AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le furet (Mustela putorius furo)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Voix] [Laissées] [Empreinte] [Voie] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Furet. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Cliquer pour agrandir l'image.
Furet. Dormant sur un divan. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Cliquer pour agrandir l'image.
Furet. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : chordés (Chordata)Embranchement : vertébrés (Vertebrata)Sous-embranchement : vertébrés à mâchoires (Gnathostomata)
Classe : mammifères (Mammalia)Sous-classe : euthériens (Eutheria)Ordre : carnivores (Carnivora)Sous-ordre : caniformes (Caniformia) / fissipèdes (Fissipedia)
Super-famille : canoïdés (Canoidea)Famille : mustélidés (Mustelidae)Sous-famille : mustélinés (Mustelinae [Fischer von Waldheim, 1817])
Genre : (Mustela [Linné, 1758])Sous-genre : (Putorius)
Espèce : Mustela putorius [Linné, 1758]Sous-espèce : Mustela putorius furo [Linné, 1758]Nom commun : furetNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneFrettchenAngleterreferretArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatietvor
DanemarkfritteGaeidhligEspagnehurón domésticoEstoniejahituhkur
FøroysktFinlandefrettiFrançaisfuretFrysk
GalicePays de GallesffuredGéorgieGrèceiktis
HongrievadászgörényIrlandeIslandeItaliefuretto domestico
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasfretPolognelasica lesnaPortugalfurão domésticoRoumanie
RussieфуроSerbievretnaSlovaquieSlovéniebeli dihur
SuèdetamillerTchéquiefretka domácíUkraïneEmpire romainMustela putorius furo, Viverra

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Furet. Cliquer pour agrandir l'image.
Le furet est un petit mammifère appartenant à la famille des mustélidés, donc strictement carnivores, comme la belette, l'hermine, le putois, la fouine, la martre, le vison, etc. …

Le furet (Mustela putorius furo), est un petit animal de la famille des mustélidés (fouine, hermine, la martre, la belette, le putois, le vison, la zibeline, le blaireau, le ratel, la loutre). En dehors du vison, qui occupe une place à part, c'est le seul mustélidé domestique.

Le furet est un petit carnivore qui contrairement à ses cousins (belette, vison…) ne vit pas à l'état sauvage sauf en Nouvelle-Zélande. Le furet domestique est élevé en captivité depuis 2000 ans. Déjà 350 ans avant J-C Aristote décrivait un animal qui correspondait au furet. Et d'autres écrits datés de 63 av. J-C expliquent que le furet était utilisé pour la chasse aux lapins.

L'origine du furet domestique est à coup sûr européenne, son introduction dans le Nouveau Monde ne datant que de quelques siècles. Le véritable furet domestique est généralement albinos, c'est à dire de couleur uniformément blanche avec les yeux rouges. Mais l'on peut aussi observer des individus dont le poil se décline en marron, jaune ocre et noir sur fond blanc, ces individus résulte d'un c croisement entre un furet albinos et un putois.

Le corps d'une longueur moyenne de 45 cm est mince, long, et assez effilé, totalement recouvert de poils. La tête est fine et triangulaire supportée par un coup mince et assez long, surmontée par des oreilles arrondies, et prolongées par un museau en pointe.

La mâchoire est plantée de trente quatre dents extrêmement pointues. Les pattes possèdent cinq doigts assortis de griffes pointues. Le poids ce ces animaux varie entre 600 et 800 g en moyenne pour la femelle et entre 1 kg et 1,5 kg pour le mâle pour les espèces européennes.

Le furet est un membre de la famille des Mustélidés, qui comprend : le Vison, l'Hermine, la Belette, la Loutre, le Furet Pied-noir, la Mouflette, le Blaireau, la Martre, la Fouine, la Zibeline, et le Putois d'Europe.

Le nom scientifique de cet animal domestique est Mustela Putorius Furo, et personne n'est vraiment sûr de savoir qui étaient ses ancêtres. Les tests sanguins ont montré l'évidence scientifique, à savoir les traces du putois européen (Mustela Putorius). Pour les furets récemment croisés avec le putois européen, leur type sanguin aurait beaucoup plus de sang de putois européen qu'un furet normal, et les furets croisés avec les putois européens ne sont pas des animaux de compagnie dignes de confiance. Géographiquement, l'origine du furet reste un mystère. Comme nos chats et chiens domestiques, le furet n'est pas –et n'a jamais été- un animal sauvage. Autant il est clairement relié au putois européen, autant le furet ne peut pas survivre dans la nature.

