Menu de ce site

Le département du Lassithi (Lasíthi) en Crète

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale

SituationSituation

VisitesVisites

RégionLe département du Lassithi (Περιφερειακή ενότητα Λασιθίου / Periferiakí enótita Lasithíou)
Le département du Lassithi en Crète. Carte du département du Lassithi. Cliquer pour agrandir l'image.
Le département du Lassithi en Crète. Carte des communes du département du Lassithi (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.Liste des communes du département du Lassithi :

1 : Agios Nikolaos. 2 : Iérapétra. 3 : Plateau du Lassithi. 4 : Sitia.

Le département du Lassithi en Crète. Les cantons du département du Lassithi (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.Liste des cantons du département du Lassithi (Λασίθι / Lasíthi) :

1 : Agios Nikolaos (Δήμος Αγίου Νικολάου). 2 : Ierapetra (Δήμος Ιεράπετρας). 3 : Itanos (Δήμος Ιτάνου). 4 : Lefki (Δήμος Λεύκης). 5 : Makrys Gialos (Δήμος Μακρύ Γιαλού). 6 : Neapolis Lasithiou (Δήμος Νεάπολης Λασιθίου). 7 : Oropedio Lasithiou (Δήμος Οροπεδίου Λασιθίου). 8 : Sitia (Δήμος Σητείας). 9 : Vrachasi (Κοινότητα Βραχασίου).

Point d’intérêtLes attractions touristiques du département du Lassithi
Le département du Lassithi en Crète. Carte du département du Lassithi. Cliquer pour agrandir l'image.Le département du Lassithi (Λασίθι / Lasíthi) :
  • L’île de Spinalonga (Νήσος Σπιναλόνγκα / Nísos Spinalónga).

    L’île de Spinalonga se trouve dans le coin nord-ouest du département, au nord d’Agios Nikolaos ; on peut y accéder depuis le port de Plaka (Πλάκα / Pláka) ou depuis celui d’Élounda. On peut y visiter une forteresse vénitienne du XVIe siècle qui fut la dernière forteresse de Crète à résister à l’invasion turque. La forteresse devint plus tard une léproserie. À proximité se trouve le cap Saint-Jean (Άκρα Άγιος Ιωάννης) où l’on peut se rendre en randonnée.

  • Le village d’Élounda (Ελούντα / Eloúnta).

    Élounda est une station balnéaire agréable et plutôt chic.

    • Les anciennes salines d’Élounda.
    • Les ruines de l’antique cité d’Olonte (Όλοϋς / Óloús), en partie submergée car l’île de Crète a basculé de l’ouest vers l’est.
    • La presqu’île de Spinalonga, de son vrai nom presqu’île de Kolokytha (Κολοκύθα / Kolokýtha).

      Depuis Élounda on accède à la presqu’île par un isthme, de nos jours remplacé par un pont, sur lequel se trouvent d’anciens moulins à vents. La presqu’île comporte de belles plages nichée au fond de criques, notamment la plage de Kolokytha, ainsi que quelques chapelles.

  • La ville de Saint-Nicolas (Άγιος Νικόλαος / Ágios Nikólaos).

    Le chef-lieu du département du Lassithi est bâti autour d’un lac plutôt profond pour son étendue, environ 48 m de profondeur, le lac de Voulisméni (Λίμνη Βουλισμένη / Límni Voulisméni), dont l’origine est due à des phénomènes géologiques assez complexes ; de nos jours le lac communique avec la mer par un canal creusé au XIXe siècle. On peut savourer quelques meze dans les mezedopoleia (μεζεδοπωλεία) installés au bord du lac ou au bord de la baie de Mirabello.

  • D’Agios Nikolaos à Mochlos la côte du golfe de Mirabello (Κόλπος Μιραμπέλου / Kólpos Mirampélou) présente de multiples criques abritant de jolies plages.
  • Le monastère de Fanéroméni (Μονή Φανερωμένης / Moní Faneroménis).

    Monastère du Xe siècle bâti au pied d’une falaise, reconstruit après sa destruction par les Turcs. Belles icônes des XVIIe et XVIIIe siècles.

  • Les ruines de Gournia (Γουρνιά / Gourniá).

