La jonquille (Narcissus pseudo-narcissus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Jonquille. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Jonquille. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Dès la fin de l’hiver, en février-mars sur le piémont, jusqu’au début de juin en altitude, la floraison des Narcisses relaie celle du Galanthe des neiges. Issu d’un bulbe assez gros, accompagné par 2-4 feuilles d’un vert un peu glauque, le bouton floral unique, enveloppé dans une spathe membraneuse, jaillit du sous-bois ou du gazon roussâtre qui vient d’abandonner la neige, puis étale les 6 divisions oblongues du périanthe autour de la couronne au tube allongé.

Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Les couleurs des 2 parties de la fleur, leurs dimensions ainsi que celle du tube conique du périanthe (entre l’ovaire et la couronne), la forme de la couronne, ont permis de caractériser des espèces, sous-espèces, variétés.

Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Jonquille. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : monocotylédones (Monocotyledonae)
Super-ordre : lilidés (Liliidae)Ordre : liliales (Liliales)
Famille : amaryllidacées (Amaryllidaceae)Sous-famille :
Genre : narcisses (Narcissus [Linné])Sous-genre :
Espèce : Narcissus pseudo-narcissus [Linné], Narcissus lobularisVariété :
Nom commun : jonquille, jonquille sauvageNom populaire : aïault, ailault, bonhomme, chaudron, clochette des bois, coucou, faux narcisse, fleur de coucou, jeannette, jeannette jaune, narcisse jaune, narcisse des prés, narcisse sauvage, narcisse trompette, porillon

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagnegelbe Narzisse, Osterglocke, falsche Narzisse, Trompetennarzissen, gemeine Osterglocke, Wiesen-Narzisse, wilde NarzisseAngleterredaffodil, wild daffodil, lent lily, daffy down lilyArménie
Pays basqueanbulu gaiztoa, lilipa arrunta, txutxuprakaBiélorussieBrezhonegBulgarie
Catalognenarcís de muntanya, jonquillas, espadèlo, coucut, crabéroles, crabarolèsChyprioteCorsuCroatiežuti sunovrat
Danemarkpåskelilje, påske-LiljeGaeidhliglus a chròmchinnEspagnenarciso, trapagan, narciso de los prados, campaneta de puerto, narciso de trompeta, narcis de muntanyaEstoniekollane nartsiss
FøroysktFinlandekeltanarsissiFrançaisjonquilleFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalienarciso trombone, trombone
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègepåskeliljeOccitanjonquillas, espadèlo, coucut, crabéroles, crabarolès
Pays-Baswilde narcis, wilde trompetnarcis, gele narcisPolognenarcyz trabkowyPortugalnarcisoRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénierumena narcisa
SuèdepåskliljaTchéquienarcis žlutýUkraïneEmpire romainNarcissus pseudo-narcissus

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Narcissus : du grec narke, engourdissement, ou narkaô, « endormir ». Ce genre comprend des espèces qui généralement exhalent un parfum produisant un assoupissement douloureux.

pseudo : du grec, pseudos, faux.

Pseudonarcissus, « faux narcisse », parce que le vrai narcisse est celui des poètes, Narcissus poeticus.

Étymologie françaiseÉtymologie française
Jonquille vient de jonc. Les feuilles rappellent celles des joncs.

Le substantif Jonquille n’est apparu en français qu’en 1596, d’abord au masculin sous la forme jouquille. Il est emprunté à l’espagnol junquillo, « petit jonc ».

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Le bulbe tuniqué donne naissance à des feuilles presque planes, de la longueur de la tige. La tige nue, haute de 16 à 20 cm se termine par 2 bractées membraneuses d’où sort une fleur unique, penchée, assez grande, peu odorante. Périanthe tubuleux, divisé en 6 pièces pétaloïdes, jaune très pâle. La couronne pétaloïde dépasse la longueur des divisions du périanthe, jaune plus foncé. 6 étamines.
Catégorie de planteCatégorie de plante
Plante herbacée vivace.
PortPort de la plante
Touffe érigée.
HauteurHauteur de la plante
De 20 à 40 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables
Avant la floraison, les feuilles et les bulbes peuvent être confondus avec ceux de l’ail sauvage. On peut les différencier par l’absence de l’odeur caractéristique.

