Le seigle (Secale cereale)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page éditée

PhotosPhotos

Seigle. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : monocotylédones (Monocotyledonae)
Super-ordre : commélinidés (Commelinidae)Ordre : poales (Poales)
Famille : poacées (Poaceae)Sous-famille : (Pooideae)
Genre : seigle (Secale)Sous-genre :
Espèce : Secale cereale [Linné, 1753]Variété :
Nom commun : seigleNom populaire : blé des pauvres

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneRoggen, Saat-RoggenAngleterrecereal rye, ryeArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatieraz
Danemarkalmindelig rug, rugGaeidhligseagallEspagnecentenoEstonieharilik rukis
FøroysktFinlanderuis, tavallinen ruisFrançaisseigleFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
Hongrietermesztett rozsIrlandeIslanderúgurItaliesegala
Lettoniesėjamàsis rugỹsLithuanieLëtzebuergëschkarMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègerugOccitan
Pays-BasPologneżyto zwyczajnePortugalcenteioRoumaniesecară
RussieрожьSerbieSlovaquieSlovénie
SuèderågTchéquiežito setéUkraïneEmpire romainSecale cereale

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Secale : du mot celtique sega, une faux ; plante qui se récolte avec une faux.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Céréale à paille annuelle de haute taille (1 à 2 m) présentant un fort tallage. L’inflorescence est un épi long. Ses épillets sont barbus. Le seigle de printemps (seigle de la Saint-Jean) est utilisé en montagne. Semé de mai à juillet, il n’est récolté que l’année suivante.
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
Plante herbacée annuelle.
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Seigle. Champs. Cliquer pour agrandir l'image.Céréale de haute taille : les tiges de seigle ont de 80 centimètres jusqu’à 2 mètres.
RemarquesRemarques
Le triticale est une céréale conçue par le croisement de blé et de seigle. Son nom vient du latin, blé triticum (blé) et secale (seigle), ce qui donne le triticale. Il possède certains avantages des deux céréales et il est surtout plus facile à cultiver. On l’utilise très peu en boulangerie, car son gluten est très fragile.

Le méteil est un mélange de seigle et de blé semés et récoltés ensemble.

Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Le chaume du seigle est plus long et plus souple que celui du blé ; il présente un fort tallage.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Ligule membraneuse de moins de 3 mm.

Oreillettes présentes mais peu développées.

Seigle. Planche d'identification ypey. Cliquer pour agrandir l'image.Seigle. Ligule. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
L’inflorescence est un épi, de structure semblable à celui du blé.

Toujours barbu, l’épi du seigle est formé d’épillets à trois fleurs, dont la médiane est stérile et qui ne porte donc que deux graines. On trouve un épillet à chacun des nœuds.

Seigle. Epillet. Cliquer pour agrandir l'image.Les épillets sont longuement aristés (avec de longues arêtes).

Les deux glumes à la base de l’épillet sont courtes et terminées en pointe.

Seigle. Planche d'identification host. Cliquer pour agrandir l'image.Seigle. Epi. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Seigle. Epis. Cliquer pour agrandir l'image.Seigle. Epi.Épis longs mais plus courts que ceux du blé.
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs vertes
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
Seigle. Epi. Cliquer pour agrandir l'image.Le seigle fleurit de mai à juillet.

Seigle. Champs. Cliquer pour agrandir l'image.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Le grain du seigle est un caryopse plus allongé que celui du blé.

Les glumelles, non adhérentes, sont entrouvertes à maturité laissant apparaître le grain.

Seigle. Planche d'identification Thomé. Cliquer pour agrandir l'image.Seigle. Grains. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
Seigle. Epis. Cliquer pour agrandir l'image.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
PlantationPlantation
Le semis s’effectue en automne pour une récolte en été.
MultiplicationMultiplication
EntretienEntretien
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
La récolte a lieu en juillet, un peu avant celle du blé.
Ennemis de la planteEnnemisInsectesChampignons
Seigle. Parasite secale cornutum, planche d'identification kops. Cliquer pour agrandir l'image.Lorsque les épis sont parasités par un champignon (Claviceps purpurea Tul.), ils portent des ergots noirs dont la toxicité est à l’origine de l’ergotisme.
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxChamps
Seigle. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.C’est une céréale rustique adaptée aux terres pauvres et froides.

Seigle. Champ. Cliquer pour agrandir l'image.

SolsSols
Sols pauvres et acides. Le seigle se plaît dans les terres siliceuses, schisteuses et légères.
ExpositionsPlante de lumièrePlante d'ombre
ClimatsClimatsClimat ombréClimat pluvieuxClimat humideClimat froid
Le seigle supporte la sécheresse, les étés pluvieux et le gel (hivers très froids de Russie).
AltitudesAltitudes
Le seigle peut également prospérer dans des endroits plus élevés en altitude (vallées de montagne), jusqu’à 1 800 m.