    Gournia était une cité de l’âge d’or minoen édifiée au XVIe siècle avant JC et détruite par le cataclysme de 1450 avant JC. Les ruines sont assez évocatrices de ce qu’était cette cité. Ce site minoen est moins fréquenté que d’autres ; il offre de magnifiques vues sur le golfe de Mirabello.

  • Le village de Mochlos (Μοχλός).

    Mochlos est un paisible petit port du golfe de Mirabello, situé à l’opposé d’Agios Nikolaos ; depuis la route départementale on y accède par une petite route sinueuse de 4,5 km de longueur.

      • Face au port se trouve un îlot, du même nom de Mochlos, où ont été découverts les vestiges d’une cité de l’époque minoenne.
    • La ville de Sitia (Σητεία).

      Sitia est une agréable station balnéaire dominée par les ruines de la forteresse vénitienne Kazarma (Καζάρμα / Kazárma) (Casa di Arma). Dans la musée archéologique on peut voir des découvertes des nombreux sites archéologiques de la commune.

    • La nécropole d’Agia Fotia (Αγιά Φωτιά / Agía Fotiá).

      Cette nécropole minoenne se trouve à une dizaine de kilomètres à l’est de Sitia ; c’est l’une des plus grandes nécropoles de Grèce.

    • Le monastère de Toplou (Μονή Τοπλού / Moní Toploú).

      Ce monastère du XIVe siècle, à l’élégante architecture de style vénitien, se trouve à l’entrée de la presqu’île de Sidéros, le coin nord-est de l’île de Crète. Ce monastère fortifié fut un centre de résistance contre l’occupant à différentes époques. Son musée recèle de remarquables icônes.

    • La palmeraie de Vaï (Φοινικόδασος του Βάι / Foinikódasos tou Vái) et la plage de Vaï (Παραλία Βάι).

      La palmeraie de Vaï est la seule palmeraie naturelle en Europe, classée Natura 2000 ; elle se trouve près du cap Sidéros (Άκρα Σίδερος), la pointe nord-est de la Crète. Au bout de la palmeraie se trouve la plage de Vaï, souvent bondée malgré l’éloignement de cette plage.

    • Le village de Kato Zakros (Κάτω Ζάκρος).

      C’est la partie basse du village de Zakros, une petite station balnéaire qui reprend vie en été, tout en restant très calme.

        • Les gorges des Morts (Φαράγγι Νεκρών / Farángi Nekrón).

          Une randonnée pédestre, pas trop difficile dans le sens de la descente, permet de découvrir ces gorges depuis le village de Zakros d’en Haut jusqu’à Zakros d’en Bas ; cette vallée encaissée se nomme ainsi parce que des grottes situées dans les falaises servirent de tombes à différentes époques depuis l’époque minoenne.

        • Le palais minoen.

          Le palais minoen de Zakros est assez semblable à ceux de Cnossos, de Phaestos et de Malia, mais c’est le seul qui n’avait pas été pillé avant sa mise au jour par les archéologues ; ses trésors sont exposés au musée archéologique d’Héraklion.

      • Le village de Xérokambos (Ξερόκαμπος / Xerókampos).

        Xérokambos se trouve dans le coin sud-est de la Crète, au milieu d’un décor sauvage. Un peu au sud du village se trouve une des plus belles plages de Crète, la plage d’Ambélos (Παραλία του Αμπέλου / Paralía tou Ampélou), la « Plage de la Vigne ».

      • L’île de Koufonissi (Κουφονήσι).

        Autrefois presqu’île rattachée à la Crète, Koufonissi possédait un théâtre romain dont on peut voir les ruines près d’une belle plage. On peut se rendre sur l’île depuis le port de Makry Gialos.

      • Le monastère de Kapsa (Μόνη Κάψα).

        Ce très beau monastère se trouve entre le village de Goudouras (Γούδουρας / Goúdouras) et celui de Makry-Gialos (Μακρύ-Γιαλός / Makrý-Gialós). Il s’agit d’un monastère du XVe siècle, aux allures de forteresse, qui recèle une très belle iconostase. Au-dessus du monastère se trouve une grotte où vécut un ermite vénéré.

      • Le département du Lassithi en Crète. Les massifs montagneux de l'est du département vus depuis Kalamafka. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).La ville d’Iérapétra (Ιεράπετρα).

