L’osier blanc (Salix viminalis)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Osier blanc. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : dillénidés (Dilleniidae)Ordre : salicales (Salicales)
Famille : salicacées (Salicaceae)Sous-famille :
Genre : saules (Salix)Sous-genre :
Espèce : Salix viminalis [Linné, 1753]Variété :
Nom commun : saule des vanniersNom populaire : osier blanc, osier vert

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneKorbweideAngleterrecommon osierArménie
Pays basquezume jatorraBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
Danemarkbånd-pilGaeidhligfineamhain, gall sheileachEspagnemimbreraEstonievitspaju
FøroysktFinlandekoripajuFrançaisosier blancFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongriekenderfûz vagy kötöfûzIrlandeIslandekörfuvíðirItaliesalice da vimini,
goret, guret
Lettonieklūdziņu kārklsLithuanieLëtzebuergëschweid, wektMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègekorgpilOccitan
Pays-BaskatwilgPolognewierzba wiciowaPortugalRoumanie
Russieветловые лесаSerbieSlovaquievŕba košikárskaSlovénie
Suèdekorgvide, bandpil, korgpilTchéquievrba košikářskáUkraïneEmpire romainSalix viminalis

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Vimen, inis, nom : « saule, osier » (genre Salix [Linné]). Vimen désigne tout bois flexible dont on peut faire des liens ou qu’on peut tresser, en particulier l’osier.

Étymologie : du varbe latin uieo, -es, -ere : « courber, tresser (notamment avec de l’osier) ».

Étymologie françaiseÉtymologie française
« Osier » dérive de « Osiere » (nom féminin-fin du XIIe siècle). Osiere est issu du francique « Alisa » désignant l’Aune (Alnus), qui deviendra « Alinu », ensuite « Aune » et « Aulne » mais aussi « Aliseria », « Auseria » et finalement « Osier ».

Quand il est taillé, le saule fait de longues pousses utilisée en vannerie (fabrication de paniers, chaises …) d’où son nom de saule des vanniers.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Osier blanc. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.Le Saule des vanniers est un arbrisseau à rameaux souples, grisâtres ou verdâtres, plus rarement jaunâtres, qui croît au bord des rivières et des ruisseaux ; on le plante souvent en « oseraies » dans les vignes ou dans les champs humides.

Osier blanc. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.

Catégorie de planteCatégorie de planteArbuste
Arbuste pouvant mesurer 4 m ou plus rarement arbre atteignant 10 m souvent taillé en têtard.
PortPort de la plante
Osier blanc. Port.Osier blanc. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Il se présente souvent sous la forme de saule têtard (avec une grosse tête) quand il est taillé au sommet pour favoriser le développement des pousses.
HauteurHauteur de la plante
Jusqu’à 10 m.
Espèces semblablesEspèces semblables
Osier blanc. Planche d'identification Hoffmann. Cliquer pour agrandir l'image.Il peut être confondu avec (Salix elaeagnos [Scopoli]) dont les feuilles sont plus courtes, plus étroites et à bords plus enroulés en dessous.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tronc brun-gris.

Les bourgeons sont pubescents.

Jeunes rameaux jaune-vert velus.

Osier blanc. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Planche d'identification Flora danica. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Écorce. Cliquer pour agrandir l'image.
Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Il se reconnaît à ses longues feuilles simples, alternes, aiguës (10 à 15 cm sur 2 cm de largeur), limbe lancéolé. Les bords sont très légèrement enroulés en dessous, surtout quand les feuilles sont jeunes, et généralement un peu ondulés.

Osier blanc. Feuille morte. Cliquer pour agrandir l'image.Soyeuse en dessous. Bord ondulé.

Osier blanc. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
D’un blanc argenté sur la face inférieure.
Osier blanc. Planche d'identification van eelen. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Planche d'identification Sturm. Cliquer pour agrandir l'image.
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Osier blanc. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Espèce dioïque.

Osier blanc. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Chatons mâles cylindriques presque sessiles mesurant 35 mm de longueur.

Chatons femelles beaucoup plus petits et fins de 8 mm de longueur avec deux branches recourbées vers l’extérieur.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Osier blanc. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Il fleurit en mars et avril.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Osier blanc. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.Fruits secs velus presque sessiles regroupés dans des chatons.

Les fruits sont recouverts de poils soyeux.

Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs des fruitsCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
CroissanceCroissance
Osier blanc. Feuilles. Cliquer pour agrandir l'image.
LongévitéLongévité
Il vit une quarantaine d’années.

