AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

L'isabelle (Graellsia isabelae)

Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ] [Animaux] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Statut] [Vidéos]Page non éditée

PhotosPhotos

Isabelle. Mâle. Cliquer pour agrandir l'image.Isabelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.Isabelle. Dessin. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
La sous-espèce française galliaegloria a été décrite en 1922 par Oberthür. Il s'agit d'une espèce relictuelle du tertiaire dont l'aire de répartition actuelle est disjointe.

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement : mandibulates (Mandibulata)
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : endoptérygotes (Endopterygota)
Ordre : lépidoptères (Lepidoptera)Sous-ordre : glossiens (Glossata)Infra-ordre : hétéroneures (Heteroneura)
Groupe : ditrysiens (Ditrysia)Sous-groupe : papillons de nuit (Heterocera)
Super-famille : bombycoïdés (Bombycoidea)Famille : saturnidés (Saturnidae), attacidésSous-famille :Tribu :
Genre : (Graellsia [Grote, 1896])Sous-genre :
Espèce : Graellsia isabellae [Graells, 1849], Saturnia isabellae [Graells], Actias isabellaeSous-espèce :Nom commun : isabelleNom populaire :

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneIsabellaspinnerAngleterreSpanish moon mothArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneisabelinaEstonie
FøroysktFinlandeespanjankuukehrääjä, isabellakehrääjäFrançaisisabelleFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainGraellsia isabelae

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Graells dédia l'isabelle (Graellsia isabellae) à la reine Isabelle II d'Espagne.
Étymologie françaiseÉtymologie française

Identification du papillonIdentification

Identification généraleGénéralités
Isabelle animéeL'isabelle est un des plus beaux papillon nocturnes d'Europe occidentale.
MorphologieMorphologie
MâleFemelleLe mâle se distingue de la femelle par ses antennes longuement pectinées et par les prolongements (« queues ») de ses ailes postérieures.
MâlePostérieures longuement caudées chez le mâle.Isabelle. Dessin du mâle. Cliquer pour agrandir l'image.
FemellePostérieures plus brièvement caudées chez la femelle.Isabelle. Dessin de la femelle. Cliquer pour agrandir l'image.
LongueurEnvergure80 mm d'envergure
ColorisColoris
ChenilleChenille
La livrée de la chenille est vert jaunâtre parsemée de points blancs avec une ponctuation noire sur chaque segment.
Chrysalide
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables
Par sa taille et sa couleur, Graellsia isabelae est une espèce inconfondable en Europe.

VolVol

Description

HabitudesHabitudes

Description
Pendant le jour, le papillon reste tapi et immobile, accroché aux troncs, branches, branchettes et aiguilles.

Les isabelles sont parfois actives à basse température (5° C.).

Cycle de vieCycle de vie

Système reproductif
TerritorialitéTerritorialité
Parade nuptiale
ReproductionAccouplement
L'activité pour les deux sexes commence au crépuscule et est particulièrement intense pendant les deux ou trois premières heures de la nuit. Les femelles vierges libèrent une phéromone sexuelle qui attire les mâles lorsque la température est supérieure à 13 °C.
Site de ponte
Les œufs sont déposés par groupes de deux ou trois sur les branchettes terminales des Pins.
Nid
Ponte
La ponte se situe entre avril et juin.

La ponte à lieu aussitôt après l'accouplement qui dure deux à quatre heures.

Nombre de pontes
Œufs
Les femelles pondent 90 œufs en moyenne par petits groupes séparés.
Éclosion
L'éclosion des œufs se produit 10 à 20 jours après la ponte (en fonction de la température).
LarveLarve
La durée du développement larvaire est de 29 à 45 jours. Les chenilles peuvent être observées du mois de juin au début du mois d'août. À la fin du cinquième stade, les chenilles tissent un cocon grossier de couleur brune avec des aiguilles agglutinées dans la litière végétale, souvent contre une grosse pierre ou sous une écorce.

