Les îles Ioniennes en Grèce

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Les îles Ioniennes (Ιόνια νησιά / Iónia nisiá) sont des îles grecques situées dans la mer Ionienne (Ιόνιο Πέλαγος / Iónio Pélagos), entre la côte orientale des Pouilles et de la Sicile, en Italie, et la côte occidentale des provinces de l’Épire, de la Grèce occidentale et du Péloponnèse en Grèce continentale. Les principales îles Ioniennes sont au nombre de sept, mais presque toutes sont associées à des îles ou îlots secondaires. Six des sept îles principales font partie d’un archipel formé par les sommets d’une chaîne de montagnes volcaniques immergée qui s’étire le long de la côte de la Grèce continentale, du nord au sud : Corfou, Paxos, Leucade, Ithaque, Céphalonie et Zante ; la septième île, Cythère, se trouve au sud du Péloponnèse.

La mer Ionienne en Grèce. Situation des îles Ioniennes (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.Les îles de la mer Ionienne bénéficient de précipitations hivernales relativement fortes, ce qui leur donne une végétation relativement luxuriante, comparée à la végétation des autres îles grecques. Les paysages de ces îles sont dominés par les vergers d’oliviers qui permettent la production d’huile d’olive et la fabrication de savon. Les pins sont également très présents, notamment les pins d’Alep (Pinus halepensis) ; leur résine était utilisée depuis l’Antiquité pour calfeutrer les navires et aromatiser le vin retsina. L’île de Céphalonie possède une espèce de sapin endémique, le sapin de Céphalonie (Abies cephalonica). Le climat doux et humide permet la production de fruits, de légumes et de céréales.

La mer Ionienne en Grèce. Carte des îles Ioniennes (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.Sur le plan administratif, les îles Ioniennes constituent une « périphérie » (περιφέρεια / periféria), ou région, de la Grèce ; cette région comprend cinq « unités régionales », ou départements, correspondant plus ou moins aux anciens « nomes » (νομός / nomós) : Corfou, Leucade, Céphalonie, Ithaque et Zante.

VisitesVisites

Point d’intérêtLes attractions touristiques des îles Ioniennes
Le département de Corfou :

Le département de Leucade :

  • L’île de Leucade (Λευκάδα / Lefkáda).

    Leucade, anciennement Sainte-Maure (Αγία Μαύρα / Agía Maúra), Santa Maura pour les Vénitiens, dont la capitale se nomme aussi Leucade. Leucade est la seule île Ionienne à avoir été occupée par les Turcs, de 1479 à 1684. L’île de Leucade est reliée au continent par un pont routier métallique qui la relie à l’aéroport d’Aktion de Prévéza sur le continent, nommé ainsi en souvenir de la bataille d’Actium. Cependant le tourisme y est peu développé, bien que l’île dispose d’excellentes plages. Il est vrai que l’île est sujette à des séismes plutôt fréquents, comme en 1948, à cause d’une faille tectonique qui s’étend du sud des montagnes de l’Épire jusqu’à Leucade.

    • L’île possède de belles plages, notamment à Kalamitsi (Καλαμίτσι), sur la côte ouest.
    • Le port de Vassiliki (Βασιλική), sur la côte sud, dispose d’hébergements. Une ligne de transbordeurs relie Vassiliki au port de Fiskardo (Φισκάρδο) sur Céphalonie, en 2 h de traversée.
  • L’île de Méganissi (Μεγανήσι / Meganíssi).

    On peut accéder à Méganissi en bateau depuis le port de Nydri (Νυδρί), situé sur la côte orientale de Leucade.

  • L’île de Skorpios (Σκορπιός / Skorpiós), une île privée qui appartint longtemps au milliardaire Aristote Onassis.
Le département de Céphalonie :

  • L’île de Céphalonie (Κεφαλονιά / Kefaloniá).

    Céphalonie dispose d’un aéroport international, situé au sud de la capitale. L’île est aussi reliée par transbordeurs à la Grèce continentale, à Leucade et même à l’Italie.

    Céphalonie est la plus grande des îles Ioniennes ; sa capitale est Argostoli (Αργοστόλι / Argostóli). L’île de Céphalonie est proche d’une faille tectonique qui s’étend depuis l’extrémité ouest du golfe de Corinthe jusqu’à l’épicentre sismique situé au fond de la mer, entre Céphalonie et Zante ; en 1953, un séisme a frappé les îles d’Ithaque, de Céphalonie et de Zante, détruisant plus de 70 % des bâtiments de ces îles, sans épargner les monuments historiques.

    Céphalonie possède quelques attractions naturelles et culturelles intéressantes, ainsi que des plages magnifiques, qui suscitent une activité touristique :

    • La plage de Myrtos (Παραλία Μύρτος) et le port d’Assos (Άσος) dans le nord .
    • Le lac souterrain de Mélissani (Λίμνη Μελισσάνη), les grottes de Drogarati (Σπήλαιο Δρογκαρατη) et le port d’Agia Effimia (Αγία Ευφημία) dans le nord-est, près du petit port de Sami.
    • Le Parc national du mont Ainos (Όρος Αίνος), dans le sud-est, qui conserve une espèce endémique de l’île, le sapin de Céphalonie (Abies cephalonica) ou sapin d’Apollon.
    • Le monastère Saint-Gérasime (Μονή Αγίου Γερασίμου), le monastère Saint-André (Μονή Αγίου Ανδρέα Μηλαπιδιάς) et le château Saint-Georges (Κάστρο Αγίου Γεωργίου), près de Livathou (Λειβαθού), dans le sud.
    • La plage de Kalamia (Παραλία καλαμιάς) dans le sud-ouest.
    • La presqu’île de Paliki (Παλική) dans le nord-ouest.
Le département d’Ithaque :

  • L’île d’Ithaque (Ιθάκη / Itháki).

