L’épilobe en épi (Epilobium angustifolium)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Épilobe en épi.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : myrtales (Myrtales)
Famille : onagracées (Onagraceae)Sous-famille :
Genre : épilobes (Epilobium)Sous-genre :
Espèce : Epilobium angustifolium [Linné], Epilobium spicatum [Linné]Variété :
Nom commun : épilobe en épiNom populaire : laurier de Saint-Antoine, épilobe à feuilles étroites

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisépilobe en épiFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceεπιλόβιο το στενόφυλλο
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainEpilobium angustifolium

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Épilobe en épi.Plante élevée croissant en colonie dense.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
De 50 cm à 1,40 m.
CroissanceCroissance
Espèces semblablesEspèces semblables

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles lancéolées, comme celles de l’osier, éparses sur la tige, à réseau de nervures saillantes en dessous.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Épilobe en épi. Narse d'Espinasse. Cliquer pour agrandir l'image.Grandes fleurs (de 1,5 à 2 cm), en longues grappes, feuillées seulement à la base. 4 pétales rose vif un peu inégaux. 4 sépales rouges. 8 étamines. 1 style à 4 stigmates dépassant largement les étamines.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
Grain de pollen de l'épilobe en épi
FloraisonFloraison
Floraison de juin à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Le fruit est une longue gousse étroite, qui éclate à maturité et dévoile des poils plumeux, soyeux attachés aux graines.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace à souche rampante.
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplication
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemis
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxClairièresBords de cheminBords de routeTerrains vagues
Espèce commune des bois coupés, ruines, talus.
SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
Surtout en montagne, plus rarement en plaine.
Espèce associéeEspèce associée

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Possède des propriétés antidiarrhée. Elle est vulnéraire sur les blessures.
Utilisations culinairesUtilisations culinaires
Les feuilles ont été utilisées comme succédané du thé.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'épilobe en épi (Epilobium angustifolium)
L'épilobe hirsute (Epilobium hirsutum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les acéracées (Aceraceae)
Les apiacées (Apiaceae)
Les aquifoliacées (Aquifoliaceae)
Les araliacées (Araliaceae)
Les balsaminacées (Balsaminaceae)
Les buxacées (Buxaceae)
Les celastracées (Celastraceae)
Les cornacées (Cornaceae)
Les crassulacées (Crassulaceae)
Les euphorbiacées (Euphorbiaceae)
Les géraniacées (Geraniaceae)
Les grossulariacées (Grossulariaceae)
Les hippocastanacées (Hippocastanaceae)
Les juglandacées (Juglandaceae)
Les loranthacées (Loranthaceae)
Les onagracées (Onagraceae)
Les oxalidacées (Oxalidaceae)
Les papilionacées (Papilionaceae)
Les rhamnacées (Rhamnaceae)
Les rosacées (Rosaceae)
Les saxifragales (Saxifragales)
Les thyméléacées (Thymelaeaceae)
Les vitacées (Vitaceae)
Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.