        Iérapétra est une ville agricole sans beaucoup d’attraits ; on peut cependant y visiter les vestiges de l’ancienne forteresse vénitienne de Kalès. Les paysages aux alentours de la localité sont défigurés par des serres maraîchères innombrables ; un énorme barrage de retenue, le barrage de Bramiana (Φράγμα των Μπραμιανών / Frágma ton Bramianón) a été construit pour irriguer ces cultures.

      • L’île de Chrissi (Χρυσή).

        Depuis Iérapétra on peut se rendre en une heure sur cette île très plate qui comporte de nombreuses belles plages très fréquentées.

        • Le village de Myrtos (Μύρτος).

          Myrtos est un charmant village situé à l’embouchure d’un fleuve côtier dont les alluvions ont créé de grandes plages de sable grisâtre ; le village possède quelques tavernes agréables.

        • Le village de Kritsa (Κριτσά).

          En remontant d’Iérapétra vers Agios Nikolaos on rencontre le village de Kritsa. Kritsa est un gros bourg agricole situé au sud-est d’Agios Nikolaos, à une quinzaine de kilomètres de la côte et dominant la mer. C’est un village très pittoresque mais devenu très touristique, qui retrouve son calme en fin de journée.

          • Un peu avant d’arriver au village, depuis Agios Nikolaos, on peut visiter une belle petite église byzantine des XIIIe et XIVe siècles, l’église Notre-Dame de Kéra, qui recèle de belles fresques.
          • À 4 km au nord-est du village se trouvent les ruines de la cité antique de Lato (Λατώ / Lató), une cité dorienne fondée au VIIe siècle avant JC. On peut voir les vestiges de l’agora, du prytanée, d’un théâtre et d’un temple d’Apollon.
        • Le plateau du Lassithi (Οροπέδιο Λασιθίου / Oropédio Lasithíou).

          Le plateau du Lassithi se trouve dans l’ouest du département du Lassithi ; c’est une plaine d’altitude, entourée de montagne, qui se consacre à la culture des céréales, des légumes et des arbres fruitiers. Ce paysage bucolique est entouré d’une couronne de villages très pittoresques. La route la plus spectaculaire pour accéder au plateau est la route du nord depuis Malia ; elle offre des vues splendides sur le golfe de Malia et débouche sur le plateau entre les ruines de moulins à vent.

          • Le village de Tzermiado (Τζερμιάδο / Tzermiádo).

            À l’entrée du village, qui est le chef-lieu du canton, un chemin conduit à la grotte de Trapéza (Σπήλαιο Τράπεζας / Spílaio Trápezas) qui est le gisement archéologique le plus ancien de Crète ; on y a découvert des artefacts datant de l’époque néolithique.

          • Le village d’Agios Giorgios (Άγιος Γεώργιος / Ágios Geórgios).

            Un charmant village où il est agréable de séjourner ; on peut y visiter un musée ethnographique.

        • Le mont Dicté (Δίκτη / Díkti).

          Depuis le village de Psychro (Ψυχρό / Psychró), situé dans le sud du plateau du Lassithi, un chemin grimpe jusqu’à la grotte où Zeus, le maître des Dieux et de l’Univers, serait né, l’antre du Dicté (Δικταίον Άνδρον / Diktaíon Ándron).

        Informations pratiquesInformations pratiques

        MétéorologieMétéo et prévisions

        Autres sujetsAutres sujets

        Filiation du sujet
        Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Île de Crète > Département du Lassithi
        Sujets plus détaillés
        La ville d’Agios Nikolaos en Crète
        La ville d’Iérapétra en Crète
        La ville de Sitia en Crète
        La ville de Tzermiado en Crète
        Sujets proches
        Carte interactive de l'île de Crète
        Le département de La Canée en Crète
        Le département de Réthymnon en Crète
        Le département d’Héraklion en Crète
        Le département du Lassithi en Crète
        Sujets plus larges
        Grèce
        L’archipel du Dodécanèse en mer Égée
        La région de l’île de Crète en Grèce
        [Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
        Chercher sur ce Site
        Chercher sur la Toile 
        Recommander cette page 
        Recommander ce site 
        AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
        Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.