La région de la Thessalie (Thessalía) en Grèce

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale

SituationSituation

La région de la Thessalie. Situation de la région (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.

VisitesVisites

Point d’intérêtLes attractions touristiques de la Thessalie
Le département des îles Sporades :
  • L’île de Skiathos (Σκιάθος).

    On accède principalement à Skiathos en transbordeur depuis le port de Volos, bien que l’île dispose d’un aéroport national. Skiathos est l’île la plus touristique de l’archipel, recherchée surtout pour ses plages de sable.

    • La station de Skiathos est très animée, mais, dans la vieille ville, on peut cependant visiter la cathédrale orthodoxe des Trois Hiérarques (Τρεις Ιεράρχες / Treis Ierárches) et l’église Notre-Dame du Port (Παναγία Λιμνιά / Panagía Limniá).
  • L’île de Skopélos (Σκόπελος).

    Le transbordeur continue jusqu’au port de Skopélos, une île beaucoup plus préservée que Skiathos, très verte et très rurale ; Skopélos possède cependant de belles plages et des eaux d’émeraude.

  • L’île d’Alonissos (Αλόννησος).
    • Alonissos et quelques îlots constituent le Parc national marin d’Alonissos où l’on peut observer quelques espèces menacées telles que les phoques moines.
Le département de la Magnésie :

La Magnésie est en grande partie occupée par le massif du Pélion et par la longue presqu’île qui le prolonge, formant un vaste golfe.

  • Le mont Pélion (Πήλιο).
    • Le mont Pélion culmine à 1 624 m.
    • Le massif du Pélion recèle plus d’une vingtaine de beaux villages de montagne, aux places ombragées de platanes, tels que : Zagora (Ζαγορά) à l’est, Tsangarada (Τσαγκαράδα) au sud-est, Miliès (Μηλιές) au sud-est, Makrinitsa (Μακρινίτσα) au sud, face au golfe de Pagassitikos, Anakassia (Ανακασιά) au sud-ouest.
  • La ville de Volos (Βόλος).
    • Le musée archéologique conserve les découvertes faites sur le site antique d’Iolkos (Ιωλκός).
Le département de Larissa :
  • La ville de Larissa (Λάρισα / Lárisa).
    • La ville capitale de la Thessalie est une ville industrielle mais peu touristique ; elle possède cependant un musée archéologique. On peut y voir le cénotaphe d’Hippocrate qui mourut à Larissa en 377 avant JC.
  • Le parc national du mont Olympe (Όλυμπος / Ólimbos).

    Le massif de l’Olympe s’étend sur la Thessalie et sur la Macédoine centrale.

    • Avec son sommet à 2 917 m d’altitude, la plupart du temps caché dans les nuages, le mont Olympe était considéré par la mythologie grecque comme le séjour des dieux. Le mont Olympe offre de belles randonnées, à la rencontre des dieux, dans une nature sauvage, avec une riche flore et de nombreux rapaces.
  • Le vignoble de l’Olympe.
    • Les pentes sud du mont Olympe produisent d’excellents vins que l’on peut déguster dans les domaines viticoles de Tsantali à Rapsani (Ραψάνη) ou Katsaros à Krania (Κρανιά).
Le département de Karditsa :
Le département de Trikala :
  • Les Météores (Μετέωρα) sont des formations géologiques, situées près de la ville de Kalambaka (Καλαμπάκα) ; sur ces pitons rocheux, qui s’élèvent à 300 m de hauteur, furent édifiés des monastères orthodoxes, dans un cadre d’une incroyable beauté.
    • Le monastère du Grand Météore (Μεγάλο Μετέωρο), ou monastère de la Transfiguration du Sauveur, avec des fresques du même Maître.
    • Le monastère de Varlaam (Μονή Βαρλαάμ) auquel on accède par une rampe creusée à l’intérieur de la roche.
    • Le monastère de Sainte-Barbe (Μονή της Αγίας Βαρβάρας), dit Roussanou (Μονή Ρουσάνου), bâti sur un éperon vertigineux ; on y accède par un escalier escarpé et un pont.
    • Le monastère d’Agios Nikolaos Anapafsas (Μονή Αγίου Νικολάου Αναπαυσά), un monastère édifié au XIVe siècle au sommet d’un étroit piton, qui abrite des fresques de Théophane le Crétois.
    • Le monastère de la Sainte-Trinité (Μονή Αγίας Τριάδος), bâti au XVe siècle sur un énorme piton rocheux avec un système de treuillage pour hisser les matériaux.
    • Le monastère d’Agios Stéfanos (Μονή Αγίου Στεφάνου), dressé sur un rocher séparé de la montagne par un ravin ; on y accède par un pont de pierre.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Thessalie
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La région de l'Attique (Attikí) en Grèce
La région du Péloponnèse (Pelopónnisos) en Grèce
La région de la Grèce occidentale (Dytikí Elláda)
La région de la Grèce centrale (Stereá Elláda)
La région de la Thessalie (Thessalía) en Grèce
La région de l’Épire (Ípiros) en Grèce
Les îles Ioniennes en Grèce
La mer Égée en Grèce
Sujets plus larges
Grèce
La Grèce (Elláda)
Carte interactive de la Grèce
Informations touristiques sur la Grèce
Table des Matières
Engins de recherche sur le site
La flore et la faune de la Grèce
La translittération de l'alphabet grec en alphabet latin
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.