Les ormes (Ulmus)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Culture] [Statut] [Autres sujets]

[Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page non éditée

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités
Le genre Ulmus comprend environ vingt espèces d’arbres et d’arbustes des régions tempérées de l’hémisphère Nord, dont trois espèces principales qui sont réparties selon le climat, l’altitude et les sols :
  • L’orme champêtre qui pousse dans les plaines et moyennes montagnes, en pleine lumière. Il peut atteindre vingt-cinq mètres de hauteur en cent ans, et culminer vers cinquante mètres pour un âge honorable de trois à cinq cents ans. Il est réparti dans le sud et l’est de l’Europe, l’Afrique du nord, l’Asie mineure et une partie de l’Asie centrale.
  • L’orme de montagne qui préfère les altitudes d’environ 1 600 mètres (Alpes, Pyrénées, Massif central) mais également le bord des rivières. Il dépasse rarement trente mètres de hauteur. Son aire de répartition s’étend du nord et du centre de l’Europe à l’Asie occidentale.
  • L’orme lisse (Ulmus effusa [Willd.], Ulmus laevis [Pall.], Ulmus pedunculata [Foug.]), désigné aussi sous le nom d’orme pédonculé ou orme diffus ; c’était déjà une espèce menacée de disparition avant les ravages de la graphiose. Son habitat est la forêt et les rives des fleuves. Son territoire s’étend de l’Europe orientale aux berges de la Volga et au caucase.

Le genre Ulmus comprend cinq autres espèces importantes : l’orme de Hollande (Ulmus hollandica), l’orme d’Amérique (Ulmus americana [Linné]), l’orme ailé (Ulmus alata [Michx.]), l’orme de Chine (Ulmus parvifolia) et l’orme nain.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes à graines (Spermatophyta)Sous-division :
Classe : plantes à fleurs (Angiospermae)Sous-classe : dicotylédones (Dicotyledonae)
Super-ordre : dillénidés (Dilleniidae)Ordre : urticales (Urticales)
Famille : ulmacées (Ulmaceae)Sous-famille :
Genre : ormes (Ulmus [Linné, 1753])Sous-genre :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreelmsArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandejalavatFrançaisormesFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèceφτελιά
HongrieszilfélékIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognewiązPortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainUlmus

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Les ormes sont des arbres bien reconnaissables à leurs feuilles simples, distiques, dentées sur deux rangs et asymétriques à la base. Ils sont aussi bien caractérisés par leurs fruits constitués d’une graine entourée d’une aile.

Fruits secs ailés et arrondis (samares).

Clés de déterminationClés de détermination
DifférencesOrme champêtreOrme lisseOrme de montagne
Ils apprécientla lumière, le nitrateL’humidité
Taille35 m30 m30 m
Durée de vie500 ans100 ans100 ans
Écorcefissurée brun noirâtrefissurée lissefissurée lisse gris argenté
Feuilles(10 cm) ovales, 2 fois dentéespetites(15 cm) ovales, dentées, assez dures ; 3 pointes au sommet.
 Ormes. Feuille orme champêtre.Ormes. Feuille orme de montagne.
Baseasymétriqueasymétriquepeu asymétrique
Dessusglabreglabrerugueux
Dessouspeu poilues en dessous sur les nervures

Cycle de vieCycle de vie

PérennitéPérennitéPlante annuellePlante pérenne
PlantationPlantation
MultiplicationMultiplicationPollinisation
EntretienEntretienTaille
CroissanceCroissance
RécolteRécolte
Ennemis de la planteEnnemisVersInsectesChampignonsMicrobes
Ormes. Cycle graphiose. Cliquer pour agrandir l'image.
Graphiose de l’orme, ou maladie hollandaise de l’orme
Ormes, Parasité par aphis ulmi, planche ratzeburg 46. Cliquer pour agrandir l'image.L’orme a pratiquement disparu de nos contrées, à cause de la « maladie hollandaise » ou graphiose. Un champignon obture les vaisseaux de l’aubier, ce qui empêche la montée de sève, entraînant le dessèchement des feuilles, ce qui tue l’arbre.