Parler des différences entre un furet et un putois européen est difficile. Si vous n'avez pas déjà vu les deux ensembles, ils ont plusieurs façon d'être différenciés. Premièrement, le furet a une plus petite et plus fragile structure osseuse. Le furet a normalement une couleur plus claire, et son masque facial n'atteint pas la bande sombre du cou comme c'est le cas du putois européen. Le derrière de l'oreille du putois européen est sombre, tandis qu'elle est claire chez le furet. La mâchoire du putois européen est plus puissante que celle du furet, et le putois est aussi beaucoup plus musclé. Le putois européen est un animal solitaire et ne se rencontre uniquement pendant la saison des amours, tandis que le furet adore la compagnie.

Le vrai furet (qui n'est pas issu d'un croisement avec le putois) a été domestiqué depuis si longtemps qu'ils n'ont plus l'instinct naturel de survivre et chasser dans la nature sauvage.

Les furets qui sont utilisés pour la chasse ne sont pas supposés capturer les lapins. C'est une curiosité que de les voir s'introduire dans les terriers de lapins, et c'est leur odeur qui conduit le lapin à sortir ; le chasseur et ses filets font le reste.

Son pelage est albinos (blanc) ou putoisé, avec toutes les variantes possibles, du crème au caramel.

30 dents de lait et 34 dents permanentes.

La fréquence cardiaque du furet est beaucoup plus élevée que chez l'humain et tourne autour des 200 à 400 battements par minute (Humain : environ 60-80 bts/min. au repos). Sa fréquence respiratoire tourne autour des 33 à 36 inspirations/min.

Poids mâle 1-2 kg et femelle 600-950 g
Taille ~ 50 cm
Durée de vie 5-12 ans
Temp. Corps 38.8 °C

Maturité sexuelle 6-12 mois
Durée de vie de reproduction 2-5 ans
Gestation 42 +/- 2j.
Nb de petits par portée 1-18 (moy. 8)
Poids à la naissance 6-12g
Ouverture des yeux 34 j
Sevrage 6-8 sem.

Quantité de nourriture ingérée semi-humide 140-190g/j
Quantité d'eau ingérée 75-100ml/j

Environnement et soins
Température idéale : de 4 à 18 °C, attention 30 °C maximum !
Humidité : 40-65%.
Pour les furets encore non sevrés, une température de 15 °C est idéale.

Nourriture : non crue, 30-40% de protéines et 18-30% de graisses

Le bain se prend maximum 1x/mois !

Le furet mange 9 à 10 repas par jour, donc lui laisser ses croquettes ad libitum (=à volonté)

Le furet existe, en gros, en deux couleurs : L'albinos et le putoisé, mais on distingue plusieurs nuances (canelle, chocolat, panda, argenté, sable, siamois etc.). La couleur « normale » est l'albinos, c'est à dire blanc aux yeux rouges. Le pelage n'est pas vraiment blanc, et certains mâles tirent même carrément sur le jaune, surtout en fin de saison, avant la mue. Il est tout à fait courant de trouver des petits albinos dans une portée de putoisés. Le putoisé a une couleur qui se rapproche de celle du putois. Cela n'indique nullement une quelconque hybridation.

Le choix d'une couleur est purement affaire de goût. Il n'y a aucune différence du point de vue du caractère, de la santé et du comportement. Contrairement à une autre idée reçue, les albinos ne sont pas plus consanguins que les autres, et ils n'ont aucun problème de santé ou de comportement particulier.

Le furet atteint sa taille adulte vers l'âge de quatre à cinq mois mais continue de se former jusqu'à neuf mois environ. Le mâle est généralement beaucoup plus grand et plus gros que la femelle. Il atteint un poids de 900g à 1,8 Kg pour une taille de 55 à 70 cm. La femelle pèse de 400g à 1 Kg pour une taille de 45 à 60 cm.

