AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

La fourmi rousse (Formica rufa)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Fourmi rousse. Ouvrière. Cliquer pour agrandir l'image.Fourmi rousse. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Fourmi rousse. Ouvrières. Cliquer pour agrandir l'image.
Fourmi rousse. Aux Roches. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
La fourmi rousse est la plus connue du genre Formica en France.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe :
Super-ordre : mécoptèroïdes (Mecopteroidea)Ordre : hyménoptères (Hymenoptera)Sous-ordre : apocrites (Apocrites)Groupe :
Super-famille : formicoïdes (Formicoidea)Famille : formicidés (Formicidae)Sous-famille : formicinés (Formicinae)
Genre :Sous-genre :
Espèce : Formica rufa [Linné]Sous-espèce :Nom commun : fourmi rousseNom populaire : fourmi fauve

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarieчервена горска мравка
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisfourmi rousseFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainFormica rufa

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
Fourmi rousse. Dessin
Tête, thorax antérieur, gastre, pattes et abdomen brun-noirâtre, thorax rougeâtre.
LongueurOuvrière femelle et mâle : de 4 à 9 mm.

Reine : de 9 à 11 mm.

Envergure
HauteurPoids
ColorisColoris
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Ressemble à Formica polyctena.

Chant ou criCri et chant

Chant d'insecteChant

Vol de l'insecteVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
Mœurs diurnesMœurs nocturnes
Très agressives, elles peuvent pulvériser leur acide formique à plus d'un mètre.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de ponte
NidNid
Le nid (fourmilière) des fourmis rousses se rencontre au soleil dans les forêts claires de résineux ; il est composé en surface d'aiguilles de conifères.
Ponte
Œufs
Remarque : ce que l'on nomme communément « œufs » de fourmis sont en réalité les cocons récoltés autrefois pour nourrir oiseaux de volière et faisans.
Éclosion
LarveLarve
Nymphe
Période de vol
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Imago
Phase d'hibernation
Prédateurs
Les fourmis rousses se défendent en lançant de l'acide formique, en orientant leur abdomen vers l'avant.
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Fourmi rousse. Aux Roches. Cliquer pour agrandir l'image.Les fourmis rousses sont des prédatrices de beaucoup d'espèces d'insectes ; elles se nourrissent aussi de miellat.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Fourmi rousse. Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.
SouchesGîte
Fourmi rousse. Nid. Cliquer pour agrandir l'image.
La fourmi rousse construit de grandes fourmilières en forme de coupole dans les forêts de conifères, parfois dans les bois de feuillus, souvent contre un vieux tronc, en lisère de bois ou dans les clairières.

Fourmi rousse. Dome du nid. Cliquer pour agrandir l'image.Nids souterrains recouverts d'une coupole de terre mêlée de débris végétaux ou dôme (la plus grande partie est dans le sol).

Grandes fourmilières avec dôme (jusqu'à 1,25 m de haut) de monceau d'aiguilles de pin percé de quelques trous; jusqu'à 100 000 ouvrières et 50 à 100 femelles fécondes ou reines par nid.

Fourmi rousse. Section du nid. Cliquer pour agrandir l'image.De la fourmilière, qui peut abriter plus de 100 000 fourmis, partent de véritables routes.

AltitudesAltitudes
Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)Étage alpin (de 2200 à 3000 m)

RépartitionRépartition

Présent en auvergneAuvergne
Fourmi rousse. Fourmiliere, Cheires de Côme. Cliquer pour agrandir l'image.Fourmi rousse. Allagnat. Cliquer pour agrandir l'image.

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
Protection
Les fourmis rousses détruisent beaucoup d'insectes nuisibles comme les chenilles de Processionnaires.

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
La fourmi noire (Lasius niger)
La fourmi rouge (Myrmica rubra)
La fourmi rousse (Formica rufa)
Sujets plus larges
Racine
Les apoïdés (Apoidea)
Le bembex à rostre (Bembix rostrata)
Les chalcididés (Chalcididae)
Les chrysidés (Chrysidae)
Les crabronidés (Crabronidae)
Les cynipidés (Cynipidae)
Les ichneumonidés (Ichneumonidae)
Les formicidés (Formicidae)
Les philanthidés (Philanthidae)
Les pompilidés (Pompilidae)
Les sphécidés (Sphecidae)
Les vespoïdés (Vespoidea)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.