    On peut accéder par transbordeur au port de Pisaétos (Πισαετός) sur la côte ouest d’Ithaque depuis le port de Sami (Σάμη) à Céphalonie, en 40 min.

    Dans l’Odyssée d’Homère, Ithaque était le royaume d’Ulysse.  Sous la domination vénitienne, Ithaque était nommée « Itacha ». L’île attire peu de touristes à cause de l’absence de plages de sable.

    • La capitale Vathy (Βαθύ / Vathý) possède une belle baie, où aurait débuté l’Odyssée d’Ulysse.
Le département de Zante :

  • L’île de Zante, ou Zacynthe (Ζάκυνθος / Zákynthos).

    Zante possède un aéroport international. En été, on peut venir à Zante depuis Céphalonie en empruntant la ligne de transbordeurs qui relie le port de Pessada (Πεσάδα), sur la côte sud de Céphalonie, au port d’Agios Nikolaos (Άγιος Νικόλαος), à la pointe nord de Zante ; la traversée dure environ 90 min.

    La charmante capitale de l’île se nomme aussi Zante. Zante est le nom donné à l’île par les Vénitiens qui la surnommaient aussi « Fior di Levante », la « Fleur du Levant », pour sa richesse en fleurs sauvages et en arbres fruitiers. Zante est célèbre pour son raisin « Sultana », qui est commercialisé sous forme de raisins secs, et pour son vin blanc « Verdea ».

    • La partie sud de l’île connaît un certain développement touristique avec des attractions telles que la plage de Gérakas (Παραλία Γέρακας) dans le sud-est de l’île, près de Vassilikos (Βασιλικός) et le cap Kéri (Κερί) dans le sud.
    • La partie nord de l’île reste beaucoup plus authentique ; on peut y visiter la magnifique baie de Saint-Georges et sa « Plage du Naufrage » (Παραλία Ναυάγιο) où un navire de contrebandiers, le « Panayotis », s’est échoué, ainsi que les Grottes Bleues et les monastères de Saint-Georges (Μονή Αγίου Γεωργίου Κρημνών) et d’Anafonitria (Μονή Αναφωνήτριας).
L’île de Cythère fait partie d’une « périphérie » différente, la périphérie d’Attique (Αττική / Attikí) qui comprend :

  • les nomes d’Athènes et des environs d’Athènes.
  • le nome des Îles (Νησιά / Nisiá) qui comprend :
    • les dèmes des îles du golfe Saronique, Égine, Poros, Salamine, Hydra, Spetsès et la région de Trézène.
    • le dème de Cythère qui comprend :
      • l’île de Cythère (Κύθηρα / Kýthira). Cythère se trouve au large de la presqu’île de Molai (Μολάοι / Moláoi) en Laconie, dans le sud du Péloponnèse ; Cythère est située entre la mer Égée, le mer Ionienne et la mer Méditerranée. Aphrodite, la déesse de l’amour, serait née sur l’île de Cythère ; selon Hésiode Aphrodite était la fille du dieu céleste Ouranos, dont le sperme s’était répandu dans la mer après qu’il avait été castré par son fils Cronos ; cette écume blanche féconda Gaia, la Terre, qui donna ainsi naissance à Aphrodite. L’île de Cythère était rattachée administrativement à la Crète sous domination vénitienne ; lorsqu’en 1669 la Crète fut conquise par les Ottomans, Cythère fut artificiellement rattachée aux îles Ioniennes ; les Vénitiens nommaient l’île Cerìgo. Les îles Ioniennes prirent le nom d’Heptanèse (Επτάνησα / Eptánisa), les « Sept-Îles », des mots grecs pour « sept » (έπτά / heptá) et pour « îles » (νησιά / nisiá), Eptaneso pour les Vénitiens.
      • l’île d’Anticythère (Αντικύθηρα / Antikýthera).
Une autre île a fait historiquement partie des îles Ioniennes grecques, l’île de Sazan (Σάσων / Sáson) ; elle appartint à Venise de 1204 à 1797 ; Sazan appartint à la Grèce à partir de 1864, mais les alliés occidentaux obligèrent la Grèce à céder l’île à l’Albanie en 1913. Les Albanais nomment l’île de Sazan « Sazani ».

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Ionienne
Sujets plus détaillés
L'île de Corfou en mer Ionienne
Sujets proches
La région de l'Attique (Attikí) en Grèce
La région du Péloponnèse (Pelopónnisos) en Grèce
La région de la Grèce occidentale (Dytikí Elláda)
La région de la Grèce centrale (Stereá Elláda)
La région de la Thessalie (Thessalía) en Grèce
La région de l’Épire (Ípiros) en Grèce
Les îles Ioniennes en Grèce
La mer Égée en Grèce
Sujets plus larges
Grèce
La Grèce (Elláda)
Carte interactive de la Grèce
Informations touristiques sur la Grèce
Table des Matières
Engins de recherche sur le site
La flore et la faune de la Grèce
La translittération de l'alphabet grec en alphabet latin
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.