Les tettigoniidés (Tettigoniidae)

Espèce[Photos] [Présentation] [Classification] [Noms] [Étymologie] [Identification] [Chant] [Vol] [Habitudes] [Cycle de vie] [Nourriture] [Habitats] [Répartition] [Migration] [Culture] [Statut] [Vidéos] [Autres sujets]

[Taxon précédant] [Monde animal] [Taxon ascendant] [Via Gallica]

Page non éditée

ClassificationClassification

Règne : animaux (Animalia)Sous-règne : métazoaires (Metazoa)
Division : triploblastiques (Bilateralia)Sous-division : deutérostomes (Deuterostomia)
Super-embranchement : arthropodes (Arthropoda)Embranchement :
Super-classe : héxapodes (Hexapoda)Classe : insectes (Insecta)
Sous-classe : insectes ailés (Pterygota)Infra-classe : exoptérygotes (Exopterygota)
Super-ordre : orthoptéroïdes (Orthopteroidea)Ordre : orthoptères (Orthoptera)
Sous-ordre : ensifères (Ensifera)Groupe :
Super-famille : tettigonoïdes (Tettigonoidea)Famille : tettigoniidés (Tettigoniidae)

Noms européensNoms européens

AlbanieAllemagneAngleterreArménie
Pays basqueBiélorussieBrezhonegBulgarie
CatalogneChyprioteCorsuCroatie
DanemarkGaeidhligEspagneEstonie
FøroysktFinlandeFrançaistettigoniidésFrysk
GalicePays de GallesGéorgieGrèce
HongrieIrlandeIslandeItalie
LettonieLithuanieLëtzebuergëschMacédoine
MalteMoldovenesteNorvègeOccitan
Pays-BasPolognePortugalRoumanie
RussieSerbieSlovaquieSlovénie
SuèdeTchéquieUkraïneEmpire romainTettigoniidae

IdentificationIdentification

Identification généraleGénéralités
MorphologieMorphologie
MâleFemelle Tibias antérieurs avec une épine apicale au bord supéro-externe.

1er article des tarses postérieurs sans plantule libre au-dessous.

Tympans des tibias antérieurs refermés en forme de fente longitudinale.

LongueurLongueur
EnvergureEnvergure
HauteurHauteur
PoidsPoids
ColorisColoris
LarveLarves
Capacités physiologiquesCapacités physiologiques
RemarqueRemarques
Espèce semblableEspèces semblables

Chant ou criCri et chant

Chant d'insecteChant
Ce sont les mâles qui stridulent ; l’organe stridulant n’occupe que la base de l’élytre ; l’élytre gauche a une partie colorée et épaisse avec une nervure stridulante ou râpe très marquée ; l’élytre droit a des nervures faibles et un tympan ou tambour ou miroir transparent (surface vibrante).

C’est toujours le dessous de l’élytre gauche dont l’archet frotte le bord de l’élytre droit et dont le grattoir est le bord interne de l’élytre droit.

Tettigoniides. Elytres. Cliquer pour agrandir l'image.Élytres de « Sauterelle » : g=gauche, d=droit, m=râpe, n=nervure saillante, p=tambour ou miroir.

Autres sujetsAutres sujets

Filiation du sujet
Sujets plus détaillés
L'éphippigère des vignes (Ephippiger ephippiger)
La grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima)
Les métrioptères (Metrioptera)
Sujets proches
Les acrididés (Acrididae)
La decticelle cendrée (Pholidoptera griseoaptera)
Les tettigoniidés (Tettigoniidae)
Sujets plus larges
Monde animal
Les dermaptères (Dermaptera)
Les dictyoptères (Dictyoptera)
Les hémiptèroïdes (Hemipteroidea)
Les orthoptères (Orthoptera)

Taxon précédant ] [ Taxon ascendant ] [Page d’accueil] [Monde animal] [Via Gallica]
Chercher sur ce Site
Chercher sur la Toile 
Recommander cette page 
Recommander ce site 
AlbanieAllemagneAngleterreArméniePays basqueBiélorussieBulgarieCatalogneCroatieDanemarkEspagneEstonieFinlandeFranceGalicePays de GallesGéorgieGrèceHongrieIrlandeIslandeItalieEmpire romainLettonieLithuanieMacédoineMalteNorvègePays-BasPolognePortugalRoumanieRussieSerbieSlovaquieSlovénieSuèdeTchéquieUkraïne
Si vous avez atteint ce cadre directement, cliquez sur ce lien pour faire apparaître les menus.