AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La ville d'Arrecife à Lanzarote - Le château Saint-Joseph (San José)

[Sujet ascendant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le château Saint-Joseph (Castillo de San José) est une petite fortification, construite à la fin du XVIIIe siècle, pour protéger la nouveau port de la ville d’Arrecife à Lanzarote.

VisitesVisites

FortLe château Saint-Joseph (Castillo de San José)
La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. La façade. Cliquer pour agrandir l'image.En 1762, pendant la guerre anglo-espagnole  de 1761 à 1763, le port de Naos à Arrecife fut attaqué par les Anglais. Devant l’incapacité des autorités insulaires à réaliser les fortifications nécessaires, le roi d’Espagne Carlos III — qui régna de 1759 jusqu’à sa mort, en 1788 — prit la décision de faire construire une forteresse pour protéger l’entrée du Puerto Naos. Les raisons militaires ne furent pas les seules raisons de cette décision : la construction du fort devait donner du travail à la population de Lanzarote qui avait subi des années de crise économique sévère dans les années 1768 et 1771 ; cette crise due à la sécheresse avait entrainé des famines. C’est pour cette raison que le Castillo de San José est surnommé la « Fortaleza del Hambre » (« la forteresse de la faim »).

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Créneau. Cliquer pour agrandir l'image.Le Fort Saint-Joseph se trouve sur un promontoire basaltique situé au bord d’une falaise escarpée de 70 mètres de hauteur, au-dessus d’un endroit nommé la « Cueva de Inés » (« la grotte d’Agnès »). Le promontoire domine parfaitement la baie et l’entrée principale du port de Naos. Le Castillo de San José se trouve aujourd’hui à la limite nord-est de la ville d’Arrecife, à environ 2 km du centre-ville.

Dès 1742, un capitaine du génie, Antonio La Rivière, avait remarqué l’intérêt de cet emplacement et en avait relevé un plan. En 1767, le lieutenant-colonel du génie Alejandro de los Ángeles se rendit à Puerto Naos et prévit d’installer une batterie au-dessus de la Cueva de Inés. En 1771, après la décision de Carlos III de construire la forteresse, l’ingénieur Joseph Ruiz Cermeño arriva à Arrecife pour entreprendre le projet. La construction — parfois attribuée, à tort, à l’ingénieur militaire Claudio de Lisle — commença en 1774 et fut achevée sous la direction de l’ingénieur Alfonso Ochando en 1779.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. La plate-forme. Cliquer pour agrandir l'image.Le Castillo de San José joua un petit rôle pendant la « Guerra Chica » (« la petite guerre ») entre l’Espagne et des rebelles marocains ; le fort devint une armurerie et une poudrière, dont le rôle militaire diminua ensuite à la fin du XIXe siècle, puis au XXe siècle. Le fort fut laissé à l’abandon, puis fut sauvegardé par une association, « Los Amigos de los Castillos » (« Les Amis des Châteaux »). En 1974 l’artiste César Manrique fit réhabiliter le fort pour en faire un musée d’art contemporain.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Plate-forme. Cliquer pour agrandir l'image.Le Castillo de San José se présente comme une forteresse à deux étages, presque rectangulaire, avec trois murs plans et un mur semi-circulaire, le mur faisant face à l’océan. Le mur du côté de la terre présente une façade qui s’ouvre par un portail accessible par un pont-levis franchissant un fossé de 4 mètres de profondeur ; cette façade est surmontée par deux échauguettes situées aux angles de la plate-forme d’artillerie ; au-dessus du portail d’entrée se trouve un clocher d’alerte  surmonté de deux boulets de style « herreriano ». L’ensemble de la forteresse occupe une superficie de 700 m².

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Échauguette. Cliquer pour agrandir l'image.L’entrée par le pont-levis conduit à une vaste salle, couverte par une voûte en berceau sans piliers, nommée le quartier haut, où se trouvaient les quartiers de la garnison et des officiers, les chambres et les cuisines. Au-dessous du rez-de-chaussée, au sous-sol, se trouve une seconde salle voûtée qui servait de magasin et de poudrière.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Une voûte. Cliquer pour agrandir l'image.Depuis le quartier de la garnison un escalier conduit à la vaste plate-forme entourée d’un parapet d’artillerie comportant dix créneaux pour canons ; outre les deux échauguettes faisant face à la terre, la plate-forme dispose de deux échauguettes du côté de la mer. De la plate-forme la vue s’étend vers le port de pêche de Naos et vers le port de commerce de Los Mármoles.

Musée d'artLe Musée International d’Art Contemporain (Museo Internacional de Arte Contemporáneo)
En 1968, l’artiste César Manrique proposa de transformer le Castillo de San José en musée d’art contemporain, afin de redonner vie à ce monument historique en lui donnant une nouvelle fonction. Les travaux de restauration et de transformation commencèrent sans tarder, César Manrique veillant à ne pas altérer la structure originelle du fort.