Origine géographiqueOrigine

Le seigle est originaire de l’Europe centrale ou d’Asie (selon les auteurs) où on le cultive depuis environ 3 000 ans.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Asie, Europe centrale.

Le seigle doit sa popularité à la rigueur des sols Nord européens. En effet, le seigle se développe dans les zones où le blé ne pousse pas bien. En Allemagne en Pologne et en Russie, cette céréale nourrit les hommes depuis de nombreuses générations ; le principal pays producteur européen est l’Allemagne.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
Le seigle est une céréale remplie de vertus : c’est un aliment énergétique dont l’usage régulier passe pour prévenir les affections cardio-vasculaires. Il contient de la cutine qui semble favoriser la circulation sanguine et prévenir ces maladies ainsi que l’artériosclérose. Le seigle serait aussi particulièrement riche en phytase, un enzyme important à l’assimilation des minéraux.
Utilisations culinairesUtilisations culinairesUtilisation en boulangerieUtilisation en tartesUtilisation pour les alcoolsUtilisation pour les bières
Seigle. Dessin grains.La farine de seigle est très foncée et, bien qu’elle soit moins blanche que le froment, elle est panifiable et donne un pain bis qui se conserve longtemps frais. La proportion de germe et de son présente dans la farine de seigle est élevée.

C’est une farine dont le gluten est moins élastique que celui du blé et retient moins l’humidité. La pâte de seigle lève mal. Elle doit être plus travaillée que la pâte de blé. De plus, la pâte reste collante et elle se travaille très mal à mains nues. On doit travailler ces pains avec une proportion plus importante d’eau que dans le cas du blé.

Les pains appelés pain de seigle qu’offre le commerce sont trop souvent des pains de blé auxquels on ajoute une part minime de seigle.

La saveur particulière du seigle se combine harmonieusement à des plats comme les mollusques ou les chairs fumées.

Mélangé à du miel, le seigle entre dans la fabrication du « pain d’épices ».

Le seigle sert également à la fabrication d’alcool (vodka, gin, whisky, bière).

Les grains de seigle entiers peuvent être cuits et consommés tels quels comme les grains des autres céréales. Ils sont très nourrissants.

Les flocons sont utilisés comme les flocons d’avoine ; on les cuits en gruau ou on les met dans les müeslis et les granolas.

Utilisations économiques
Le seigle sert également à l’engraissement des bestiaux.

Ses chaumes longs et fins sont la matière première pour la confection de toitures traditionnelles (dit toits de chaume).

La paille est utilisée pour les paillages et rempaillages de chaises, la confection des paillasses, des chapeaux de paille (à Florence) et, en viticulture, à la fabrication de liens pour attacher la vigne. Elle sert aussi à fabriquer des paillassons et des objets artisanaux, et peut entrer dans la composition de matériaux isolants.

La paille de seigle entre aussi dans la composition d’une colle très adhésive souvent mélangée de dextrine.

Constituants chimiquesConstituants chimiques

Le grain de seigle a une propriété voisine de celle du blé. Le germe est moins riche en protéines, en lipides et surtout en vitamines mais il est très bien pourvu en phosphore, potassium, calcium, magnésium, fer et cuivre ; il renferme aussi un peu d’iode.

CultureHistoire, traditions, légendes, mythes …

Seigle. Grain fossile. Cliquer pour agrandir l'image.Il se peut qu’à l’origine le seigle n’ait été qu’une mauvaise herbe des champs de blé et d’orge, sélectionnée empiriquement depuis cinq millénaires en raison de sa rusticité. Elle est actuellement inconnue à l’état sauvage. Elle a été propagée en Europe par les Slaves et les Gaulois à la fin de l’âge du Bronze. Jusqu’en 1850, elle fournissait un appoint de céréales à l’Europe sous-alimentée.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'avoine cultivée (Avena sativa)
Les blés (Triticum)
Le brachypode penné (Brachypodium pinnatum)
La canche flexueuse (Deschampsia flexuosa)
La canche gazonnante (Deschampsia cespitosa)
La canche moyenne (Deschampsia media)
Le chiendent rampant (Agropyron repens)
La fétuque des moutons (Festuca ovina)
Le millet commun (Panicum miliaceum)
Le nard raide (Nardus stricta)
L'orge (Hordeum vulgare)
Le seigle (Secale cereale)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les juncacées (Juncaceae)
Les poacées (Poaceae)
Les typhacées (Typhaceae)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.