La parmélie manteau (Parmelia caperata)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Étymologie] [Identification] [Thalle] [Spores] [Cycle] [Habitats] [Distribution] [Statut] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Parmélie manteau. Cliquer pour agrandir l'image.Parmélie manteau. Cliquer pour agrandir l'image.Parmélie manteau. Cliquer pour agrandir l'image.Parmélie manteau.Lobes. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : fonges (Fungi)Sous-règne : lichens
Super-division :Division : lichens foliacés
Classe :Sous-classe :
Ordre :Sous-ordre :
Famille :Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Parmelia caperataSous-espèce :
Nom commun : parmélie manteauNom populaire :

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
caperata : ridée (du latin capera : ride).

ÉtymologieOrigine du nom

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
Lichen foliacé.
Espèces semblablesEspèces semblables
Confusion possible avec :
  • Parmelia flaventior, plus rare et portant des pseudocyphelles.

ChapeauThalle

Largeur du thalle
Forme du thalle
Lichen foliacé jaune-verdâtre à larges lobes arrondis sorédiés, étalés, plus ou moins ridés d’aspect un peu luisant.
Couleur du thalle
Thalle typiquement vert-jaune, jaunâtre, clair.
Surface du thalle
Organes caractéristiques : soralies granuleuses superficielles.
Marge du thalle
DessousFace inférieure
OdeurOdeur

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxBois de feuillus
Fréquent en forêt sur les chênes.
SolsSols
AltitudesAltitudes

StatutStatut

Rareté
Commun en site forestier non pollué.
Lichen et qualité de l’air
Niveau E.

Lichen peu résistant à la pollution.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le chandelier unicolore (Candelaria concolor)
Le lichen pulmonaire (Lobaria pulmonaria)
L'ombilicaire grise (Umbilicaria grisea)
La parmélie en calice (Parmelia acetabulum)
La parmélie en chandelier (Xanthoria candelaria)
La parmélie élégante (Xanthoria elegans)
La parmélie exaspératulée (Parmelia exasperatula)
La parmélie grise (Hypogymnia physodes)
La parmélie manteau (Parmelia caperata)
La parmélie des murailles (Xanthoria parietina)
La parmélie perlée (Parmelia perlata)
La parmélie polycarpe (Xanthoria polycarpa)
La parmélie striée (Parmelia sulcata)
La parmélie subrudecta (Parmelia subrudecta)
La parmélie du tilleul (Parmelia tiliacea)
La peltigère aphteuse (Peltigera aphtosa)
La phéophyscie orbiculaire (Phaeophyscia orbicularis)
La physcie étoilée (Physcia stellaris)
La physcie grimpante (Physcia adscendens)
La physconie tordue (Physconia distorta)
La rhizoplaque blanche et or (Rhizoplaca chrysoleuca)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les lichens crustacés
Les lichens foliacés
Les lichens fruticuleux
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Fonges] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.