La parnassie des marais (Parnassia palustris)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page en cours d'édition

PhotosPhotos

Parnassie des marais. Plantes. Cliquer pour agrandir l'image.Parnassie des marais. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Parnassie des marais. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : rosidés (Rosidae)Ordre : saxifragales (Saxifragales)
Famille : saxifragacées (Saxifragaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Parnassia palustris [Linné, 1753]Variété :
Nom commun : parnassie des maraisNom populaire : parnassie,
fleur du Parnasse, gazon du Parnasse, herbe du Parnasse, chiendent du Parnasse

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneHerzblatt, Studentenröschen, Sumpf-Herzblatt, SchwanenblumeAngleterregrass of Parnassus, marsh grass of Parnassus, northern grass-of-ParnassusArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarieросица
Catalognefetgera blanca, herba blancaChyprioteCorsuCroatie
Danemarkalmindelig leverurt, leverurt, hvid leverurtGaeidhligEspagnehepática blancaEstonieharilik ädalalill
FøroysktFinlandevilukko, suovilukkoFrançaisparnassie des maraisFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongriefehérmájvirágIrlandeIslandemýrasóley, lifrarjurtItalieerba parnassia, parnassia, graminia di Parnasso
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègejåblomOccitan
Pays-Basparnaskruid, parnaskruid soortPolognedziewięciornik błotnyPortugalRoumanie
RussieБелозор болотныйSerbieSlovaquiebielokvet močiarnySlovéniemočvirna samoperka
Suèdeslåtterblomma, hjärtblad, hjärtblommaTchéquietolije bahenníUkraïneEmpire romainParnassia palustris

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Parnassia, du grec Parnassos (Parnassos), « du Mont Parnasse », montagne de la Grèce centrale, dédiée à Apollon et à ses muses.

palustris, du latin, paluster, « marécageux » de palus qui signifie marais.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Plante herbacée vivace en touffes, à souche courte, haute de 8 à 10 jusqu’à 30 cm, à tige souterraine épaisse, rhizomateuse.
Parnassie des marais. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Parnassie des marais. Planche d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Catégorie de planteCatégorie de plante
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
De 5 à 40 cm.
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tige un peu renflée et dressée, simple, anguleuse portant une seule feuille ovale en cœur.
Parnassie des marais. Plante. Cliquer pour agrandir l'image.Parnassie des marais. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles de base en rosette, pétiolées, cordiformes, à nervures convergeant vers le sommet ; une seule feuille caulinaire, cordiforme également, mais sessile et embrassant la tige ; feuilles d’un vert gai, glabres et lisses, parsemées de ponctuations rougeâtres.
Parnassie des marais. Planche d'identification Saint-hilaire. Cliquer pour agrandir l'image.Parnassie des marais. Dessin d'identification. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Grande fleur blanche (de 2 à 3 cm de diamètre), pentamère, solitaire au sommet d’une tige portant une seule feuille ovale en cœur.

Calice composés de 5 sépales verts, ovales-obtus, étalés, bien plus courts que les pétales.

Corolle formée de 5 pétales blancs munis à la base d’une écaille nectarifère à long cils glanduleux sécrétant le nectar, nettement nervés à nervures transparentes et verdâtres disposées en éventail et convergentes au sommet.

5 étamines fertiles à anthères extrorses alternant avec 5 staminodes en forme d’écailles nectarifères très divisées, frangés de cils glanduleux.

Ovaire supère formé de 4 carpelles soudés et 4 stigmates presque sessiles.

Parnassie des marais. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.Parnassie des marais. Fleur. Cliquer pour agrandir l'image.
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleursFleurs blanchesFleurs blanchâtres
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
De juillet à septembre.
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

FruitFruits

Description des fruits
Parnassie des marais. Fleur et fruit. Cliquer pour agrandir l'image.Une capsule s’ouvrant par 4 valves.
Dimension des fruitsDimension des fruits
Couleurs du fruitCouleurs des fruits
GrainesGraines
FructificationFructification
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Fructification

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennité
Plante vivace par un rhizome épais, souvent horizontal.

La reproduction se fait essentiellement par les coléoptères, pensant à tort y trouver du nectar.

PlantationPlantation
MultiplicationMultiplicationPollinisation
EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisVersInsectesChampignonsMicrobes
LongévitéLongévité

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPelouses de montagneLandesMarécages
Espèce peu commune des plaines et des montagnes tempérées et froides, pouvant s’élever jusqu’au dessus de 2.800 mètres, essentiellement dans les landes et les prairies tourbeuses alcalines, sur les pelouses calcaires humides (souvent sur craie marneuse), et aussi dans les dépressions d’arrière-dunes.
SolsSols
ClimatsClimats
AltitudesAltitudesÉtage de plaineÉtage collinéen (de 0 à 800 m)Étage montagnard (de 800 à 1 700 m)Étage subalpin (de 1 700 à 2 200 m)
0-2 500 m.

RépartitionDistribution géographique

Distribution globale
Espèce circumboréale, présente dans une grande partie de l’Europe (de Grande-Bretagne et de France jusqu’à la Scandinavie, les plaines russes et les Balkans, et dans le Caucase), de l’Asie (d’Asie centrale à l’Himalaya, aux montagnes de Chine du Nord et du Japon et de Sibérie, au Kamchatka), et de l’Amérique du Nord (de l’Alaska aux Grands Lacs).

En France, elle est présente dans les montagnes de l’est (Vosges, Jura, Alpes de Savoie et du Dauphiné), du centre (Morvan, Massif central, Cévennes) et dans les Pyrénées. Elle est aussi présente en plaine, dans le nord (Picardie, Champagne, Île de France), dans l’est (Côte d’Or, plateau de Langres), et le centre-ouest (Perche, Maine, Limousin). Ailleurs, elle est plutôt exceptionnelle, et elle est même absente de Bretagne et de Vendée, d’une grande partie du Bassin Aquitain, du Languedoc, de la basse vallée du Rhône et de Provence.

Présent en auvergneAuvergne
En Auvergne, hors la chaîne des puys, à la tourbière de la Nélie, dans les Bois Noirs, près de Pion et Avoine.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinales
L’eau distillée de parnassie est utilisée comme collyre.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les droseracées (Droseraceae)
Les saxifragacées (Saxifragaceae)
Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.