AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le parc naturel de Tamadaba à Grande Canarie

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant] [Fuerteventura] [Grande Canarie] [La Gomera] [La Palma] [Lanzarote] [Ténériffe] [El Hierro] [Page d’accueil] [Canaries] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page non éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Le Parc Naturel de Tamadaba est un ensemble de paysages hétérogène et d’une grande beauté ainsi que de petites pinèdes parfaitement conservées sont les valeurs les plus saisissantes de ce parc.

SituationSituation

L’accès au Parc Naturel de Tamadaba est libre et se fait par la localité de San Nicolás de Tolentino, en suivant une route en direction d’Artenara, à l’intérieur de l’île de Grande Canarie.

VisitesVisites

Parc naturelLe Parc Naturel de Tamadaba
La structure du parc se compose d’une succession de ravins, d’escarpements et de massifs spectaculaires et d’une grande beauté.

Tamadaba est un énorme massif qui regroupe les écosystèmes des falaises escarpées comme celle d’Adén Verde et, les rochers escarpés et les versants de Guayedra. On observe également de curieuses formations rocheuses provoquées par l’érosion comme le fameux « Dedo de Dios ».

FloreLa flore et la faune
Parmi la végétation se distinguent les pinèdes d’une grande valeur écologique, comme celles de Tamadaba et Tirma, parfaitement conservées où nichent plusieurs espèces endémiques comme le pinson bleu de Grande Canarie (Fringilla teydea) et le pic épeiche (Dendrocopos major). Aussi, le Parc Naturel est classé « Zone de Protection des Oiseaux ». Les cistes (Cistus species), les euphorbes des Canaries (Euphorbia canariensis) et les euphorbes balsamifères (Euphorbia balsamifera) se développent dans les zones les plus basses. Dans le lit des ravins apparaissent les palmeraies. Dans le parc, on observe également l’exceptionnel cèdre canarien (Juniperus cedrus) et quelques endémismes comme la marguerite du Teide (Argyranthemum teneriffae) et la globulaire à feuilles de saule (Globularia salicina).

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Canaries > Grande Canarie > Côte occidentale > Parc Naturel de Tamadaba
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de Puerto de Sardina à Grande Canarie
Le parc naturel de Tamadaba à Grande Canarie
La ville d'Agaete à Grande Canarie
Le village de Puerto de las Nieves à Grande Canarie
La ville de La Aldea à Grande Canarie
La ville de Mogán à Grande Canarie
Le village de Puerto de Mogán à Grande Canarie
Sujets plus larges
Page d'accueil
Carte interactive de l'île de Grande Canarie
La côte septentrionale de Grande Canarie
La côte orientale de Grande Canarie
La côte méridionale de Grande Canarie
La côte occidentale de Grande Canarie
L'intérieur de Grande Canarie
La flore et la faune de l'île de Grande Canarie
L'île de Grande Canarie - Brochure OTC (PDF)

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Sujet suivant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.