchues entre le pied et la marge, et dichotomes.

De jaune pâle à orangé vif parfois presque rouge dans l’âge.

Sans lamellules.

Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.

Couleur des lames ou pores
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.De couleur orangé légèrement plus foncé que le chapeau.
Espacement des lames ou pores
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Lames serrées à très serrées.

SporesSpores

Dimension des sporesDimension des spores
De 5,5 à 8 par 3 à 4,5 µm.
Forme des spores
Ellipsoïdes, lisses (un caractère qui sépare les genres Clitocybe et Lepista), non amyloïdes, dextrinoïdes.
Couleur de la sporée
Les spores sont blanches à crème pâle.

ChairChair

Aspect de la chair
La chair est peu épaisse, sauf au centre.
Consistance de la chair
Chair molle, spongieuse et flasque.
Colorations
Orange pâle plus brune dans le pied.
Couleur à la coupe
LaitLait ou latex
OdeurOdeur
Odeur pratiquement nulle.
SaveurGoût
Saveur pratiquement nulle, un peu âcre.

Cycle de vieCycle de vie

CueilletteSaison de fructification
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.De septembre à décembre (de la fin de l’été au début de l’hiver, parfois encore après les premières neiges).
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification
Champignon mycorhiziqueForme de fructification
Solitaire ou en groupes quelquefois sur le sol ou le bois très pourri, près des conifères.
Clitocybe orangé. Groupe. Montlosier. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillusBois de conifèresChampignons sur souches
Très abondant sous les résineux dans les zones herbeuses.

Se développe sur les souches de feuillus et de conifères, sur les débris ligneux très dégradés, les sols brûlés des bois de conifères ou de feuillus, appréciant particulièrement l’épicéa.

Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Montlosier. Cliquer pour agrandir l'image.Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations culinairesNon comestible
Clitocybe orangé. Cliquer pour agrandir l'image.Non comestible.

Parfois classé parmi les comestibles, ce champignon à la chair coriace n’a toutefois pas beaucoup de saveur. Certains ne le tolèrent pas et des allergies ont été signalées.

Les qualités gustatives de ce champignon sont fonction des auteurs, certains le qualifiant de bon comestible, d’autres de moyen. De toutes façons, c’est un champignon comestible à qui l’on a attribué à tort quelques intoxications, sans doute dues, elles, au Clitocybe de l’olivier, violent toxique purgatif, généralement confiné dans les contrées méridionales.

StatutStatut

Rareté
C’est un champignon très commun que l’on peut trouver sous les résineux, parmi les aiguilles, bois à terre, ou directement sur souches pourries du mois de septembre au mois de novembre.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les boletacées (Boletaceae)
Les gomphidiacées (Gomphidiaceae)
Les hygrophoropsidacées (Hygrophoropsidaceae)
Les omphalotacées (Omphalotaceae)
Les paxillacées (Paxillaceae)
Les strobylomycetacées (Strobylomycetaceae)
Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.