Le petit furet grandit très vite. Il mange comme un ogre jusqu'à 4 mois environ, et il atteint son poids maximum vers l'âge de 10 mois. Ensuite, en principe, il maigrit. Les variations de poids chez le même animal peuvent atteindre 40%. Il n'est pas rare de voir un animal passer de 1,5kg à 900g en quelques mois, et inversement. Cela ne traduit pas forcément un problème de santé.

Furet. Crâne vue latérale. Cliquer pour agrandir l'image.

MorphologieMorphologie
MâleFemelle
LongueurDe 30 à 70 cm.Queue
HauteurPoidsAssez difficile à établir puisque le furet subit une variation de poids saisonnière: en automne, il engraisse et le printemps il maigrit. Ce cycle normal peut impliquer jusqu'à 40 % du poids de l'animal. Le furet pèse de 450 g à 1,2 kg et mesure entre 45-60 cm.
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

VoixVoix

Voix de mammifère

LaisséesLaissées

Description

EmpreinteEmpreinte

Description

VoieVoie

Description

RégimeNourriture

Carnivore. Son alimentation doit se composer d'aliments d'origine animale. Donnez-lui une moulée spécialement conçu pour les furets. Comme gâteries, il est possible de lui donner du melon d'eau sans les noyaux et l'écorce, des céréales Cheerios, du concombre sans la peau, des œufs cuits dur, du foie de volaille bien cuit, des bananes, des raisins sans pépins et sans peau.

Il mange souvent car ses intestins sont très courts. C'est la raison pour laquelle il faut lui laisser un libre accès à la nourriture et l'eau. Des croquettes de bonne qualité pour chaton avec beaucoup de matières de grasse et environ 30% de protéines conviennent parfaitement comme alimentation complète. Il adore les fruits, la viande (poulet, jambon), les yogourts et les sucreries tel que le chocolat. Ces aliments sont à donner de façon modérée ou même très limitée (surtout le sucré) car causant des troubles digestifs.

Les besoins alimentaires du furet adulte sont proches de ceux du chaton en croissance. Il faut veiller à la grande qualité de la nourriture dont la viande, de préférence la volaille, qui doit être le premier ingrédient.

Le furet n'assimile pas bien les protéines d'origine végétales qu'on trouve dans les aliments de bas de gamme. Pour les jeunes et surtout les femelles en gestation ou les femelles qui halètent, il est nécessaire de donner des supplément de vitamines dans la nourriture. Consulter le vétérinaire pour savoir la quantité à donner par jour.

Le furet a un transit digestif très court. Il mange très souvent donc, il faut lui laisser en permanence un accès libre à sa nourriture et à son eau.

  • Aucun produit laitier (il ne digère pas le lactose ou très peu).
  • Très peu de fibres alimentaires (il digère très mal les fibres).
  • Aucune sucrerie ou presque (il est sujet à faire du diabète).
  • Aucune moulée à base de poisson (le furet n'aime pas le poisson).
  • Aucune moulée humide (il aura la diarrhée et des problèmes intestinaux).
  • Pas de lait, pas de liqueur douce, les jus de fruits avec réserve. Les petites gâteries doivent se donner en petites quantités 1 à 2 fois par jour, soit le matin et/ou dans la soirée.

On peut lui donner des petits morceaux de fruits tels que les raisins, les poires, les pommes et les bananes. Aucun doute qu'il raffole des bananes (une petite tranche bien mûre, 1cm, écrasée en purée). Il adore aussi le beurre d'arachide (une cuillerée à thé au maximum ). Certains disent qu'on peut lui donner des petits morceaux de viande ou des friandises vendues spécialement pour les chatons.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Bois de feuillusBois de conifèresPrésPelouses alpinesVilles
Furet. Cliquer pour agrandir l'image.
Territoire
Gîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

HabitudesHabitudes

Description des habitudes
Mœurs matutinauxMœurs diurnesMœurs crépusculairesMœurs nocturnes
Furet. Cliquer pour agrandir l'image.
Les furets ont un comportement bien spécial, ces petits animaux sont de vraies boules d'énergie. Ils sont curieux, joueurs, affectueux et même intelligents.

Et oui, même les furets ont des idées vous allez à un endroit, et votre petit compagnon vous suivra à moins qu'il est repérer un endroit qu'il n'a pas encore explorer de fond en comble.

