AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Les îles Desertas et Selvagens à Madère

[Sujet précédant] [Sujet ascendant] [Page d’accueil] [Madère] [Via Gallica]
Rubriques[Photos] [Présentation] [Situation] [Visites] [Culture] [Informations pratiques] [Autres sujets]Page éditée

PrésentationPrésentation

Présentation généralePrésentation générale
Les deux archipels de trois îles chacun, Desertas et Selvagens, ne sont desservis par aucun bateau : seuls les pêcheurs et les plaisanciers peuvent les fréquenter. Elles sont, comme leurs noms l’indiquent respectivement, totalement désertes et sauvages.

SituationSituation

L’archipel des Desertas est seulement distant de 20 km de Funchal.

Les Selvagens sont situées à égale distance de Madère et des Canaries (environ 250 km).

Les îles Désertes et Sauvages vues depuis Santo da Serra

VisitesVisites

ÎleLes îles Desertas
L’île de Deserta Grande, longue de 15 km et large de 2 km, essentiellement montagneuse, culmine à 488 m. On y trouve une plante rarissime, le Chrysantheum haematomma. Au XIXe siècle, l’orseille (variété de lichen dont on tire une matière colorante rouge) était exploitée sur l’île, comme en témoignent les vestiges de maisons et les ruines d’une chapelle dont la fondation remonte à 1430. Des chasseurs fréquentent épisodiquement ces parages peuplés de quelques chèvres sauvages, de lapins et de plusieurs variétés d’oiseaux.

Les deux autres îles de l’archipel sont des rochers : Bugio culmine à 410 m et Chão se distingue par le Furilhão, une pointe originale qui se dresse à son extrémité nord-est.

ÎleLes îles Selvagens
Les Selvagens (Îles Sauvages) passent pour receler le trésor du capitaine pirate Kidd, enfoui ici dans les années 1690, et qui reste encore à découvrir. Des chasseurs d’oiseaux et des cueilleurs de lichens (d’où l’on extrait encore l’orseille) visitent seuls ces îlots perdus en plein Atlantique.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Archipel de Madère > Îles Desertas et Selvagens
Sujets plus détaillés
Sujets proches
L'archipel de Madère - Brochure de l'OTP (PDF)
L'île de Madère
La côte septentrionale de Madère
La côte orientale de Madère
La côte méridionale de Madère
La côte occidentale de Madère
L'intérieur de Madère
L'île de Porto Santo à Madère
Les îles Desertas et Selvagens à Madère
Sujets plus larges
Page d'accueil
Table des Matières
Engins de recherche sur le site
L'archipel de Madère
[Sujet précédant] [Sujet ascendant]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.