Le Musée International d’Art Contemporain (Museo Internacional de Arte Contemporáneo, MIAC) fut officiellement inauguré le 8 décembre 1976 en présence de noms prestigieux de l’art contemporain : Pierre Alechinski, Francis Bacon, Fernando Botero, Pepe Dámaso, Óscar Domínguez, Juana Francés, Julio Le Parc, César Manrique, Manolo Millares, Joan Miró, Manuel Mompó, Pablo Picasso, Manuel Rivera, Antoni Tàpies

De l’avis général des critiques et des artistes, les murs épais et les vastes voûtes sombres du vieux fort offrent un agréable contraste avec les expositions d’artistes contemporains.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Exposition d'art contemporain. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Exposition d'art contemporain. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Exposition d'art contemporain. Cliquer pour agrandir l'image.
Devant l’entrée du musée, les visiteurs peuvent voir des sculptures abstraites de trois artistes contemporains : José Abad, Baltasar Lobo et Amador A. Rodriguez.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Tableau. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Tableau de Manrique. Cliquer pour agrandir l'image.Les quatre salles du MIAC abritent la plus importante collection d’art abstrait des Îles Canaries, avec des expositions permanentes ou temporaires de peintures et de sculptures, de la seconde moitié du XXe siècle et du début du XXIe siècle, notamment des œuvres de la période des années 1960 aux années 1970. La collection rassemble des styles importants de l’art abstrait contemporain : Constructivisme, Op Art, Informalisme, Surréalisme, Pop Art …

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Piano. Cliquer pour agrandir l'image.On peut y voir des œuvres de peintres ou sculpteurs tels que : Francisco Barón, Agustín Cárdenas, Eduardo Chillida, Martín Chirino, Óscar Domínguez, Amadeo Gabino, José Guerrero, Baltasar Lobo, Manuel (« Manolo ») Millares, Joan Miró, Pablo Picasso, Pancho Lasso, Gerardo Rueda, Eusebio Sempere, Antoni Tàpies, Gustavo Torner, Cristino de Vera et, bien sûr, de César Manrique lui-même.

Le musée dispose également d’une salle de concert et de conférence où ont lieu des récitals de musique de chambre et de musique moderne.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. La Semilla, sculpture de Barón. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Sculpture en fer forgé de Chirino. Cliquer pour agrandir l'image.La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Sculpture en aluminium de Sempere. Cliquer pour agrandir l'image.

Informations pratiquesInformations pratiques

Heures de visiteHeures de visite
Le Castillo de San José est la seule attraction touristique d’Arrecife qui soit un peu éloignée du centre-ville — à environ 2 km au nord-est, sur la route côtière en direction de Costa Teguise — et qui nécessite un moyen de transport ; la ligne de bus numéro 1, d’Arrecife à Costa Teguise, a un arrêt à proximité du fort.

Adresse : Avenida de Puerto Naos, s/n.

Horaire : ouvert tous les jours, de 10 heures à 20 heures. Boutique, de 10 heures à 18 heures.

Prix d’entrée : adultes 4 € ; enfants de 7 à 12 ans, 2 €.

Téléphone : 00 34 928 812 321

RestaurantRestaurants
Restaurant Qué Muac
Le fort Saint-Joseph, surnommé « La Forteresse de la Faim », abrite aussi un restaurant raffiné …

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. La salle du restaurant. Cliquer pour agrandir l'image.Le restaurant du Castillo de San José est installé au niveau inférieur de la forteresse, avec de grandes baies vitrées qui donnent sur la baie et le port de pêche de Naos, et sur le port de commerce de Los Mármoles. Le restaurant a été conçu dans un style moderne, en 1976, par César Manrique. Même plusieurs décennies après sa création, le décor, qui allie le bois et la roche volcanique, et le mobilier, aux formes galbées, restent agréables à l’œil et créent une ambiance charmante, particulièrement lorsque la salle est inondée de lumière. Le personnel porte une livrée élégante, ce qui augmente le caractère raffiné de l’endroit. En 2014, le restaurant s’est renouvelé sous la dénomination de Qué Muac ; il propose une cuisine canarienne et internationale.

La ville d'Arrecife à Lanzarote. Le château Saint-Joseph. Le bar. Cliquer pour agrandir l'image.Téléphone : 00 34 928 812 321 ; il est recommandé de faire les réservations très à l’avance.

Horaires du restaurant : tous les jours, de 13 heures à 16 heures et de 19 heures à 23 heures 30. On peut accéder au restaurant depuis le musée par une escalier en colimaçon ; lorsque le musée est fermé on peut accéder au restaurant par un passage latéral. Aux heures de fermeture du restaurant, une cafétéria est disponible.

Horaires de la cafétéria : de 10 heures à 24 heures.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Lanzarote > Côte orientale > Arrecife > Château Saint-Joseph
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville d'Arrecife à Lanzarote
La ville de Teguise à Lanzarote
La ville de San Bartolomé à Lanzarote

[Sujet ascendant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.