Lorsque vous les sortez de leur cage, il sont tellement content qu'ils bombent le dos et poussent de petit cri, par compte n'ayez pas peur pour votre maison, ils ne font aucun dégât et ils sont très propres lorsqu'ils ont envient de faire leur besoin ils retourneront dans leur cage.

L'observation du furet constitue un spectacle toujours renouvelé. Très souple et d'une vivacité exemplaire, il n'a pas son pareil pour courir, sauter et disparaître à toute allure sous la paille de sa cage ou dans n'importe quel trou. Son profile effilé lui permet, en effet, de se glisser dans les plus petites ouvertures. Et, fait marquant, il se déplace sans bruit.

Le sommeil occupe plus de 16 heures de son temps dans la journée. Il fera plusieurs petits sommes par jour.

Il est attachant, joueur, drôle, curieux, vous fera la fête à votre retour, et vous suit partout. Son caractère espiègle séduit rapidement. Il dort profondément et énormément (jusqu'à 20h/par jour), mais s'adapte sans problème à vos horaires si vous l'y habituez. Il adore dormir dans des hamacs ou se faufiler sous les couvertures pour sa sieste ou sous les tapis ou encore dans des tubes creux. Il ne peut sauter haut, par contre il effectue des bonds de plus de 1m. de longueur.

Il est possible de bien l'éduquer, il reconnaît très vite son nom, mais a une tendance « tête dure » et semble parfois l'oublier. Il est rapidement très propre (si éduqué tout jeune) et va dans une litière à chat pour satisfaire ses besoins. Il s'adapte facilement aux autres animaux en règle générale, excepté les lapins.

Par rapport au chien, le furet n'a pas besoin de sorties extérieures et il ne s'éduque pas aussi bien qu'un chien parfaitement dressé. Par contre il est tout aussi collant et attaché à son maître et adore jouer. Il ressemble encore moins au chat, il est beaucoup moins indépendant, et possède un caractère plus possessif. C'est un animal qui ne peut sortir à l'extérieur, trop curieux, il s'éloignerait et se perdrait.

Le furet est très joueur. Il peut jouer avec n'importe quoi, y compris avec les bibelots précieux et fragiles, ou les papiers importants. Il mâchouille beaucoup donc on doit éviter les jouets trop durs avec lesquels il pourrait se blesser ou s'abîmer les dents et ceux en caoutchouc, en plastique mou ou en polystyrène dont il pourrait avaler des morceaux. Il adore les sacs en plastique de supermarché mais il peut s'étouffer.

Il n'aime pas les jouets qui couinent mais il apprécie ceux qui font un bruit de grelot. On préfèrera donc les objets en tissu ou en peluche avec un grelot ou un bruit de hochet. À noter, le furet se lasse assez rapidement de ses anciens jeux et il faut penser à lui renouveler de temps en temps. En fait, il s'amuse bien avec une vieille chaussette, un vieux collant roulé en boule ou une balle de tennis usagée. Pour son bonheur parfait, on peut prévoir un tube en PVC ou en carton dans lequel il ira courir et se faufiler.

Cycle de vieCycle de vie

Maturité sexuelle
Vers l'âge de 8 à 10 mois, au début du printemps suivant la naissance.

Les activités sexuelles du furet mâle ne peuvent se comparer aux autres espèces animales. Curieusement, il n'est pas actif sexuellement pendant toute l'année. Il est viril qu'à partir du mois de décembre pour se terminer au cours du mois de juillet. Durant cette période, les testicules augmentent de volume et les spermatozoïdes se rendent à maturité. Donc, en théorie, le mâle atteint le maximum de sa virilité entre mars et mai. Ce phénomène est dû directement à la photo-périodicité des saisons.

En plus de cette particularité, il devient plus agressif ( surtout avec un autre furet mâle), développe une prédisposition aux maladies et son odeur musquée augmente considérablement. Ceci explique sûrement pourquoi qu'il est préférable de faire castrer son furet même s'il n'est pas voué à la reproduction. Il semblerait que la castration est plus efficace que l'ablation des glandes anales pour contrôler l'odeur exotique du furet mâle.

Idéalement, la femelle devrait avoir 11 ou 12 mois.

