Menu de ce site

Le village de Ziros (Zíros) en Crète

Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]

[Sujet précédant] [Grèce] [Sujet ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale

SituationSituation

Le village de Ziros en Crète. Situation du canton de Ziros (auteur Pitichinaccio). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Ziros en Crète. La région de Ziros. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).

VisitesVisites

Village grecLe village de Ziros (Ζίρος / Zíros)
Le village de Ziros en Crète. La région de Ziros. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Ziros est un bourg de moyenne montagne situé à environ 590 m d’altitude ; la localité est le chef-lieu d’un canton de la commune de Sitia mais était auparavant une municipalité indépendante, le démos de Lefki (Δήμος Λεύκης) ; Ziros compte environ 400 habitants.

Ziros se trouve à l’extrémité orientale d’un vaste plateau fertile, le plateau de Chandras (Οροπέδιο Χανδρά) ou plateau d’Arméni-Chandras (Οροπέδιο των Αρμενοχαντράδων). La localité est dominée au sud-est par la montagne Égremnos (Εγκρεμνός), située entre Chamaitoulo et Ziros ; au sommet de cette montagne, qui culmine à 785 m, se trouve un énorme radôme des Forces aériennes tactiques grecques et de l’OTAN ; entre autres équipements, un radar HR-3000 de fabrication Hughes surveille la partie orientale de la mer Méditerranée. Dans tout ce secteur des panneaux, en grec et en anglais, avertissent les visiteurs de ne pas faire de photographies …

Ziros est à une distance de 28 de Sitia, par la route de Chandras (Χαντράς), à 4 km à l’ouest ; il y a un bus quotidien depuis Sitia. Depuis Iérapétra on peut accéder à Ziros en quittant la côte sud à Goudouras, situé à 15 km au sud et en traversant Agia Triada. Depuis Palaikastro ou Zakros, sur la côte orientale, on accède à Ziros via le village côtier de Xérokambos, situé à 19 km au sud-est de Ziros ; la route, large et en bon état, monte en de multiples lacets impressionnants, à travers un paysage aride, jusqu’au plateau de Ziros, passant à proximité du hameau de Chamaitoulo.

Le plateau de Ziros est un poljé, c’est-à-dire une dépression karstique entourée de montagnes escarpées, où l’on trouve de nombreuses formations géologiques caractéristiques telles que des grottes calcaires et des dolines ; la place principale du village serait un ancien lac et, au sud-ouest, on peut voir un autre petit lac, le lac de Ziros (Λίμνη Ζίρου). Comme sur le plateau du Lassithi, les terres sont irriguées au moyen de pompes hydrauliques actionnées par des éoliennes.

Le village agricole de Ziros vit principalement de la culture de l’olivier et de la vigne ; la région produit environ 150 000 litres de vin et 600 tonnes de raisins secs, ainsi que du raki ; la variété de raisin utilisée pour cette production de raison sec est le sultanine (σουλτανίνα), qui est aussi consommé comme raisin de table. À l’ouest du village on peut voir une presse à raisins datant de l’époque minoenne, témoignant que la culture de la vigne est ici très ancienne. Dans les petites plaines côtières du canton sont également produites des bananes, et l’on trouve aussi des cultures maraîchères sous serres. Le village pratique aussi l’élevage des moutons et des chèvres. Une spécialité artisanale de Ziros a été, dans le passé, la fabrication de battants en cuivre pour les cloches des animaux domestiques, exportés dans toute la Grèce.

Le toponyme préhellénique « ziros » atteste de la longue histoire de Ziros, dont témoignent également les antiquités disséminées dans les environs ; des vestiges minoens ont été découverts sur cinq sites du canton ; d’autres découvertes archéologiques datent d’époques moins anciennes, de l’époque géométrique à l’époque romaine.

