AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le village de Camacha à Madère

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Madère] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généraleGénéralités
Camacha est une grosse bourgade d’artisans, entourée de quintas, qui fabriquent les objets en vannerie que l’on vend sur les marchés de Madère.

SituationSituation

Camacha est située dans une zone boisée à 700 m d’altitude, au cœur du pays des saules.

VisitesVisites

Vannerie
Camacha est le principal centre de fabrication des objets en vannerie que l’on vend sur les marchés de Madère ; beaucoup d’artisans travaillent sur le pas des portes. Les femmes de Camacha portent le costume dont les fleuristes de Funchal sont si fières : jupe à longues rayures multicolores et corselet, coiffure pointue (qui tend à disparaître), hautes bottes.

Camacha est également connu pour ses traditions folkloriques : des accords de braguinha (guitare à quatre cordes) accompagnent ses danses gracieuses et alertes ; l’amusant brinquinho, bâton supportant une pyramide de poupées et de castagnettes, sert à marquer la cadence. Les spectacle de danses scandées par le cliquetis du brinquinho, auxquels beaucoup de touristes assistent dans la capitale, sont interprétés par des artistes originaires de Camacha.

Costume traditionnel homme, carte postale. Cliquer pour agrandir l'image.Costume traditionnel femme, carte postale. Cliquer pour agrandir l'image.
La place principale de Camacha avec le bâtiment singulier du Café Relógio, flanqué d’une tour-horloge rappelant Big Ben, surplombe de haut la vallée de la ribeira de Porto Novo. La curiosité en est le grand magasin d’articles de vannerie du Café Relógio qui vend de tout, du porte-clés au fauteuil confortable. Dans un atelier, à la cave, on peut observer les artisans en plein travail.
Atelier, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Atelier, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.
Atelier, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Atelier, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.
Entrepot, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Entrepot, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Entrepot, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.
Magasin, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Magasin, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Magasin, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.
Magasin, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.Magasin, café relogio. Cliquer pour agrandir l'image.
Randonnées
Camacha est également un point de départ idéal pour deux promenades le long des levadas. L’un des chemins se dirige vers l’ouest jusqu’à Vale do Paraíso, l’autre vers le nord et l’est jusqu’à Eira de Fora.

Histoire et traditionsHistoire, littérature, arts, traditions, légendes, religions, mythes, symboles …

HistoireHistoire
Photo ancienne. Cliquer pour agrandir l'image.
ÉconomieÉconomie
Environ 2000 personnes sont impliquées dans le travail de l’osier, fabriquant tout, des meubles jusqu’aux chapeaux, entièrement en osier. Autour de Camacha et au nord, on peut voir les saules écorcés et trempés puis mis à sécher, sur le bord d’une rivière, appuyés contre une maison ou dressés en forme de huttes dans les champs. On peut même voir des équipes familiales assises au bord de la route, certaines en train de faire bouillir le saule dans des cuves ressemblant à des chaudrons, d’autres détachant péniblement la rude écorce.

En général cependant, le tressage se fait à la maison, et le seul endroit où vous verrez avec certitude des artisans au travail, c’est dans le sous-sol défraîchi du Café Relógio. Malgré son apparence terne et la foule qui l’occupe, ce « supermarché de l’osier » et ses trois étages sont un lieu idéal pour faire des affaires et se désaltérer.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le village de Santo António da Serra à Madère
Le village de Camacha à Madère
Sujets plus larges
Page d'accueil
La ville de Machico à Madère
La ville de Santa Cruz à Madère
Sujet précédant ] [ Sujet ascendant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.