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxRivièresRuisseaux
Ce saule croît naturellement au bord des eaux, surtout sur alluvions, mais il est fréquemment cultivé hors de ces milieux pour produire de l’osier.
Osier blanc. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.Osier blanc. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.
SolsSols
Sol assez humide plutôt calcaire.
Climat ombréClimats
AltitudesAltitudes
De 0 à 400 m.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Il est très répandu en bordure des cours d’eau et dans les marais de toute l’Europe.

BoisBois

Description du bois
Propriétés du boisPropriétés du bois
BoisAspect du bois
Osier blanc. Fibre.
Coupe longitudinale
Coupe tangentielle
Coupe radiale
Densité du boisDensité du bois
Travail du boisTravail du bois
Utilisation du boisUtilisationUtilisation du bois en vannerie
Industriel : les branches sont employées pour fabriquer les paniers et divers objets de vannerie.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations économiquesRecherchée par les abeilles
Osier blanc. Panier. Cliquer pour agrandir l'image.Fleurs recherchées par les abeilles.

L’osier est un des matériaux privilégiés utilisé en vannerie traditionnelle car il pousse naturellement dans toute l’Europe.

On le récoltait autrefois le long des ruisseaux. Souvent exploitées par les vanniers eux-mêmes les oseraies permirent de sélectionner les meilleures variétés et d’augmenter la productivité.

L’osier est un arbuste de la famille des Salicacées (Salix). Les plus utilisés sont S.Viminalis, Alba-Vittelina, S Purpurea, le Noir de Villaine, etc.

Chaque hiver avant la montée de la sève, toutes les pousses sont coupées.

L’osier brut également appelé osier gris n’a subi aucun traitement si ce n’est une dessiccation de plusieurs mois. L’osier brut nécessite un trempage de 8-10 jours avant utilisation.

L’osier blanc coupé au moment de la montée en sève, donc au printemps, il est immédiatement débarrassé de son écorce à l’aide d’une machine à décortiquer. Le séchage s’effectue en plein air afin que le soleil blanchisse l’osier. Un trempage de quelques heures suffit à l’osier blanc pour pouvoir être souple.

L’osier autoclave est un osier qui a subi une transformation comme pour le bois lui permettant de mieux résister en extérieur, comme le bois.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

HistoireHistoire
La religion des Gaulois : Les sacrifices humains
« Natio est omnis Gallorum admodum dedita religionibus, atque ob eam causam qui sunt affecti gravioribus morbis quique in proeliis periculisque versantur, aut pro victimis homines immolant, aut se immolaturos vovent, administrisque ad ea sacrificia druidibus utuntur, quod, pro vita hominis nisi hominis vita reddatur, non posse deorum immortalium numen placari arbitrantur, publiceque ejusdem generis habent instituta sacrificia. Alii immani magnitudine simulacra habent, quorum contexta viminibus membra vivis hominibus complent ; quibus succensis, circumventi flamma exanimantur homines. Supplicia eorum qui in furto aut in latrocinio aut ex aliqua noxia sint comprehensi gratiora dis immortalibus esse arbitrantur. Sed cum ejus generis copia defecit, etiam ad innocentium supplicia descendunt. »

C. Julius Caesar, De bello Gallico, 6, 16
« Tout le peuple gaulois est entièrement adonné aux pratiques religieuses et pour cette raison ceux qui sont atteints de maladies relativement graves et ceux qui participent aux combats ou s’exposent à d’autres dangers ou bien sacrifient des hommes comme victimes ou bien font vœu d’en sacrifier, et pour ces sacrifices ils se servent du ministère des druides ; ils pensent en effet que si l’on ne rachète pas la vie d’un homme par la vie d’un autre homme, on ne peut pas apaiser les dieux immortels, et ils ont établi officiellement des sacrifices de ce genre. D’autres peuples ont des mannequins d’une taille gigantesque dont ils remplissent d’hommes vivants les différentes parties tressées en osier ; ils y mettent le feu et les hommes entourés par la flamme y meurent. Ils pensent que les supplices de ceux qui ont été saisis en flagrant délit de vol ou de brigandage ou à la suite de quelque délit sont plus agréables aux dieux immortels. Mais quand on n’a pas assez de victimes de ce genre, ils ont même recours au supplice d’innocents. »

César, Guerre des Gaules, 6, 16
MagieMagie
Les superstitions populaires associent les saules creux, les têtards, avec les esprits maléfiques et les sorcières.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'osier blanc (Salix viminalis)
Le saule blanc (Salix alba)
Le saule cendré (Salix cinerea)
Le saule marsault (Salix caprea)
Le saule à oreillettes (Salix aurita)
Le saule pleureur (Salix babylonica)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les peupliers (Populus)
Les saules (Salix)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.