AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.
Recherche personnalisée

Le basalte

Sujet parent ] [ Sujet suivant ] [Auvergne] [Via Gallica]
Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Sous-classification] [Étymologie] [Description] [Formation] [Gisement] [Composition] [UtilisationsPage éditée

PhotosPhotos

Basalte. Bombe a coeur de peridotite. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Moraines de basalte. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Gélifraction du basalte. Cliquer pour agrandir l'image.
Basalte. Nodule de péridotite dans le basalte de la roche de Sauterre. Cliquer pour agrandir l'image.

PrésentationPrésentation

GénéralitésGénéralités

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie françaiseÉtymologie française
Le terme « basalte » provient de corruptions en chaîne d'un mot égyptien: bekhen désignant une pierre ornementale sombre.

DescriptionDescription

ConnaissancesGénéralités
Roche magmatique éruptive basique, émise à l' état fondu vers 1 200 C° et cristallisant en un mélange de plagioclases et de pyroxènes, compacte et noire qui forme la majorité des laves émises, notamment au niveau de la croûte océanique mais aussi sur la croûte continentale.

Le basalte est une roche volcanique effusive, en général de couleur assez noire (mélanocrate), compacte. D'un point de vue chimique, on le classe parmi les roches basiques car il renferme de faibles teneurs en silice (entre 41 et 53 % de SiO2) pour une roche magmatique. Roche massive, lourde, sans quartz, noire, très foncée avec des petits cristaux verts ou noirs ; minéraux visibles plus ou moins nombreux (olivine, pyroxène).

Les coulées de basalte ont souvent une allure prismée, due au phénomène de rétraction qui accompagne la cristallisation du magma fondu (trapps du Deccan en Inde, « chaussée des Géants » en Irlande du Nord, « orgues de basalte » du Massif central en France).

Classification : roche ignée extrusive.

Couleur : vert foncé ou noire

Dureté : de 5,0 à 5,5

Masse volumique : de 2,7 à 3,0 g/cm3

Basalte. Colonnes. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Prismes. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte, Bort-les-orgues. Cliquer pour agrandir l'image.
Basalte. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Cliquer pour agrandir l'image.
ColorationsCouleurs
RemarquesRemarques
Roches semblablesRoches semblables

Formation

Gisement

En coulée massive ou coussinée d'épaisseur métrique ou kilométrique.

Roche volcanique la plus abondante des fonds océaniques.

Associée à des andésites ainsi que dans les filons-couches de gabbro.

CompositionComposition

Composée de feldspaths (surtout des plagioclases) et de pyroxènes, elle peut comporter de l'olivine, du quartz et de l'hypersthène.

C'est une roche aphanitique (les grains sont invisibles).

Contient de 55 à 65% de silice au total, c'est une roche basique.

Peut contenir de l'anorthite, de l'olivine, de la magnétite ou du pyroxène.

Sa composition est identique à celle de la roche grenue plutonique équivalente, le gabbro. Le basalte, l'un des principaux constituants de la lithosphère, est une roche très sombre, de densité élevée (entre 2,9 et 3,2) et de structure généralement microlitique. Il est composé de plagioclases, souvent à l'état de microlites dans la pâte, et dont la nature permet de distinguer les basaltes (labradoriques, anorthitiques, andésitiques ou doléritiques), de pyroxènes (telle l'augite) et d'olivine (souvent à l'état de phénocristaux), ainsi que de minéraux secondaires, telles la magnétite et l'ilménite.

Comme toutes les laves qui se sont refroidies rapidement en surface, le basalte n'a pas eu le temps de cristalliser entièrement et on peut observer dans la texture de la roche, en proportions variables:

  • des minéraux visibles à l'œil nu (phénocristaux), comme les feldspaths plagioclases (alumino-silicates de calcium et de sodium), les pyroxènes (silicates ferromagnésiens), les olivines (faisant partie des péridots, autres alumino-silicates de Fe-Mg), la magnétite (oxyde de fer), l'ilménite (oxyde de titane et de fer), et, plus rarement, des feldspathoïdes (proches des feldspaths, mais moins riches en silice);
  • des cristaux plus petits (microlites);
  • une pâte vitreuse (non cristallisée) dans laquelle « baignent » les phénocristaux et les microlites.

Basaltes tholéitiques et basaltes alcalins

On distingue classiquement les basaltes tholéitiques et les basaltes alcalins. Les premiers sont saturés ou sursaturés en silice, les seconds sont sous-saturés en silice.

Les basaltes tholéiitiques constituent la croûte océanique et se mettent en place au niveau des dorsales océaniques ; ils reflètent la composition du magma sous-jacent : olivine rare ou absente, pauvreté en potassium (moins de 0,5 %) et teneur relativement élevée en éléments de transition (chrome, nickel). Les basaltes tholéiitiques peuvent aussi être présents en zones de subduction, mais ils sont alors pauvres en éléments de transition et plus riches en alumine et en potassium. Dans ces dernières zones, les basaltes peuvent évoluer par différenciation vers des andésites, voire des rhyolites.

Les basaltes alcalins, à olivine abondante et teneur élevée en titane, comme en alcalins, se rencontrent typiquement dans le contexte volcanique de « point chaud », océanique (Hawaii, île de la Réunion, etc.) ou continental, (Massif central français). Par différenciation, ce type de magmatisme peut évoluer vers des trachytes, voire des phonolites.

Basalte. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Lame de basalte en LPNA. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Lame de basalte en LPA. Cliquer pour agrandir l'image.
Basalte. Clinopyroxène zoné en LPA. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Olivine en LPA. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Matrice: Microlite de Plagioclase en LPA. Cliquer pour agrandir l'image.
Basalte. Lame de basalte en LPA. Cliquer pour agrandir l'image.Basalte. Lame de basalte en LPNA. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisations du minéralUtilisations

Économiques
Basalte, A la roche-Sauterre. Cliquer pour agrandir l'image.Granulats.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Auvergne > Géologie > Roches > Roches magmatiques > Roches volcaniques > Basalte
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Le basalte
La pépérite
La phonolite
La rhyolite
Le trachyte
La trachyandésite
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les roches plutoniques de la chaîne des Puys
Les roches volcaniques de la chaîne des Puys
Sujet parent ] [ Sujet suivant ]
Recommander cette page :
Recommander ce site :
Recherche personnalisée
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.