Le furet femelle atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de 10 mois et sa période de reproduction s'étend normalement du mois de mars au mois d'août si la photo-périodicité est naturelle. Par contre, certains éleveurs de furet modifient artificiellement le nombre d'heures de lumière en vue de faire reproduire le furet à n'importe quelle période de l'année, ce qui permet à la femelle d'avoir 2 portées par année.

Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
La femelle est en chaleur de mars à août.

Chez ce petit animal, l'accouplement semble passablement ardu. Pour le mâle, tenter une intromission peut prendre plusieurs heures. En réalité, c'est suite à l'épuisement de la femelle qu'il y parviendra. Naturellement, tout cela se passe avec vigueur, quelques rougeurs et quelques poils en moins. Afin d'éviter les risques de blessures de part et d'autre, il est très important que la cage soit libre de tout objet et organisée en conséquence.

Tout comme la plupart des animaux domestiques, l'ovulation est provoquée par le coït. Si elle n'est pas accouplée, elle demeurera en chaleur pendant environ 6 mois. Une sécrétion d'oestrogènes prolongée au cours de cette période pourrait entraîner automatiquement une aplasie de la moelle osseuse presque toujours fatale. Donc, c'est l'accouplement obligatoire ou la stérilisation.

Gestation
De 41 à 45 jours.
Mise bas
Les naissances ont lieu vers mai ou juin.

Les jeunes naissent aveugles, sourds et sans poils et ne pèsent pas plus que 7 à 10 grammes. Ils sont donc très vulnérables et fragiles au cours des premiers jours de leur vie. Le taux de mortalité est assez élevé et la principale cause semble être l'absence d'allaitement maternel.

Portées
De 1 à 5 petits. Dans la nature, en photopériode naturelle, ils peuvent avoir une ou deux portées lors de la saison des amours.
Nourrissage
Ouverture des yeux
Ouverture des yeux : 35 jours.

Audition : 30 jours.

Poids à la naissance : de 6 à 10 g.

Sevrage
De 6 à 8 semaines : l'automne suivant la naissance des petits.
Émancipation
Prédateurs
LongévitéLongévité
La durée de vie des furets varie de cinq à dix ans en moyenne, mais certains individus dépasse allégrement cette moyenne.

MigrationRépartition

Répartition globale
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration / Hibernation

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire
Les premières traces du furet datent de plus de 2000 ans et il est extrêmement difficile de retrouver sa première apparition avec certitude. Il est sûr toutefois que le furet a été domestiqué depuis très longtemps et a connu ou connaît encore plusieurs utilisations. Elles sont diverses :
Histoire
Furet, Xylographie de 1600. Cliquer pour agrandir l'image.
Le furet domestique, appelé en latin « mustela putorius furo » est un petit mammifère carnivore faisant partie de la famille des mustélidés. (putorius signifie « puant » nom du à son odeur musquée et furo « voleur » car il aime dérober et cacher différents objets dans sa cachette secrète).

Descendant du putois européen que l'on trouve encore à l'état sauvage dans certains pays, il a été domestiqué il y a plus de deux milles ans pour l'extermination de la vermine dans les villes et les bateaux et pour la chasse aux lapins de garenne.  

Certaines personnes disent avoir vu des furets vivants dans la nature, mais ces « furets sauvages » sont d'autres mustélidés ou des hybrides récents avec le putois d'Europe, et leur type sanguin est plus putois que furet. De plus, ils sont nés dans la nature et ont appris à chasser par leur mère putois ; il semble que ce soit ce qui s'est passé en Nouvelle-Zélande. En 1882-83 l'Agent Général à Londres équipa trente-deux navires de furets depuis Londres, soit un total de 1217 animaux. Seulement 678 débarquèrent, et conséquemment 198 furent débarqués de Melbourne. En 1884, près de 4000 furets furent lâchés. L'essentiel des animaux étaient originaires des Iles Britanniques et du Continent. Néanmoins, un si grand nombre de furets n'étaient pas disponibles pour l'exportation en Grande-Bretagne et le Continent à cette époque et il est douteux qu'ils aient survécu à l'état sauvage.

