AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Les cynipidés (Cynipidae)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Les cynipidés ont un mode de vie gallicole.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement :
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe :
Super-ordre : mécoptèroïdes (Mecopteroidea)Ordre : hyménoptères (Hymenoptera)Sous-ordre : apocrites (Apocrita)Groupe : térébrants (Terebrantia), porte-tarière
Super-famille : cynipoïdes (Cynipoidea)Famille : cynipidés (Cynipidae)

Sous-classificationSous-classification

Sous-taxonsSous-taxons
Le cynips de l'églantier (Diplolepis rosae)
Le cynips de la feuille de chêne (Cynips quercusfolii)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaiscynipidésFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainCynipidae

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Les cynipidés sont gallicoles : ces galles sont plus faciles à identifier que l'insecte qu'elles contiennent (chaque galle est spécifique de l'espèce qui parasite).
MorphologieMorphologie
MâleFemelleThorax bosselé.

Abdomen ovale comprimé latéralement.

Mâle
FemelleFemelle avec tarière bien développée mais engainée à l'intérieur du corps au repos.

Femelles plus petites que les mâles.

LongueurEnvergure
HauteurPoids
ColorisColoris
Noir brillant ou brun noirâtre.
LarvesLarves
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarquesRemarques
Clés de déterminationClés de détermination

Chant ou criCri et chant

Chant d'insecteChant

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
Beaucoup d'espèces de cynipidés présentent en alternance une génération sexuée et une génération asexuée se reproduisant par parthénogénèse thélytoque. Chaque génération produit une galle différente, sur la même plante mais sur des organes différents. Chez le cynips du rosier (Rhodites rosae), à l'origine des galles chevelues du rosier, les mâles ont disparu et la reproduction n'est assurée que par des femelles parthénogénétiques.
Territorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de ponte
Les femelles des cynipidés pondent dans certains organes végétaux ; la présence des œufs puis des larves provoque la formation d'une galle ou cécidie dont la forme est caractéristique de l'espèce.
NidNid
Ponte
Œufs
Éclosion
LarveLarve
La larve se nourrit d'une couche végétale alimentaire qui l'entoure et effectue son développement à l'intérieur et l'adulte en fore souvent la paroi pour en sortir (trous dans la galle).

85% de ces galles sont sur le chêne (plus de 100 galles différentes connues) et les rosacées (rosier, églantier, spirée…) ; le chêne souffre peu de leur présence.

Ces galles sont très communes sur les chênes (galles sphériques diverses sur rameaux et feuilles, lentilles sur les feuilles, etc.).

Certaines galles étaient utilisées autrefois en tannage des cuirs, en teinture noire (« noix de galle » dues à Cynips tinctoria et Cynips kollari), pour les pigments anthocyaniques (teintes rouges et roses de certaines zoocécidies) et les propriétés médicinales.

Nymphe
Période de vol
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Imago
Phase d'hibernation
Prédateurs
Oiseaux insectivoresAraignées
LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
SouchesGîte
AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)

RépartitionRépartition

Répartition globale
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

Histoire et traditionsHistoire, littérature, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire

StatutStatut

Rareté
Dégâts et nuisances
MenacesMenaces
Protection

VidéoVidéos

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
Les apoïdés (Apoidea)
Le bembex à rostre (Bembix rostrata)
Les chalcididés (Chalcididae)
Les chrysidés (Chrysidae)
Les crabronidés (Crabronidae)
Les cynipidés (Cynipidae)
Les ichneumonidés (Ichneumonidae)
Les formicidés (Formicidae)
Les philanthidés (Philanthidae)
Les pompilidés (Pompilidae)
Les sphécidés (Sphecidae)
Les vespoïdés (Vespoidea)
Sujets plus larges
Racine
Les apocrites (Apocrita)
Les symphytes (Symphyta)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.