Dans la nature, les chenilles de la sous-espèce française consomment les aiguilles du pin sylvestre (Pinus sylvestris), parfois du pin à crochets (Pinus uncinata) et du pin laricio (Pinus nigra laricio) en Espagne. Les chenilles préfèrent les aiguilles âgées de plus d'un an aux aiguilles de l'année.

Chrysalide
Les chrysalides sont en diapause hivernale jusqu'au printemps.
Cycle annuel
L'isabelle est une espèce monovoltine.

L'apparition des adultes est fonction de l'altitude, de l'exposition et des conditions climatiques locales. Les émergences débutent au cours de la première quinzaine d'avril.

Les adultes, crépusculaires et nocturnes, volent de mars à juillet selon l'altitude et les conditions météorologiques.

MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Œuf
Chenille
Chrysalide
Imago
Phase d'hibernation
L'isabelle hiverne, sous forme de chrysalide, dans un cocon piriforme.
Prédateurs
Araignées
LongévitéLongévité
En captivité, la durée de vie des adultes est de 8 jours en moyenne pour les femelles et de 5 jours en moyenne pour les mâles, avec un minimum de 2 jours et un maximum de 16 jours.

NourritureNourriture

Description
Les adultes ne s'alimentent pas.

HabitatHabitats

MilieuxMilieux
Bois de conifères
L'isabelle vit dans des forêts de conifères sur les pins (entre autres noir d'Autriche, à crochets, laricio).
AltitudesAltitudes
Étage montagnard (de 800 à 1700 m)Étage subalpin (de 1700 à 2200 m)
Entre 1000 et 1800 mètres d'altitude.
Espèces associéesEspèces associées

RépartitionRépartition

Répartition globale
Graellsia isabelae n'est présent de manière certaine qu'en France et en Espagne.

En France, l'espèce est présente :

  • dans les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes, plus particulièrement la haute vallée de la Durance où l'on trouve les populations connues les plus importantes (il s'agit de la sous-espèce galliaegloria). Cette dernière, décrite en 1922 par Ch. Oberthür, a suscité des controverses quant à son indigénat. On sait depuis qu'il s'agit de populations, isolées des groupes espagnols, indigènes dans les Alpes françaises et remontant jusque dans l'Ain.
  • dans les montagnes du Jura (département de l'Ain) où se trouve une petite population isolée,
  • dans les Pyrénées-Orientales où il s'agit probablement de la sous-espèce espagnole Graellsia isabelae paradisea [Marten, 1955].

Les données recensées sur la répartition de cette espèce dans le sud-est de la France (de l'Ain jusqu'aux Var et les Alpes maritimes) sont très réduites. Il existe cependant un nombre important de sites potentiellement favorables à l'espèce dans cette zone. L'absence d'observations semble due principalement à la durée de la période de vol des adultes qui est relativement courte et à un défaut de prospection. L'espèce serait aussi à rechercher dans les formations à Pinus sylvestris situées en bordure sud du Massif Central.

En Espagne, l'espèce est représentée par quatre sous-espèces :

  • isabelae Graells, dans les sierras autour de Madrid,
  • paradisea Marten en Catalogne,
  • ceballosi Bustillo et Rubio en Andalousie,
  • roncalensis Bustillo, Aizpurua et Rubio dans les Pyrénées centrales et occidentales.
Présent en auvergneAuvergne

MigrationMigration

StatutStatut

Rareté
Dégâts et nuisances
ProtectionMenaces
Protection
L'isabelle est une espèce protégée.

Objet d'une chasse abusive, l'espèce est maintenant protégée en France et a été le sujet d'un timbre-poste émit en 1980.

Autres sujetsAutres sujets

Sujets proches
L'isabelle (Graellsia isabelae)
Le grand paon-de-nuit (Saturnia pyri)
Le petit paon-de-nuit (Eudia pavonia)
Sujets plus larges
Racine
Les lasiocampidés (Lasiocampidae)
Les saturnidés (Saturnidae)
Taxon supérieur ] [ Taxon suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.