Le village de Ziros en Crète. L'église Sainte-Parascève (auteur C. Messier). Cliquer pour agrandir l'image.Le tourisme n’occupe pas une place très importante dans l’économie du village ; il n’y a pratiquement pas d’hébergements. Le village possède cependant quelques églises à voir ; la plus célèbre est une petite église à deux nefs de style byzantin, mais datant du XVIe siècle, l’église Sainte-Parascève (Αγία Παρασκευή), la parascève étant le jour précédant le sabbat, c’est-à-dire le vendredi ; cette église est datée de 1523 d’après la date gravée sur le linteau de la porte orientale ; au-dessus de la porte, une petite fresque représente la Vierge. L’église Sainte-Parascève recèle des fresques de 1565 ; elle renferme également un ossuaire où sont conservés les ossements des héros du village voisin de Skalia, surnommé « la forteresse inexpugnable de la Crète orientale », qui résista aux Turcs depuis le début de l’occupation ottomane ; les habitants de Skalia furent finalement massacrés par les Turcs pendant la révolte crétoise de 1821, après avoir été trahis par le pope du village ; une place de Ziros leur est dédiée. L’église Saint-Nicolas (Άγιος Νικόλαος) date des XIVe et XVe siècles et contient des inscriptions du XVIe siècle.

La Géoroute n° 9 relie Ziros à Skalia, suivant le tracé du sentier européen de randonnée E4 ; Skalia est un village abandonné situé à environ 5 km au nord-est de Ziros.

La fête du village a lieu à la fin du mois de juillet ; des victuailles et du raki sont servis sur la place du village, tandis que les musiciens jouent du bouzouki (μπουζούκι) et de la lyra (λύρα) ; Ziros, où est né le célèbre joueur de lyra Konstantinos Hatzantonakis (Κωσταντίνος Χατζαντωνάκης), est en effet le berceau de la musique traditionnelle de la Crète orientale.

GPS autoDe Ziros à Iérapétra
Village grecLe village de Chandras (Χανδράς / Chandrás)
Le village de Ziros en Crète. Fontaine vénitienne à Chandras (auteur C. Messier). Cliquer pour agrandir l'image.Le village de Ziros en Crète. Vieilles maisons à Chandras (auteur C. Messier). Cliquer pour agrandir l'image.
Maison en ruineLes ruines du village de Katélionas
Village grecLe village d’Arméni
Village grecLe village d’Apidia
Maison en ruineLes ruines du village de Voïla (Βόιλα / Vóila)
Le village de Ziros en Crète. Fontaine ottomane à Voila (auteur Err Sk). Cliquer pour agrandir l'image dans Panoramio (nouvel onglet).
Maison en ruineLes ruines du village d’Étia (Ετία / Etía)
Le village de Ziros en Crète. La villa De Mezzo à Etia (auteur Olaf Tausch). Cliquer pour agrandir l'image.
Village grecLe village de Papagiannadès
Village grecLe village de Sklavi
Village grecLe village de Sykia
GPS autoLa côte sud-est
Maison en ruineLes ruines du village de Lamnoni
Village grecLe village de Chamaitoulo
Village grecLe village d’Agia Triada
Village grecLe village de Xérokampos (Ξερόκαμπος / Xerókampos)
Le village de Ziros en Crète. Les gorges de Xérokampos. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Ziros en Crète. Les gorges de Xérokampos. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Ziros en Crète. Les gorges de Xérokampos. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).Le village de Ziros en Crète. La côte de Xérokampos. Cliquer pour agrandir l'image dans Adobe Stock (nouvel onglet).
Site archéologiqueLe site archéologique de Xérokampos (Αρχαιολογικός Χώρος Ξερόκαμπου / Archaiologikós chóros Xerókampou)
PlageLa plage d’Ampélos (Άμπελος / Ámpelos)
Village grecLe village de Goudouras (Γούδουρας / Goúdouras)
ÎleL’île de Koufonissi (Κουφονήσι / Koufonísi)

Informations pratiquesInformations pratiques

MétéorologieMétéo et prévisions

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Via Gallica > Grèce > Mer Égée > Île de Crète > Département du Lassíthi > Siteía > Zíros
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Brochure de la ville de Sitia en Crète
Brochure du Géoparc de Sitia en Crète
La côte nord de Sitia en Crète
Le village de Palékastro en Crète
Les ruines de Zakros en Crète
Le village de Ziros en Crète
Sujets plus larges
Grèce
La ville d’Agios Nikolaos en Crète
La ville d’Iérapétra en Crète
La ville de Sitia en Crète
La ville de Tzermiado en Crète
[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Grèce] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.