Les gens savaient déjà que le furet domestique n'avaient pas la vigueur pour survivre dans une existence indépendante. Mais, avant que le furet soit importé et le temps que le furet soit transporté par bateau d'Angleterre en Nouvelle-Zélande, il s'était produit des accouplements avec le putois européen. Quand le bateau arriva en Nouvelle-Zélande, ils laissèrent les furets croisés se débrouiller, ayant peu d'ennemis et beaucoup de lapins comme nourriture. Ces « furets-putois » étaient capables de survivre dans la nature, mais les gens en Nouvelle-Zélande continuent à appeler cet animal « furet ».

Linné en 1758 appela le furet Mustela Furo. Son premier nom avait été, en Latin, viverrae, puis furectus, furetus et enfin furo.

Antiquité
  • Le célèbre auteur de théâtre grec Aristophane mentionne les furets dans une de ses comédies Les Achéens, vers –450 a. c. Il comparait ce peuple avec les furets, qui avaient déjà une réputation établie de voleurs. Les grecs avaient connaissance des furets, mais n'en gardaient pas.
  • Les pharaons d'Égypte l'élevaient au rang d'animal divin voir mystique et en faisaient leur symbole protecteur. Le furet occupait une telle importance dans l'entourage du pharaon que le peuple en est venu à le détester et à le pourchasser sans merci! Cette longue domestication en fait donc un animal de compagnie de choix surclassant peut-être même le chat beaucoup plus indépendant et à la limite, moins affectueux.
  • Des fouilles récentes dans le nord-ouest de l'Europe ont mis à jour des squelettes que la date arrière des années avant l'an 0. Mais à cette époque il n'y avait pas de lapins, et ils ont dû être utilisés pour la régulation des souris.
  • Aristote parle des « iktis », signifiant des furets domestiqués, vers l'an –350 a. c.
  • Auguste envoya des furets (appelés « viverae » par Pline) aux Iles Baléares pour contrôler la pullulation des lapins en –6 a. c.
  • Pline (- 23-79 a. c.) mentionne les lapins et les furets, tout comme comme Isidore de Séville en 600. Pline l'ancien situe l'origine du furet en Afrique du Nord. Il aurait été ramené en Europe par les légions romaines au 1er siècle de notre ère.
Moyen Âge
Furet. Livre de chasse de gaston phoebus. Cliquer pour agrandir l'image.
Les manuscrits médiévaux citaient généralement Aristote, jusqu'à l'apparition les grands manuscrits de chasse. Il y a mention de l'usage des furets par l'Empereur germanique Frédéric II en 1245. Il est dit que Gengis Khan l'utilisa dans un cercle de chasse en 1221.
  • Furet. Enluminure missel de sherborne. Cliquer pour agrandir l'image.Les Normands introduisirent le lapin en Grande-Bretagne à la fin du XIe siècle ou au début du XIIe siècle et la première mention du furet dans l'île date de 1223.
  • Le meilleur manuscrit en le domaine est Le Livre de Chasse de Gaston Phoebus, brillant Comte de Foix et Prince de Béarn, en 1390.
  • En Angleterre médiévale, la propriété était limitée à qui pouvait gagner 40 shillings (environ 460 euros) ou plus par an.
  • L'époque où apparut le furet albinos est inconnue, la première représentation d'un furet albinos étant dans le Missel de Sherborne vers 1300 et sa première mention (indirecte) étant en 1421 la traduction anglaise d'un poème français Le siège de Thèbes (Owen 69).
Temps modernes
Furet. Dessin de Buffon. Cliquer pour agrandir l'image.Le furet est décrit en 1551, comme ayant « une couleur de laine teintée d'urine » dans l'ouvrage de Gesner (1551).

Ils sont présents en Amérique depuis plus de 300 ans. Des furets croisés avec des putois européens furent importés plus tard en Nouvelle-Zélande pour la régulation des lapins.

Animal de compagnie
Collégien d'EtonDame à l'hermine. Leonardo Da Vinci, 1469Pour certains le furet est un animal sauvage malgré le fait que le furet soit domestiqué depuis plus de 2000 ans. De plus le furet semble incapable de vivre à l'état sauvage ayant perdu ses instincts de prédateurs pour certaines lignées Américaines.
Depuis plus de vingt ans, la popularité du furet en tant qu'animal de compagnie ne cesse d'augmenter. On peut même croiser certaines personnes avec un furet en laisse.
La chasse
Furet. Chasseur hollandais. Cliquer pour agrandir l'image.Le premier rôle du furet dès le début de sa domestication semble être l'élimination de la vermine et la chasse aux lapins. La chasse au rat durant les épidémies de peste.