Le narcisse des poètes (Narcissus poeticus), à couronne jaune pâle bordée de rouge et à tépales blancs, est une espèce distincte, originaire des montages d’Europe méridionale.

Il en existe beaucoup de variétés parfois élevées au rang de sous-espèces ou même d’espèces.

RacineRacines

Description de la racine
La partie souterraine est un gros bulbe ovale enveloppé de tuniques membraneuses.

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Plante glabre.

La tige est dressée, un peu aplatie et marquée en longueur de deux angles. Elle est issue d’une spathe membraneuse.

Jonquille. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Les feuilles, radicales, sont toutes plus ou moins dressées à la base de la plante, groupées par deux à cinq.

Feuilles linéaires, rubanées, presque plates, arrondies au sommet, avec des nervures parallèles.

Les feuilles sont très allongées et ont souvent la même hauteur que la hampe florale, soit 15 à 25 cm, et très étroites (environ 1 cm).

La sève est mucilagineuse.

Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
Feuilles d’un vert grisâtre, un peu glauque.
VégétationVégétation
Les feuilles, la tige et la fleur se fanent rapidement et disparaissent dès le mois de mai.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Ses grandes fleurs jaunes sont très caractéristiques. Elles sont remarquables de beauté pour une plante sauvage, portant au centre une trompe d’un jaune plus soutenu au tube plissé.

La fleur, toujours penchée vers le sol, est isolée a l’extrémité d’un court pédoncule, sur une hampe non feuillée.

Jonquille. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.La fleur est en forme d’entonnoir divisé en 6 larges tépales entourant un long tube intérieur (couronne), en entonnoir, large, surmonté par une roue de dents étalées.

La paracorolle est aussi longue ou plus longue que les parties libres du périanthe.

Jonquille. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.
Jonquille. Coupe fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Les 6 pièces périphériques étalées, 3 sépales et 3 pétales jaune pâle, ovales, entourent une couronne tubulaire centrale et évasée en trompette, à bord crénelé et évasé, aussi longue que les premières, de 25 à 35 mm, mais d’un jaune plus soutenu.

À la base de la fleur part une bractée blanchâtre et membraneuse, souvent sèche, protège le bouton floral.

La fleur renferme les deux sexes : six étamines et un ovaire infère à trois loges surmonté d’un mince style au stigmate à trois lobes.

Dimension des fleursDimension des fleurs
Grandes fleurs de 3 à 4 cm.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs blanchesFleurs jaune-orangeFleurs jaunes
Blanc ou jaune ou orange.

Chaque fleur possède une longue corolle jaune vif dentée ainsi que des tépales dressés plus clairs.

Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Jonquille. Fleurs. Cliquer pour agrandir l'image.
Fleur odoranteParfum des fleurs
Il dégage également un parfum légèrement sucré et poivré.
PollenPollen
FloraisonFloraison
Jonquille. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Mars à mai.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Le fruit est une capsule à 3 angles apparaissant sous la fleur.

La capsule est un fruit sec qui s’ouvre à maturité par des fentes latérales.

Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Fleurit de très bonne heure.

La plante survit jusqu’au printemps suivant par son gros bulbe.

PlantationPlantation
Rempotage.
MultiplicationMultiplication
Vivace par un bulbe tuniqué.

Semis, division des bulbes.

EntretienEntretien
Tailler la tige florale fanée, laisser le feuillage jusqu’à ce qu’il soit fané.
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisInsectesChampignons
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de conifèresBois de feuillusPelouses de montagnePâturages
Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.La jonquille peuple, en général, des forêts à humus doux et des prairies des étages montagnards et subalpins, des prés et des bois frais de feuillus.

Jonquille. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Elle préfère les lieux humides.

SolsSols
Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Les jonquilles poussent sur de nombreux types de terrains, acides, neutres ou alcalins, les botanistes disent que c’est une espèce ubiquiste.

Elles affichent toutefois une nette préférence pour les sols acides, humifères, fertiles et humides où elles fleurissent par milliers.

ClimatsClimatsClimat ensoleilléClimat ombré
Jonquille. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.Soleil, mi-ombre.
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)
Jonquille. Habitat. Cliquer pour agrandir l'image.0 à 2 000 m (surtout entre 900 et 2000 m).

