AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le flambé (Iphiclides podalirius)

Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Histoire] [Statut] [Vidéos]Page éditée

PhotosPhotos

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Flambe anime
Flambe. Planche d'identification Morris. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de jour (Rhopalocera)
Super-famille : papilionoïdés (Papilionoidea)Famille : papilionidés (Papilionidae)Sous-famille : papilioninés (Papilioninae)Tribu : (Graphiini [Ford, 1945 (1890)])
Genre : (Iphiclides [Hübner, 1819])Sous-genre :
Espèce : Iphiclides podalirius [Linné, 1758], Papilio podalirius, Podalirius europaeusSous-espèce :Nom commun : flambéNom populaire : le voilier

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneSegelfalterAngleterrescarce swallowtailArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognepapallona zebradaChyprioteCorsuCroatie
Danemarksydeuropæisk svalehaleGaeidhligEspagnechupa leche, podalirioEstonie
FøroysktFinlandepurjeperhonenFrançaisflambéFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongriekardoslepkeIrlandeIslandeItaliepodalirio
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BaskoningspagePolognepaź żeglarzPortugalRoumaniefluturele podaliriu
RussieподалирийSerbieSlovaquievidlochvost ovocnýSlovénie
Suèdepodaliriusfjäril, segelriddareTchéquieotakárek ovocnýUkraïneEmpire romainIphiclides podalirius

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Étymologie françaiseÉtymologie française

Identification papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
MorphologieMorphologie
Flambe
Flambe. Dessin
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Le flambé est un papillon de grande taille qui a les ailes antérieures jaune crème pâle barrées dans le sens du corps par six grandes bandes noires verticales.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Les ailes postérieures sont bordées d'une lisière noire, parsemée de lunules bleues en forme de croissant et un croissant rouge unique au-dessus de la tâche bleue la plus interne.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Ailes postérieures prolongées par une longue queue.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Les ailes postérieures se terminent chacune par une petite queue effilée noire à pointes jaunes. L'extrémité de ces ailes porte des petits croissants bleu clair. L'ocelle situé à l'angle anal est bleu entouré de noir et est surmonté d'une bande courte orangée.

Flambe. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.MâleFemelleLes sexes sont presque semblables.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

Flambe. Dessous. Cliquer pour agrandir l'image.Dessous également crème avec de grandes rayures noires.

Flambe. De profil. Cliquer pour agrandir l'image.

Flambe. Dessous. Cliquer pour agrandir l'image.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Dessin maleMâleLe mâle, plus petit, ne se distingue de la femelle que par la taille.
Flambe. Dessin femelleFemelle La femelle est plus grande et souvent plus claire.
LongueurLes ailes antérieures mesurent 32 à 40 mm.EnvergureMâle : de 50 à 70 mm.

Femelle : de 64 à 80 mm.

ColorisColoris
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
ChenilleChenille
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.
La chenille néonate mesure environ 3 mm. Le dessus de son corps est noir et est ponctué d'une « selle » blanche constituée de deux taches claires jaune-vert. Elle porte également des verrues garnies de soies fourchues.

Cette chenille néonate ressemble très fort à une déjection d'oiseau et déjoue ainsi l'attention d'éventuels prédateurs.

Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Après la première mue, la larve, devenue verte et glabre, ne changera plus de couleur jusqu'à sa chrysalidation. Elle possède à ce moment une ligne médiane jaune et des stries obliques jaune clair sur le dos. Ces dessins la font ressembler à une feuille de sa plante-hôte. Sur les flancs, on trouve des points en relief, jaunes ou oranges, comparables aux écidies de la rouille qui est présente sur beaucoup de feuilles en fin de saison.
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Après la deuxième mue, elle devient verte et trapue, en forme de limace, avec des raies obliques jaunes sur le dos, des taches rouges, son corps étant aminci aux deux extrémités.

Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.En juillet-août, lorsque le développement de la chenille touche à sa fin, des taches brun-rouge, semblables aux taches existantes sur les feuilles vieillissantes, apparaissent sur le corps et essentiellement sur la partie antérieure. Les chenilles se déplacent très lentement en balançant leur corps et se tiennent souvent avec l'avant du corps relevé et le dos au soleil.

Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.La chenille est mature au bout de 8 semaines, elle devient jaunâtre et a alors 40 mm de long et s'apprête à se chrysalider sur la plante hôte.

Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.

Chrysalide
Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.La chrysalide est brun clair, couleur qui lui donne l'allure de feuille séchée.