La graphiose de l’orme est due à un champignon ascomycète, Ophiostoma ulmi ou Ceratocystis ulmi [(Buisman) C. Moreau].

À partir de la mi-juin, les feuilles flétrissent localement, en général dans la partie supérieure du houppier. Elles jaunissent, puis virent au brun, s’enroulent et restent longtemps collées au rameau. Des branches gourmandes se forment souvent sur le tronc. La section transversale d’un rameau, d’une branche ou d’un tronc atteint, présente des taches brunes qui suivent la ligne des vaisseaux à l’intérieur des derniers cernes. Sous l’écorce, l’aubier est bruni. En général, la maladie entraîne la mort de l’arbre.

Lorsque l’arbre est infecté, le champignon colonise le bois initial et se répand rapidement dans les vaisseaux conducteurs du bois initial. En réaction à cette infection fongique, les vaisseaux conducteurs se bouchent à cause de la formation de thylles, des excroissances de cellules ligneuses qui grandissent à l’intérieur des vaisseaux. Cela interrompt la circulation des liquides dans toute la partie infectée de l’arbre. En outre, le champignon sécrète des toxines provoquant le flétrissement.

L’infection est transmise par la voie de racines concrescentes d’ormes voisins ainsi que par le grand scolyte de l’orme (Scolytus scolytus) et le petit scolyte de l’orme (Scolytus multistriatus) qui portent sur eux les spores du champignon pathogène. Les scolytes de l’orme se multiplient dans le tronc et les branches épaisses des ormes malades ; avant l’essaimage, les jeunes insectes s’infectent avec les spores du champignon qu’ils transmettent à des arbres sains en accomplissant leurs morsures de maturation dans les rameaux fins du houppier.

L’orme diffus est plus rarement victime de cette maladie, car les scolytes de l’orme le colonisent moins souvent. Dans les jardins, on peut utiliser des clones d’orme plus résistants.

Tous les ormes atteints doivent être abattus, les branches et les écorces brûlées. Cette obligation, d’ailleurs légale, est nécessaire afin d’éliminer les foyers de développement de la maladie et d’enrayer ainsi sa propagation. C’est souvent la négligence des propriétaires d’ormes qui a permis un tel développement de l’épidémie.

Ormes. Graphiose de l'orme. Cliquer pour agrandir l'image.Parties de houppier jaunies sous l’effet de la graphiose.
Ormes. Graphiose de l'orme. Cliquer pour agrandir l'image.Les feuilles flétries, de couleur brune, s’enroulent et adhèrent aux rameaux.
Ormes. Graphiose de l'orme. Cliquer pour agrandir l'image.Système de galeries du petit scolyte de l’orme.
Ormes. Fletrissement des feuilles cause par graphiose. Cliquer pour agrandir l'image.Lorsque l’infection a lieu plus tard dans l’été, les feuilles jaunissent et se flétrissent ensuite. La perte prématurée des feuilles infectées est courante. Les arbres infectés plus tard dans la saison produisent, au printemps suivant, des feuilles plus petites dans toute la cime ou une partie de celle-ci. Des petites branches mortes peuvent être observées.
Ormes. Tronc infecte par graphiose. Cliquer pour agrandir l'image.Une coupe transversale d’un tronc infecté révèle souvent une coloration vasculaire brune en forme de cerne plein ou de série de points. L’écorce enlevée, les galeries des scolytes peuvent être observées.
LongévitéLongévité

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
L'orme champêtre (Ulmus campestris)
L'orme de montagne (Ulmus montana)
Sujets proches
Sujets plus larges
Page d'accueil
L'arbre à argent (Pachira aquatica)
Les brassicacées (Brassicaceae)
Les cistacées (Cistaceae)
Les clusiacées (Clusiaceae)
Les cucurbitacées (Cucurbitaceae)
Les éricacées (Ericaceae)
Les malvacées (Malvaceae)
Le monotrope sucepin (Monotropa hypopitys)
Les primulacées (Primulaceae)
Les salicacées (Salicaceae)
Les tiliacées (Tiliaceae)
Les ulmacées (Ulmaceae)
Les urticacées (Urticaceae)
Les violacées (Violaceae)
Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.