En altitude, la jonquille se rencontre sur les prairies de fond de vallée. Les peuplements y sont très abondants et particulièrement spectaculaires. En plaine, la jonquille se rencontre presque uniquement en forêt, principalement le long des ruisseaux, sur les sols argileux gorgés d’eau.

Espèce associéeEspèce associée

Origine géographiqueOrigine

La jonquille est originaire d’Europe centrale, d’Afrique du nord et d’Asie.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
L’espèce se rencontre dans toute l’Europe occidentale, vers le nord jusqu’aux Pays-Bas.
Présent en auvergneAuvergne
S’élève jusqu’à 1 850 m au Sancy.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesMortelToxiqueUtilisations médicinales
La plante contient des substances émétiques. Toutefois, son bulbe entre dans des préparations pharmaceutiques contre des affections pulmonaires et a été utilisé contre l’épilepsie, les convulsions et la fièvre.

Fleur et bulbe narcotiques à petite dose. Fleur à propriétés vomitives et vénéneuse à un taux plus élevé.

Ses propriétés vomitives étaient déjà connues des Anciens.

Toxicité :

Toutes ces plantes sont toxiques, en particulier le bulbe. Bien qu’amers et âcres, ils ont parfois produit de graves empoisonnements chez l’homme et chez le bétail. Ils provoquent des troubles digestifs, nerveux et cardiaques. Le simple fait de sucer une tige suffirait à déclencher des symptômes.

Les fleurs sont également à éviter. Les parties aériennes provoquent une dermatite chez les personnes sensibles. Les bulbes peuvent aussi produire une dermatite.

Des humains ont été intoxiqués par l’ingestion de bulbes qu’ils croyaient être des oignons ; c’est également le cas de bovins à qui on avait donné des bulbes de cette plante à manger à une époque où l’approvisionnement était difficile. Les animaux de compagnie peuvent être intoxiqués s’ils mangent des jonquilles.

Symptômes :

gastro-entérites, douleurs stomacales, coliques, purgation drastique lors de l’ingestion de bulbes (confondus avec de l’ail ou de l’oignon), vomissements, nausée, étourdissements. Comme les vomissements se produisent rapidement, il n’apparaît généralement pas de symptômes plus graves.

Les alcaloïdes de la jonquille provoque des tremblements, une sensation de froid, d’engourdissement, voir même une paralysie. Ils ont également une action cholinergique (ralentissement du rythme cardiaque et baisse de la tension artérielle qui entraîne le plus souvent des évanouissements).

Utilisations ornementalesUtilisations ornementalesUtilisation en parterresPlantes de jardinFleurs en vase
Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Le Narcisse possède un charme unique, joue un rôle majeur dans la composition de potées printanières, existe dans une grande diversité de tailles, de formes et de couleurs.

Pelouse, jardinière, rocaille, fleur coupée.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Jonquille. Lycorine. Cliquer pour agrandir l'image.Les narcisses renferment de dangereux alcaloïdes (narcissine, pseudolycorine, etc.) ainsi que des saponines. Le bulbe en est particulièrement riche. La narcissine est un violent vomitif.

CultureHistoire, géographie, arts, traditions, flore …

MythesMythes
Jonquille. Cliquer pour agrandir l'image.Le narcisse puise sa légende dans la mythologie grecque. Selon Ovide, Narcisse était un très beau jeune homme auquel les Dieux avaient interdit de voir son visage, en châtiment du décès de la nymphe Echo, qu’il avait causé par son dédain. Pour le punir, les dieux décidèrent qu’il n’aimerait plus que sa propre image. En se penchant au-dessus d’une fontaine pour boire, Narcisse vit son reflet dans l’eau. Perdu dans la contemplation de son image, il se noya et fut transformé en fleur …

StatutStatut

Rareté
Jonquille. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.La jonquille peut se rencontrer en abondance dans les bois et les prés.
Protection
Sa cueillette est réglementée pour éviter les excès.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
La jeannette blanche (Narcissus poeticus)
La jonquille (Narcissus pseudo-narcissus)
Le perce-neige (Galanthus nivalis)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les amaryllidacées (Amaryllidaceae)
Les liliacées (Liliaceae)
Les orchidacées (Orchidaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.