Les chrysalides d'été sont généralement vertes, alors que celles qui doivent hiverner sont brun jaune.

Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.La chrysalide porte deux cornes sur la tête.

Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.

RemarquesRemarques
Flambe. Ssp feisthamelii. Cliquer pour agrandir l'image.Le voilier blanc (Iphiclides podalirius feisthamelii [Duponchel, 1832]) est une sous-espèce rencontrée dans le sud-ouest de la France, la péninsule ibérique et en Afrique du Nord.
Espèces semblablesEspèces semblables
Sa livrée le distingue d'emblée de celle du machaon.

VolVol

Description
. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. En vol. Cliquer pour agrandir l'image.Vol élégant avec de beaux planés.

Excellent voilier, il n'est pas rare de voir le flambé s'élever au-dessus des arbres ou traverser des zones agricoles.

HabitudesHabitudes

Description
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Sur la boue. Cliquer pour agrandir l'image.Les adultes ont l'habitude de se retrouver autour d'un « lieu de rendez-vous » pour maximiser leurs chances de rencontrer un partenaire. Ce lieu de rendez-vous est habituellement l'endroit le plus élevé du site.

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Territorialite. Cliquer pour agrandir l'image.Le mâle est très territorial et parcourt sans arrêt son territoire. Pendant ce temps, la femelle occupe son temps à chercher des sites optimaux pour la ponte et peut à cette occasion se montrer territoriale.

Flambe, Flambé photographié le 23.04.2003 au Montaudoux.. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
Site de ponte
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Le lieu type de ponte est le milieu ouvert, bien exposé au soleil, abrité du vent et où pousse une des trois plantes hôte.

Les plantes-hôte des chenilles de Flambé appartiennent à l'ordre des Rosales. Le prunellier (Prunus spinosa) est la plante-hôte par excellence, mais les œufs peuvent aussi être posés sur le bois de Sainte-Lucie (Prunus mahaleb) ou sur l'aubépine (Crataegus monogyna). Le Flambé sélectionne en grande majorité les petits prunelliers (entre 30 et 100 cm) isolés ou en lisière de petits massifs bas exposés au soleil. La ponte est déposée sur les branches sub-horizontales dirigées vers le sud, sud-est ou sud-ouest et à proximité du sol (à une hauteur de 20 à 50 cm) afin de profiter des températures plus élevées qui y règnent.

Les œufs sont posés isolément sur la surface des feuilles de la plante hôte.

NidNid
Ponte
Les œufs sont pondus isolément à la face inférieure des feuilles, mais certains arbustes particulièrement attractif peuvent recueillir plusieurs pontes.

La ponte a lieu d'avril à août.

Nombre de pontes
Œufs
Les œufs, lisses, brillants et sphériques mesurent entre 1 et 1,2 mm de diamètre. D'abord de couleur blanche, ils brunissent peu à peu. Juste avant d'éclore, la chenille est visible par transparence.
Éclosion
LarveLarve
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.La chenille du flambé se développe isolément sur le prunellier (Prunus), l'aubépine (Crataegus sp.), le sorbier et diverses autres rosacées, ainsi que divers arbres et arbustes fruitiers cultivés tels pêchers, pruniers et cerisiers.

Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Les chenilles néonates sont assez facilement repérables. Elles se tiennent sur la nervure médiane de la face supérieure des feuilles mais peuvent aussi se trouver sur la face inférieure.

Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.De mai à octobre, les chenilles plus âgées se retrouvent sur un lit de soie tissée sur la face supérieure des feuilles de la plante-hôte. Dans les derniers stades, elle se positionne plutôt sur les rameaux, devenue trop lourde pour rester sur les feuilles.

Les chenilles finissent par occasionner des dégâts assez importants sur l'arbuste hôte, le défeuillant partiellement voire totalement!

Chrysalide
Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.La chenille prête à se chrysalider descend de son prunellier pour rejoindre la litière. Elle s'en éloigne peu et se fixe dans la végétation herbacée assez haute et dense, à +/- 20 cm du sol. C'est sous cette forme que le Flambé passe l'hiver.

Ce stade durerait environ 8 à 9 mois, et moins dans le cas d'une seconde génération.

La chenille se tient dans la strate herbacée, au pied de sa plante-hôte ou à proximité et se fixe la tête en haut, grâce à un appendice crochu abdominal (le crémaster).

Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.La chrysalide, succincte, est fixée sur son support par une ceinture de soie circumthoraxique.

Flambe. Chrysalide. Cliquer pour agrandir l'image.