Au XVIII siècle, il était utilisé pour contrôler la population de rongeurs à bord des navires, il a été préféré aux chats qui ne pouvaient pas passer dans les passages étroits des navires. Il est depuis mascotte de la Marine Coloniale du Massachusetts!

Mais il est toujours utilisé pour la chasse aux lapins, grâce à sa morphologie se glissant dans les terriers, la technique de chasse du furet est des plus étonnante. Il ne craint pas, en effet, de s'attaquer à des animaux de plus grande corpulence que lui, comme les lapins par exemple. Et gare à celui qui doit combattre avec lui : il n'a généralement aucune chance. De fait, le furet est si preste qu'il bondit au cou de sa victime qu'il mord profondément. L'animal meurt ainsi par hémorragie.
Furet, Peinture 17 eme. Cliquer pour agrandir l'image.Furet. Dessin psaumier. Cliquer pour agrandir l'image.Lorsque l'on chasse au furet (on dit fureter), le chasseur envoie son furet dans les terriers. Celui-ci, déloge les lapins qui filent vers la sortie et le chasseur n'a plus qu'à abattre ou attraper les lapins qui tentent de s'enfuir hors des terriers. Cette technique de chasse existe encore de nos jours quoique interdite dans certains pays.
La production de fourrure
Dans l'élevage des fourrures. Certains pays sont connus dans l'élevage de furets pour la confection de vêtements avec sa peau. Mais la mode changeant régulièrement, plusieurs fermes d'élevage ont fermées leurs portes; la demande de fourrure ayant diminués.
La recherche biomédicale
Pour l'expérimentation animale à des fins médicales (pour étudier le virus de l'influenza, la grippe humaine, principalement). Les scientifiques utilisent le furet lors de leurs recherches sur les virus tel que la rage ou la maladie du carré. Il est aussi utilisé lors de recherches sur le comportement, en cardiologie, en parasitologie,…
L'industrie
Principalement pour mener des fils dans des longs tuyaux. Lorsque les conduits sont inaccessibles à l'humain, on se sert du furet.  Pour passer les câbles dans les tuyaux. on les accroche aux harnais du furet . On le dépose à l'entrée du conduit et il est attiré à la sortie de celui-ci par des sifflements. Il reçoit bien sur une petite friandise pour le remercier.
Le ferret-legging
Jeux anglais qui consistent à supporter 2 furets dans les canons des pantalons le plus longtemps possible… la taille et le bas des jambes étant bien fermés. Sport anglais abandonné au début des années 1980 car il occasionnait trop de stress aux furets. Le dernier record date de 1983 et appartient à un Anglais qui a toléré un furet dans son pantalon pendant 5 heures et 26 minutes.
LittératureLittérature
Il court, il court, le furet.

Cliquer pour écouter la voixIl court, il court, le furet,
Le furet du bois, Mesdam's,
Il court, il court, le furet,
Le furet du bois joli.

Il a passé par ici
Le furet du bois, Mesdames,
Il a passé par ici
Le furet du bois joli !

Il court, il court, le furet,
Le furet du bois, Mesdam's,
Il court, il court, le furet,
Le furet du bois joli.

StatutStatut

Rareté
Protection
Les gens ont maintenant réalisé que c'est un animal de compagnie adorable et parfaitement domestique. En particulier, la W.F.U. et W.F. I. C. soutiennent la passion pour ce compagnon et espèrent disperser les malentendus sur les besoins, les soins médicaux, et l'histoire des furets.

VidéoVidéos

Vidéo

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La belette (Mustela nivalis)
Le blaireau d'Europe (Meles meles)
La fouine (Martes foina)
Le furet (Mustela putorius furo)
L'hermine (Mustela erminea)
La loutre d'Europe (Lutra lutra)
La martre des pins (Martes martes)
Le putois d'Europe (Mustela putorius)
Sujets plus larges
Racine
Les canidés (Canidae)
Les félidés (Felidae)
Les mustélidés (Mustelidae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.