La prêle des champs (Equisetum arvense)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Racines] [Tiges] [Feuilles] [Fleurs] [Fruits] [Cycle] [Habitats] [Origine] [Distribution] [Bois] [Utilisations] [Constituants] [Histoire] [Statut]

[Taxon précédant] [Page d'accueil] [Taxon ascendant] [Taxon suivant] [Via Gallica]

Page non éditée

PhotosPhotos

Prêle des champs. Planche d'identification Linnemand. Cliquer pour agrandir l'image.

ClassificationClassification

Règne : plantes (Plantae)Sous-règne : plantes vasculaires (Tracheobionta)
Division : plantes sans graines (Pteridophyta)Sous-division :
Classe :Sous-classe :
Super-ordre :Ordre : équisétales (Equisetales)
Famille : équisétacées (Equisetaceae)Sous-famille :
Genre :Sous-genre :
Espèce : Equisetum arvenseVariété :
Nom commun : prêle des champsNom populaire : queue-de-cheval, queue-de-rat

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaisprêle des champsFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainEquisetum arvense

ÉtymologieOrigine du nom

Étymologie latineÉtymologie latine
Equisetum arvense : des mots latins equus, cheval, et scia, crin ; queue-de-cheval.

Identification du végétalIdentification

Identification généraleGénéralités
Catégorie de planteCatégorie de plantePlante herbacée
PortPort de la plante
HauteurHauteur de la plante
Jusqu’à 1,50 m de hauteur.
RemarquesRemarques
Espèces semblablesEspèces semblables

ÉcorceTige / Écorce

Description de la tige
Tige creuse.

Cette singulière plante a des tiges de deux sortes. Celles qui apparaissent dès le mois de mars ont de 10 à 20 centimètres ; elles sont d’un jaune brunâtre, non vertes, sans rameaux, et portent à leur sommet une masse ovale. En examinant avec soin cette partie terminale, on voit qu’elle est constituée par des couronnes de petites écailles, superposées les unes aux autres. Chacune de ces petites écailles porte des sporanges à son pourtour. Plus tard, la même plante produit d’autres tiges de 20 à 60 centimètres qui sont vertes, à rameaux nombreux et dont les feuilles sont réduites à de petites collerettes d’écailles. Il arrive parfois que ces tiges produisent accidentellement, à leur sommet, des masses ovales, portant les sporanges, et ressemblant à celles des tiges du printemps. Les spores, en germant, produisent de petites lames vertes, divisées (prothalles) ; de nouvelles Prêles se produisent sur certains de ces prothalles.

Couleur de l'écorceCouleur de la tige

FeuilleFeuilles

Description des feuilles
Feuilles disposées en verticilles.
Dimension des feuillesDimension des feuilles
Couleur des feuillesCouleurs des feuilles
VégétationVégétation
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Végétation

FleurFleurs

Description des fleurs
Spores sont produites par des épis terminaux de sporanges en écailles.
Mâle
Femelle
Dimension des fleursDimension des fleurs
Couleurs des fleursCouleurs des fleurs
Fleur odoranteParfum des fleurs
PollenPollen
FloraisonFloraison
MoisIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXII
Floraison

HabitatHabitats

MilieuxMilieuxPâturagesRivièresRuisseaux
On trouve cette plante dans les champs humides et au bord des rivières.
SolsSols
Expositions
ClimatsClimats
AltitudesAltitudes
Espèce associéeEspèce associée

RépartitionDistribution géographique

Présent en auvergneAuvergne
Prêle des champs. Peuplement, Ceyssat. Cliquer pour agrandir l'image.

Utilisation médicinaleUtilisations

Utilisations médicinalesUtilisations médicinales
La plante entière, desséchée, est diurétique et peut servir à arrêter le sang : décoction (de 8 à 15 grammes par litre d’eau).
Utilisations économiques
On emploie les tiges, qui sont fortement imprégnées de silice, pour polir le bois et les métaux.

Les Prêles sont très nuisibles aux cultures ; lorsqu’elles ont envahi des prés ou des champs humides, il est très difficile de les en extirper.

StatutStatut

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
Sujets proches
Les fougères (Pterophyta)
Le lycopode officinal (Lycopodium clavatum)
La prêle des champs (Equisetum arvense)
La prêle élevée (Equisetum maximum)
Sujets plus larges
Page d'accueil
Les plantes sans graines - Ptéridophytes (Pteridophyta)
Les plantes à graines - Spermatophytes (Spermatophyta)
Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [ Taxon suivant ] [Page d’accueil] [Végétaux] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site :
Chercher sur la Toile :
Recommander cette page :
Recommander ce site :
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.