Cycle annuel
Flambe. Chenille. Cliquer pour agrandir l'image.
Le flambé uni-, bi- ou tri-voltin selon le lieu de mars à octobre.

Les périodes de vol peuvent varier assez fort en fonction des conditions climatiques.

Dans le Nord de l'Europe, une seule génération (mai-juin).

Au nord des Alpes, l'unique génération annuelle s'étend de mai à juillet.

Deux générations se succèdent dans les contrés méridionales, entre mai et août ; l'espèce est bivoltine, la première génération volant de mi-avril à mi-juin, la deuxième de mi-juillet à fin août.

Les individus de la deuxième génération sont plus pâles et moins vigoureusement maculés.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
Le flambé hiverne à l'état de chrysalide.
Prédateurs
Oiseaux insectivoresAraignées
Flambe, Flambé photographié en août sur les coteaux de Limagne à 400m d'altitude.. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. amputé. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Lorsque le papillon se pose les ailes fermées, les ocelles foncés du bout de la partie postérieure de l'aile inférieure évoquent une tête, les ocelles évoquant des yeux, les « queues » mimant des antennes. En atterrissant, le papillon pivote souvent de 180° par rapport à la direction d'où il vient, perturbant l'oiseau, ou tout autre prédateur qui a vu cette manœuvre, est donc surpris de la direction de fuite de la proie : celui-ci s'attaque alors à la fausse tête, ce qui permet à l'insecte de s'envoler sauf, en ne perdant qu'un morceau de « queue ».

La prédation des chenilles toucherait surtout les premiers stades larvaires et la concurrence intra-spécifique peut être également une cause de mortalité supplémentaire.

LongévitéLongévité

RégimeNourriture

Description
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Pelouses de montagnePrésPrairiesJardinsVergersParcs
Flambe. Sur trèfle. Cliquer pour agrandir l'image.En Europe, le flambé fréquente les plaines sylvatiques et les steppes arborées ; l'espèce est plus abondante dans les endroits plantés de prunelliers, sa plante nourricière.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Le Flambé survole les champs de luzerne, les prairies et les taillis bien ensoleillés en été.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Il est localement commun dans les vergers, les endroits découverts, les jardins, les haies, les parcs et autres bois clairs.

AltitudesAltitudes
Étage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Du niveau de la mer à 1600 m.

Le flambé peut, en bon volateur, atteindre des altitudes avoisinant 2000 m (rarement).

Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
Flambe. Repartition
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Le flambé est plus thermophile et de distribution moins vaste que celle du machaon.

Globalement, l'aire de distribution du Flambé s'étend du Maghreb jusqu'à la Chine occidentale en passant par l'Europe méridionale et moyenne et l'Asie tempérée.

Largement répandu en Europe Centrale et Méridionale, il se n'aventure guère vers le nord. La limite septentrionale de son aire de répartition ne dépasse pas 54° de latitude par le nord de la France, le sud de la Belgique, le nord de l'Allemagne et de la Pologne.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Quelques très rares exemplaires erratiques ont été signalés en Angleterre et en Suède. Les individus observés au nord de cette limite (Grande-Bretagne, Pays-Bas, Allemagne du nord, nord de la Belgique, …) sont des migrateurs.

Dans les stations les plus septentrionales, l'espèce semble en net recul : elle est en danger en Pologne, en Tchéquie et en Slovaquie, très menacée en Allemagne et vulnérable dans le nord de la France. Elle aurait disparu du Luxembourg.

En France, cette espèce s'est considérablement raréfiée au Nord de la Loire depuis quelques décennies, elle reste commune ailleurs.

Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Il est localement commun dans les vergers et autres bois clairs.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Le flambé s'est considérablement raréfié en maints endroits par suite de la suppression des haies et du traitement chimique des vergers.

Dégâts et nuisances
ProtectionMenaces
Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.Le flambé, comme le machaon sont des espèces sensibles aux modifications de leur milieu naturel engendrées par les activités humaines, dont l'agriculture intensive, la disparition des haies sauvages, l'épandage d'insecticides sur les plantes nourricières et l'abandon progressif de la culture du trèfle.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

Flambe. Cliquer pour agrandir l'image.

Protection
Comme le Machaon, le Flambé est protégé dans plusieurs pays.

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
L'alexanor (Papilio alexanor)
Le flambé (Iphiclides podalirius)
Le machaon (Papilio machaon)
Sujets plus larges
Racine
Les papilioninés (Papilioninae)
Les parnassinés (Parnassinae)
Taxon précédent ] [ Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.